Publicité
Publicité
Marchés - 25/01/2023

Bioéthanol : la consommation explose en 2022 pour contrer l'inflation

Par AFP

(AFP) - Commercialisé dans un nombre croissant de stations-service, le bioéthanol ou E85, a battu un nouveau record de ventes en 2022 en France, plébiscité par de plus en plus d'automobilistes pour son prix, toujours 30% à 40% moins cher que les autres carburants.

La consommation de bioéthanol, fabriqué à base d'alcool agricole, s'est envolée de 83% l'an dernier, soit plus de 854 millions de litres sur douze mois, a annoncé mardi lors d'une conférence de presse la Collective du bioéthanol qui a qualifié l'année d'"exceptionnelle".

Ce biocarburant représente désormais 6,5% du marché des essences -contre 4% en 2021- et est proposé dans une station-service sur trois, selon les professionnels du secteur.

La moitié des automobilistes roulant au bioéthanol l'utilisent depuis moins d'un an, selon une enquête menée en novembre par la filière. "Parmi les événements qui ont opéré un rôle de déclic, sont évoqués l'augmentation des prix des carburants (citée à 74 %) et la dimension écologique associée à ce biocarburant (citée à 39 %)", a-t-elle relevé.

Le bioéthanol, commercialisé sous le nom de Superéthanol-E85 ou E85 est un carburant où l'éthanol remplace une partie de l'essence contenue dans les carburants traditionnels.

Il est produit à 80% en France, à partir de céréales (maïs et blé) ou de betteraves à sucre dans des champs situés notamment dans le Nord ou le Sud-ouest.

Interrogés sur la décision du gouvernement lundi soir de renoncer à une troisième dérogation permettant aux betteraviers d'utiliser des insecticides néonicotinoïdes, la filière du bioéthanol n'a pas souhaité s'exprimer.

Explosion des ventes
"En l'absence de solutions efficaces, les surfaces (de betteraves) risquent de baisser sensiblement", a affirmé le syndicat des betteraviers (CGB), affirmant que cela allait renforcer "le risque d'importations massives de sucre ou d'éthanol (du Brésil notamment)".

Si le bioéthanol coûte moins cher, ses promoteurs affirment également qu'il émet moins de CO2 au litre que les carburants traditionnels.

Le bioéthanol consommé en France, ce sont "près de 1,8 million de tonnes de CO2 évitées", assure ainsi Sylvain Demoures, secrétaire général du Syndicat national des producteurs d'alcool agricole (SNPAA), citant comme source la Direction générale de l'énergie et du climat (DGEC).Pour utiliser ce carburant, la première option est d'acheter un véhicule adapté et la seconde, de convertir le sien en installant un boîtier homologué dit "flex fuel" dans un garage agréé. 

En 2022, selon la filière, 85.000 nouveaux boîtiers ont été installés contre 30.000 en 2021, soit pratiquement le triple. Le leader du marché, Biomotors, en a vendu l'an dernier "un toutes les quatre minutes", selon son directeur général, Alexis Landrieu.
   
Avantageux
Si le coût d'un boîtier peut s'élever à 1.000 euros, certaines régions, départements ou communes les subventionnent. 

L'an dernier, près de 35.000 véhicules flex-E85 d'origine ont été vendus, environ six fois plus qu'en 2021, selon la même source. Parmi ces véhicules, plus des deux tiers sont des hybrides.Le bioéthanol n'a cependant pas échappé à l'inflation. Dans les stations-service françaises, son prix a fortement augmenté et franchi la barre de 1 euro le litre.

"Le tarif du bioéthanol a subi l'augmentation des coûts agricoles et des prix de l'énergie, notamment du gaz, ce qui a été répercuté dans les contrats d'approvisionnement conclus entre les fournisseurs d'éthanol et les distributeurs de carburants pour l'année 2023", selon la Collective du bioéthanol.

Même s'il faut prévoir d'utiliser une plus grande quantité de carburant quand on roule au bioéthanol, ce carburant reste avantageux.

Les consommateurs peuvent économiser jusque 675 euros par an en moyenne pour 20.000 km parcourus (hors investissement dans le boîtier), selon les calculs de la filière.

A la pompe, l'E85 s'affichait vendredi dernier à 1,1083 euro le litre, selon des chiffres du ministère de la Transition énergétique, soit 30% à 40% moins cher que les autres carburants, gazole, essence sans plomb et SP95-E10.

Début 2022, le bioéthanol se vendait encore 0,7433 euro le litre, et même 0,6517 euro début 2021.

Réactions

Ok mais d’après certains ,gros risque d’incendies)))))

Le carburant à base d'alcool reste un carburant agressif. Je suis toujours étonné que la règlementation permette la pose d'un simple boîtier additionnel, tandis qu'un constructeur doit adapter de nombreux éléments, et réaliser les essais de fiabilité/durabilité qui vont avec. Sans parler du risque de dilution qui peut générer des intervalles de vidange (et donc de coût) rapprochés.

Pour ma part et pour bien connaître cette technologie, je reste persuadé que c'est une impasse de niche, et d'ailleurs très peu de pays le subventionnent.

Reste aussi le sujet litige en cas de pépin : qui prend la responsabilité sous garantie ? Et même hors garantie, le constructeur ne prendra jamais en charge un incident avec un véhicule modifié, même si c'est légal.

Oui Seb, je partage.
Et je peux vous dire que les durits d'essence ne sont pas les mêmes pour le le E85...
Bref, le souci est que le prix de ce carburant a autant augmenté que sa consommation +50% !
L'article explique que cela reste avantageux car moins cher de 30 à 40%... mais comme on en consomme +20% vs essence et +30à40% vs Diesel... l'équilibre financier semble bien fragile. D'autant que l'état ne saurait tarder à remonter ses taxes qu'il ne trouve plus de l'autre côté...
Et pour quel bilan (je parle du carbone). Car quel que soit l'hydrocarbure qui vous brûliez, il y a rejet de CO². Alors on dira que la betterave aura piégé du CO² lors de sa croissance donc c'est bien. Mouais ! En fait c'est de la pollution bio !
Tout ça pour ça me direz vous.

Oui ... On le sait, notamment, Ford est très présent sur ce marché de niche en première monte avec un certain succès (Fiesta, Puma, Focus, Kuga )... Le groupe Stellantis avait annoncé la sortie imminente de versions E85, récemment ...elles tardent à venir (?).

En deuxième monte, j'ai cru comprendre que les 'puretech" (alias THP) avaient du mal à digérer ce carburant "bio".
Quant à Renault, il a misé sur le GPL avec différents modèles du segment B, on le voit mal se disperser avec une nouvelle offre carburant à l'E85 (?).

Notons que le rédacteur de l'AFP qui affiche un certain scepticisme (sic "affirme") ou une certaine prudence quant à la réduction des émissions de CO2, lié au biocarburant, se garde bien, à chaque article (désormais récurrent), de rendre compte de la sinistralité liée à l'usage du bioéthanol soit, en terme d'incendies "spontanés" de véhicules, soit en terme d'avaries mécaniques et, le cas échéant, de difficultés liées à l'application de la garantie lorsqu'elle est encore d'actualité... Mais pour le consommateur intéressé le plus simple encore est de choisir un véhicule équipé en 1ere monte si il veut éviter au maximmum des "misères" et, pour les véhicules anciens, s'en tenir aux listes de compatibilité des "équipementiers" de deuxième monte (?).
Notre testeur Breton est toujours là...tout va bien !

Enfin tant que la différentielle de prix entre l'E85 et les autres carburants demeurent, il est fort probable que la " niche " perdure encore, au moins pour quelques années, sauf catastrophe(s) " géopolitique(s) " voire climatique(s) ... Mais là ... !

A la marge du bioéthanol provenant de la betterave sucrière ou du maïs il y a le "Raisinor" découlant du recyclage du moult de raisin dont le produit est exploitable avec certaines motorisations de P.L. ...Merdalor (?).
;0)

Seb,
pour avoir été consulté par le Ministère à l'époque comme tous les autres constructeurs pour la création du décret "E85" autorisant le montage de kits, je connais parfaitement le sujet.
Nous avions indiqué au patron de la DGEC clairement nos réserves quant aux risques de casses mécaniques et d'incendies qui ne manqueraient pas d'arriver à court, moyen ou long terme sur des véhicules absolument non prévus pour utiliser un carburant aussi corrosif et surtout pour les caoutchoucs. (Essayez de boire de l'alcool à 90°.. c'est pareil)
Nous avions même montré les différences entre un même modèle Europe et Brésil (qui utilise aujourd'hui du E22/25 comme carburant standard)
On y voyait bien déjà un changement de toutes les Durits, joints et autres en contact avec le carburant et aussi des jeux de segments différents (PB de gommage avec l'éthanol) et des injecteurs différents (Injection directe pour ce modèle).
J'ai eu quelques discussions avec le patron de la DGEC à l'époque qui ne m'a pas dit, mais je l'ai bien compris, que ce décret devait absolument sortir. La DGEC est depuis plusieurs années un service du Ministère de l'Ecologie et il n'était pas difficile de comprendre que nous n'étions plus là dans du technique mais dans de la politique.
Le Ministre voulait absolument ce décret, comme tous ses soutiens écolos, tous bien manœuvrés par le Lobby agricole des producteurs d'éthanol qui ont superbement bien joué le coup pour faire exploser leur ventes.
Dans l'absolu pourquoi pas, mais une des fonctions première d'un constructeur étant d'assurer la sécurité de ses clients à bord de ses véhicules, nous lui avions demandé qu'une liste des véhicules compatibles soit dressée comme nous avions pu le faire à l'arrivée du E10.
Cela n'a pas été fait et nous avons considéré et considérons toujours que c'est totalement irresponsable quand on sait les campagnes de rappel que nous pouvons faire pour un collier de durit qui pourrait être mal serré !
Le décret a été finalement publié en copié-collé du projet qui nous avait été soumis et en tenant compte des chevaux fiscaux des véhicules ! On donne dans le grandiose technocrate !
A noter que les autres constructeurs sont restés étonnement bien silencieux.
Donc aujourd'hui et avant le premier incendie grave sur TF1 à 20H avec remise en cause de tout ceci, ce sont les pauvres clients qui trinquent.
Nous avons équipé tous nos concessionnaires d'un petit tube de test à 3€ qui permet en 5 minutes de mesurer la quantité d'éthanol dans le carburant du véhicule.
Si au dessus de 10%, photo avec le client et refus total de la garantie sur 4 injecteurs à 2400€ TTC le jeu par exemple et renvoi vers le vendeur de kit, s'il y a, et qui a l'obligation par le décret d'assumer la garantie en relation avec l'utilisation de l'E85. Sauf que les vendeurs de kit renvoient systématiquement vers les constructeurs et donc désaccord, expertise amiable, experts à qui nous montrons la page carburant du manuel de l'utilisateur qui indique E10 maxi et qui concluent systématiquement utilisation d'un carburant non conforme, client qui démarre une procédure, etc. etc.
Et quand c'est un moteur complet à changer...
A noter pour finir que les kits ne servent à rien, les injections gère bien le changement de carburant même si ça hoquette un peu en dessous de 5° au démarrage.
Mais là il y a un PB !
L'utilisation de l'E85 sans kit, donc sans carte grise "E85", constitue carrément une fraude fiscale comme utiliser du rouge dans un Diesel. C'est en particulier systématiquement le cas pour les motos qui roulent à l'E85 et même avec un kit, car le montage de ces kits n'est pas autorisé en France pour les bécanes.
Le risque ? Amende du montant ou du double des taxes non perçues, confiscation du véhicule et jusqu'à 7 ans de prison..
Donc si les Douanes lisent Autoactu, allez donc prendre l'apéro chez Boise Motors, les boissons sont dans le réservoir de la Toy...
;0)

Dans la série des risques (et des emmerdes qui volent en escadrille) plus que probables ...ajoutons exonération partielle mais plutôt totale de responsabilité de l'assureur, en cas d'accident grave, pour non conformité du véhicule au regard de la règlementation en vigueur ... Tchin ! ..Vous reprendrez bien un peu de E85 (avec modération !) avec votre chignole "reprog" ...!
;0)

Waouh ! Merci pour ce post très détaillé Mr Lucos ! Je ne connaissais pas cet aspect lobby / politique.
Perso, étant en amont chez un équipementier qui fabrique les fameuses Durits et fournissant Ford, il est clair que les matières et autres tests que nous réalisons sont totalement différents de ce qu'on peut fournir aux autres OEM. Et si cela tient un certains temps, je peux vous dire que sur la durée, il y a problème !
Mais bon, si je regarde à ce jour les tarifs des carburants dans ma région : GO à 1,9 / SP95 E10 à 1.84 / E85 à 1.1.
Rapide calcul sur un 100km avec une essence à 7l/100 cela fait 12.9€ les 100km en SP95 E10, mais avec les +20% de conso cela donne en E85 : 9.25€. Donc gain de 3,5€/100 km aux prix du jour. Pour "rentabiliser" l'installation il faudra donc faire environ 30 000km sauf panne.
Et si on se met en Diesel à 5L/100, le même trajet revient à ... 9,5€ soit le même prix qu'avec une voiture bricolée pour tourner à l'E85.
Donc comme le prix de l'E85 va continuer de s'envoler, et que bientôt l'état remettra des taxes pour compenser la perte... Bref ça fait bosser quelques garagistes.

Entre ( ) bien que ce ne soit pas du tout le même cadre, 854 millions de litres d'E85 sur 12 mois pour l'hexagone, çà donne une petite idée de la "dimension" de ce que l'unité de production chilienne de Porsche devrait produire comme carburant synthétique pour assurer un carburant de substitution pour faire tourner les flat 6 et autres bouilleurs, éventuellement, moins "classieux" ...(?).
;0)

Chassez le naturel et il revient au galop,même me balancer car je roule au E 85 depuis très ….longtemps,mdr.
Tout y est dans vos démonstrations,le manque de taxes ( c’est vrai vous aimez cela),et pourtant vous aviez prévenu le Ministre,le catastrophisme,l’incendie,voire l’explosion,Diantre .
C’est toujours avec angoisse que je remplis le réservoir de mon destrier depuis ……longtemps ( 10 ans) ,les mains tremblantes cherchant des yeux l’extincteur de la station, le bac à sable,et souvent je roule avec ma combinaison ignifugée écoutant à donf Dee Purple et son célèbre Smoke on the Water.
Vous m’avez tous fait marrer ce matin,à la votre

... Destrier pour une Prius 3 ...l'image
pour être "chevaleresque" semble quand même un peu exagérée.. Pourquoi pas "Jolly jumper" ?
Continuez à prendre soin de vous !
;0))

"ses promoteurs affirment également qu'il émet moins de CO2 au litre que les carburants traditionnels"
Ce n'est pas le tout d'affirmer, qu'ils nous donnent le chiffre exact.
Rappel :
Brûler un litre de SP rejette 2,31 kg de CO2
Brûler un litre de gazole rejette 2,65 kg de CO2

Ohhh yeah,I am à poor lonesome …..dealer used cars,go go ahaed Jolly Jumper.
M’y Toyota is fantastic)))))

Une étude sérieuse montre que du puit à la roue il y a une diminution de 65% de la production de CO², ce qui le principe même de l'utilisation des carburants agricoles car il y a une re-absorption de CO² lors de la pousse des végétaux suivants alors que pour le pétrole on laisse tout dans l'atmosphère.
Néanmoins le PB est ailleurs. Nous parlons ici de production d'éthanol de première génération, directement à partir de la plante ce qui n'est absolument pas une solution viable pour le futur car il n'y a pas assez de terres disponibles et de plus l'ONU demande à l'Europe depuis 10 ans de cesser cette production pour remonter la production de céréales et autres pour alimenter les humains. Les niveaux étant bas et encore plus depuis la guerre en Ukraine.
Seule pour commencer, la production de 2ème génération avec les déchets végétaux et de bois sera viable et logique et de plus si on utilise de l'électricité éolienne, hydro et solaire pour la produire ce sera encore mieux.
Aujourd'hui, il faut du fioul pour cultiver les plantes, pour les transporter par bateau d'Amérique du sud, pour les transporter à l'usine, du gaz pour faire tourner l'usine, du fioul de nouveau pour emmener le carburant à la station..
;0)

J’aimerais tant que vous nous parliez de notre indépendance énergétique grâce au E85.
L’éthanol est bon pour notre balance commerciale.

Alors, combien de kg de CO2 rejetés quand on crame 1 litre de ce machin ?

Au litre je ne sais pas, mais en brut au km sans tenir compte des plantes qui l'absorbent pour en refaire, on est aux alentours de 180g. C'est pour cela qu'il y a un abattement de 40% pour le malus..
De toutes façons avec les réglements géniaux les thermiques auront tous disparu en 2035, donc carburant en fin de vie..
;0)
;0)

Lucos, vous me donnez une valeur dont l'unité est le gramme au kilomètre.
Ce que je demande, et visiblement personne n'est en mesure de me donner ce chiffre, c'est la masse de CO2 rejetée en brûlant 1 litre d'E85. Il s'agit d'une constante physico-chimique pure (si j'ose dire). Tout le reste -g/km, pet des cochons, rot des vaches, replantage des graines, broyage du fumier, épandage de lisier, chlorophylle machin, pourriture de betterave et autres algues rouges- ne m'intéresse pas.

En tout cas sa rejette moins que le 98 c’est du Made in France pas d’import,même Lucos comme les allumeurs de réverbères devra s’adapter à l’électrique))))

Alain, comme savez-vous que ça rejette moins que le SP98 ?
Combien de kilos, et avec 2 décimales svp.
Je ne crois à aucune affirmation ni déclaration non chiffrée.

Côté importation, si tous les automobilistes se mettaient à l'utiliser, la production française ne suffirait évidemment pas.

Bon, hé bien je suis allé voir sur le Net et j'ai trouvé le chiffre de 1,61 kg par litre brûlé, soit 30% de moins ; c'est bien. Et puis j'ai trouvé une petite précision intéressante :
"La quantité de CO2 rejetée pour la fabrication d'un litre d'E85 est donc deux fois supérieure à celle rejetée pour la fabrication d'un litre d'essence."
Où est le gain ? Y en a pas !

2 décimales ……aïe ,´en tout cas c’est moins cher ,c’est Français ,je pense que la Terre est là pour nourrir pas pour faire du carburant ,mais on me dit qu’il y a de nouvelles façons de le fabriquer qui consomme moins de CO 2.
Déjà que nos cousins du haut font de l’électricité avec du charbon……

... L'argument d'Alain en lien avec le déficit de la balance commerciale tricolore et l'économie procurée, de fait, par une production locale me semble loin d'être négligeable au regard du marasme ... !

Ensuite, les cris d'orfraie, concernant l'allocation de terres arables à la production de végétaux en vue de distillation pour terminer en carburant pour véhicule, sont certes "louables" ... Cependant, il faut se dépêcher d'en relativiser l'impact car il s'agit d'une consommation somme toute marginale (moins de 10 % du parc essence (?) et a vocation à le rester même si il existe encore une marge de progression ... Par ailleurs, si la filière agricole de la betterave sucrière tricolore trouve là un moyen d'équilibrer ses comptes d'exploitation, çà ne me choque pas excessivement ...

Le cas échéant, je serai curieux de connaître la durabilité estimative des durites développées pour les véhicules équipés en 1ère monte pour "carburer" à l'E85 ... Pour reprendre les termes du commentaire de Fred & Rick qu'il y ait un problème, on le présume bien (... ) Mais comme certains ont essayé, cette question surgit : les problèmes se produisent environ (selon son expertise) à l'horizon de 5 ans, 3 ans ou encore moins ... A moins que ce ne soit le syndrome "Fernand Raynaud" du type : "au bout d'un certain temps" ce qui serait nettement moins scientifique !
;0)

Pour celles et ceux qui recherchent de la documentation, plaise à la rédaction de maintenir le lien ci-dessous qui renvoie vers le site confrère quoique plus généraliste :

https://www.automobile-magazine.fr/mobilite-verte/article/37441-superethanol-e85-tous-les-chiffres-du-bioethanol-en-france-en-2022

Et pour les chiffres de consommation de produits pétroliers sur quel site ? UFP?
Ça devrait baisser normalement avec l’explosion des des ventes de VE,non?

@Ade Airix : je ne peux pas vous donner le détail exact des résultats, mais je peux vous dire que cela ne tient pas les specs.
Certes ces spécifications correspondent à des tests en situation accélérée dégradante pour justement aller jusqu'à la défaillance. Difficile de les rapprocher du réel tant les conditions d'utilisation extérieure peuvent influencer.
C'est bien pour cela que d'un côté vous avec des gens qui disent que techniquement ça ne passe pas et de l'autre des gens qui vous disent que pratiquement chez eux ça marche.
Ensuite vient la notion de risque : prend-on risque ? Réponse oui.
Est-il important ? Tout dépend ce que vous appelez important : son occurrence, à savoir la durée au bout duquel il surviendra, ou bien sa gravité type feu qui ne serait pas couverte pas la garantie ni par les assureurs car pas dans le manuel...

Merci Fred & Rick pour ces précisions ... imprécises.
Ce que l'on peut en déduire au moins, pour les utilisateurs concernés, c'est un contrôle régulier et attentionné de l'état des durites essence, le risque étant pris.
"On" se doute que chez Boise Motors, "on" est bien placé pour cela, en tant que "cordonnier bien chaussé" !
;0))

Désolé de ne pouvoir vous donner mieux Ade Airix.
Les protocoles d'essai demandés par les constructeurs sont très souvent basés sur des RETEX et donc évidemment en mode "accéléré". Sachant que les conditions réelles ne peuvent être reproduites sur banc car elles sont bien trop diverses et variées. Ce qui est défini correspond à des profils plus ou moins représentatifs de conditions dites standard reproduisant quelque chose d'approchant. Et surtout de manière accélérée. On ne peut évidemment pas faire tourner les bancs pendant les 8 ans de durée de vie (d'ailleurs sous quel profil ?)... Donc les profils utilisés accélèrent le vieillissement, la défaillance. Ensuite on se base sur les RETEX : ce qui tient aujourd'hui est une référence. Et aller à l'encontre pour des raisons de coût par ex, rentre dans un programme de productivité et doit être validé en long et en large afin de ne pas avoir de rappel.
Donc pour revenir à notre sujet sur le E85 : non les durits SP95 E10 ne passent pas les tests avec succès. Ce n'est pas pour autant qu'elles ne peuvent pas tenir la preuve avec certains.
Alors pourquoi s'embêter à mettre d'autres matières plus chères sur les flexfuel ? Pour tenir les specs. Et bon courage à ceux qui proposerait un programme de productivité (déjà essayé), car le plan de validation va couter plus cher que cela va rapporter... Et sans ces résultats, personnes ne bougera face au risque d'un rappel fort fort couteux ! On en revient à la gestion du risque.
Sur votre vielle bagnole à qq K€, vous prenez le risque face aux économies que vous aller faire.
Et là je ne parle que des durits, il y a ensuite tout le reste qui va suivre la même logique.

Rassurez vous ça tient et les injecteurs aussi,quand le Check s’allume refaire un plein de 98 et c’est reparti pour 10000 bornes.
M’y t is fantastique))))

Oui Alain, c'est ce que je dis, ça peut tenir (et dans votre cas présent ça tient encore), mais en cas de pépin, c'est vous prenez le risque.
C'est comme rouler en pneu été sur la neige, ça tient dans une certaine limite. Et pareil c'est vous qui prenez le risque. En Allemagne il sont obligatoires partout (plus simple que le système Français où c'est ça dépend ça dépasse...), mais où on ne vous contrôlera jamais sauf... en cas d'accident : et là vous prenez très très cher !

Arrêtez de vendre de la peur il n’est pas interdit de mettre de l’éthanol ! Un képi ça suffit ici!

Alain, vous êtes bien décevant. Cessez de jouer au gros bourrin débile qui veut rien comprendre et d'argumenter bêtement devant un fabricant de durit qui a parfaitement exposé le PB; Prise de risque.
Faites le pour vous, mais aucun constructeur ne le fera pour ses clients bien évidemment.
;0)

Bourrin vous même la balance je dis ce que je fait je ne vous dit pas de la faire continuez vos fakes ça fait des années que vous me dites que ça va exploser,ne vous donnez pas plus d’importance que vous en avez avec votre Ministre.
Bien à vous Lucos

C'est vraiment bizarre et très étonnant ce besoin que vous avez de vous afficher et de vous présenter ici tous jours au monde de l'automobile comme le gros relou rétrograde de service et complètement pourri d'un conservatisme affligeant en exprimant votre peur maladive du futur et de tout changement possible.
Ce n'est pas sur Autoactu que vous trouverez votre karma.
Il y a des spécialistes pour ça et c'est remboursé par la sécu..
;0)

@Lucos on attend la nuit pour poster,m’étonne pas de votre courage ,le Marsoin que vous prétendez être est bien loin de ses valeurs.
Vous ne pensez qu’à dénoncer un jour le motard qui a des petits clignotants et maintenant ceux qui roulent à l’éthanol,y’a à plein des comme vous.
Avez vous été bercé près d’une éolienne si toutefois vous êtes près d’une,car comme la plupart ceux qui sont pour les veulent loin des yeux.
Vous avez loupé votre vocation mais y’avait pas de Képi à votre taille,vous ne savez qu’insulter bien malheureux derrière votre écran attendant l’heure de la cantine et récitant vos exploits passés chez Venturi et vos blagues graveleuses de machine à café.
J’espère que la réforme des retraites nous permettra de bénéficier encore longtemps de vos lumières,étiez vous allumeur de réverbères dans une autre vie,bravo pour votre reconversion il faut s’adapter dites vous et vous le prouvez))))

Ah j’oubliais j’ai le même traitement que vous mais à dose homéopathique et effectivement c’est pas remboursé )))

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Publi-rédactionnel

293 groupes de distribution à la loupe dans l'annuaire 2023

La quatorzième édition de l’Annuaire des groupes, publiée par Autoactu.com, s’est enrichie de 20 nouveaux groupes, compensant ainsi l’absorption de 19 groupes au cours de l’année. Elle présente pour la première fois un classement des groupes en fonction de leur volume de vente VO, en complément des classements par chiffre d’affaires et volume VN.

Marchés - 02/02/2023

Les électriques ont poursuivi leur conquête du marché européen en 2022

(AFP) - En route vers 100% : les ventes de voitures électriques ont enregistré un nouveau record de part de marché dans l'Union européenne en 2022, même si leur progression a légèrement ralenti, alors que d'ici 12 ans elles devraient être les seules voitures neuves autorisées à la vente sur le continent.