Publicité
Publicité
Marchés - 26/08/2021

Etats-Unis : des commandes en hausse de 5,8% dans l’automobile en juillet

Les commandes de biens durables aux Etats-Unis sont reparties à la baisse en juillet, à cause du recul  de  49% des commandes dans le secteur aéronautique et malgré la hausse des commandes de 5,8% dans le secteur automobile.

Auteur : Xavier Champagne
Chef de rubrique

Partager cet article

Les commandes ont reculé de 0,1% par rapport à juin, après avoir progressé pendant deux mois, et se sont établies à 257,2 milliards de dollars.

La baisse est toutefois moins forte qu'attendu, puisque les analystes prévoyaient un repli de 0,3%, après une progression de 0,8% en juin.

Les commandes ont baissé de 48,9% dans le secteur aéronautique, par rapport au mois dernier. Cependant, compte-tenu des montants en jeu, une seule commande peut faire bondir ou plonger les chiffres.

"Les commandes ont été affectées par une forte baisse des achats d'avions Boeing - dont la tendance est à la hausse mais, qui sont extrêmement volatiles de mois en mois - partiellement compensée par un rebond des commandes d'automobiles et de pièces", détaille Ian Shepherdson, économiste pour Pantheon Macroeconomics, dans une note.

Le secteur automobile, dont la production tourne au ralenti depuis plusieurs mois à cause de la pénurie mondiale de semi-conducteurs, a en effet enregistré des commandes en hausse de 5,8% en juillet, contre +1,8% en juin et  +1,9% en mai.

"Dans l'ensemble, les données de juillet indiquent une solide croissance des dépenses d'équipement au début du troisième trimestre. Mais avec la flambée des prix à la production et la reprise qui penche en faveur des activités de services, nous devrions assister à une modération progressive (...) au second semestre 2021", souligne ainsi Oren Klachkin, économiste chez Oxford Economics.

Souvent privés, pendant plus d'un an, de voyages, restaurants, bars, concerts, ... les Américains y ont largement dépensé leur argent lorsque ces activités ont rouvert avec l'été et la vaccination, se détournant des achats de biens.

Cependant, le variant Delta du Covid-19 vient désormais mettre en péril la confiance de nombre de personnes à reprendre certaines activités.

Par ailleurs, les ménages font désormais plus attention à leurs dépenses, alors que les aides généreuses versées par le gouvernement depuis le début de la pandémie prennent fin progressivement. D'autant plus que les difficultés mondiales d'approvisionnement font grimper les prix.

(avec AFP)

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

J'ai préféré acheter une voiture qu'un avion (les avionneurs ne sont pas en train de manifester dans les rues) en Décembre dernier...hi,hi...
...et mon bien durable à 6 ans de garantie totale et me fait oublier les pompes à essence !!
Totalement contre leur gré les constructeurs auto sont en train de se saborder et le métier de mécanos avec en vendant des PHEV ... avec des moteurs qui ne s'abiment pas !
Il est à terme totalement faux que "...les difficultés mondiales d'approvisionnement font grimper les prix"...car le monde des pauvres va s'adapter à cela...et se rétracte lors des augmentations des prix !!
Ce n'est pas en augmentant les prix que vous vendez plus, c'est plutôt le contraire !!
Candidatez-vous au prix Nobel de l'économie !!
Faites une thèse sur "l'expérience mondiale client" !!

Durand Pierre, Le 26/08/2021 à 11:35

Bonjour cher Jo,
Ce n'est effectivement pas en augmentant les prix que vous vendez plus - gros enfonçage de porte ouverte - mais la seule loi du marché (libre) qui existe est celle de l'Offre et de la Demande.
Quand les denrées deviennent rares et que la Demande perdure, les prix augmentent, que ce soit des fruits, des légumes, du cuivre, des matières premières nécessaires à la fabrication des puces, des batteries, etc.
Quand la Demande faiblit mais que les stocks sont élevés, c'est la grande braderie et la valse des RRR.
Ca fait plus de 10 000 ans que ça dure et ça n'est pas près de s'arrêter.

Ne me répondez pas avec le sophisme du cheval bon marché qui est rare, elle est connue.

Bruno Haas, Le 26/08/2021 à 12:30

Et puis en parlant des US, il faut écouter Rick de Pawn stars, ce n'est pas parce que c'est rare que c'est cher !
;0)

Lucos , Le 26/08/2021 à 13:04

Bon, j'avoue qu'ils ce sont regonflés avec les vacances...et qu'ils en savent plus que ce qu'ils veulent bien dire !! Hi, hi...
Pourquoi que certaines caisses chères et très chères continuent de se vendre...malgré l'augmentation des prix...c'est parce que les pauvres sont de plus en plus pauvres et les riches de plus en plus riches !! Je ne parle pas des riches avec des yachts au delà de trente cinq mètres !!
Les petites Ferrari sont devenus, par exemple, très bon marché...et c'est normal qu'elles se vendent comme des petits pains !! N'importe quel riche moyen a aujourd’hui 250 mille boules cash.
Si vous ne me croyez pas c'est que vous n'avez pas été voir cette été, les villes riches de Suisse, celles du sud de l'Allemagne, Autriche et nord de l'Italie...où même une ville comme Trieste, (les jeunes cherchez sur Google Mapps) c'est incroyable comme cela manque de pauvres dans les centres villes !! Pas de touristes en tongues !! Allez vous promener dans les Alpes suisses, allemandes, autrichiennes et italiennes, ou les "pauvres" sont tous en grosse bécane de tourisme pour monter et descendre les cols...et cela fait plaisir à voir...et envie au même temps !!
Cela fait des mois que je vous dit que la montagne c'est furieusement tendance, mais vous êtes durs de la feuille !!
Pire pour vous les gars...il n'y a pas d'inflation chez eux dans les hôtels et restaurants...où un plat de bonnes pâtes italiennes est moins cher qu'en France !! Toujours de grands parkings souterrains en plein centre ville et des tarifs à deux balles avec des bonus !! Rien à voir avec Paris.

Durand Pierre, Le 26/08/2021 à 15:30

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 26/08/2021

Aimer l’automobile à Rio

Cet été, nous vous proposons quatre chroniques sur deux thèmes partagés, rédigées à leur façon pas nos correspondants localisés à Détroit et à Rio de Janeiro. Aujourd’hui, nous arrivons au terme de la série avec Jean-Philippe Thery qui nous explique ce que signifie aimer l’automobile à Rio, donnant ainsi la réplique à Bertrand Rakoto qui s’est livré la semaine dernière au même exercice à Détroit.

Analyse

Le salon automobile de Genève s'exporte au Qatar

(AFP) - Le salon de l'automobile de Genève, mis en difficultés financières par la pandémie, a annoncé mercredi un partenariat avec l'organisme chargé de la promotion du tourisme au Qatar pour développer un événement similaire à Doha.

Salons

Catégorie Marchés

Nouveau coup de frein des exportations japonaises en septembre

(AFP) - La croissance des exportations du Japon, l'un des fers de lance de son économie, a ralenti pour le quatrième mois d'affilée en septembre, sur fond de pénuries mondiales d'approvisionnement pesant notamment sur l'industrie automobile, selon des chiffres officiels publiés mercredi.

21/10/2021

Les loueurs demandent des aides pour électrifier leurs flottes

Les loueurs de voitures ont proposé mardi à l'État de mettre en place un "chèque location électrique" pour les aider à électrifier leurs flottes.    Ce chèque de location d'un véhicule électrique ou hybride, exonéré de charges sociales, "permettrait à de nombreux Français d'essayer le véhicule électrique et de l'adopter", ont indiqué les loueurs lors d'une conférence du CNPA.

13/10/2021