Publicité
Publicité
Equipementiers - 22/06/2021

L'activité d'ABB en France tirée par ses bornes de recharge automobile

(AFP) - Acteur historique du secteur, le constructeur d'appareillage électrique ABB est porté en France par le déploiement massif des bornes de recharge pour véhicules électriques, s'est félicité lundi son nouveau président Fabien Laleuf.

Auteur : AFP

Partager cet article

"Cette activité voit son chiffre d'affaires doubler tous les ans pour représenter désormais 10 à 15% de notre activité en France", a indiqué Fabien Laleuf, Président d'ABB, rencontré par l'AFP à Beynost (Ain), près de Lyon, où le groupe helvético-suédois dispose de sa plus grosse unité du pays.

Parce qu'il avait investi très tôt ce segment, le groupe se dit "très bien positionné" dans les bornes à recharge rapide. "Les perspectives de croissance sont très fortes", a noté le dirigeant.

ABB France espère prendre une part substantielle du programme d'installation de 100.000 bornes lancé l'an dernier par l'Etat, a-t-il dit.

L'entreprise a par ailleurs signé un accord avec le distributeur Lidl pour installer 250 bornes devant ses magasins.

Ces bornes sont fabriquées en Italie, dans une usine "qui vient d'être étendue", et la R&D est menée au Bénélux. Néanmoins la pose et la maintenance génèrent de l'emploi en France, a relevé M. Laleuf, un vétéran du groupe qui a pris ses nouvelles fonctions en avril.

Avec 1.200 salariés et 515 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2020, ABB France reste une petite filiale du géant helvético-suédois. Elle compte néanmoins quatre unités de production et de R&D et quatre "pôles d'ingénierie".

Plus de 50% de ses effectifs se situent en région Auvergne-Rhône-Alpes.

L'emploi "ne devrait pas connaître de mouvement majeur cette année", a indiqué M. Laleuf.

Face à des concurrents locaux très fortement implantés, comme Schneider Electric, ABB France ne pèse que 5% du marché français. "Ma mission, c'est donc de nous y développer", a relevé M. Laleuf, qui a dirigé successivement les quatre divisions du groupe en France.

ABB est présent sur les métiers de l'énergie, de la mobilité, du bâtiment et de l'industrie "du futur"  quatre domaines au coeur de la transition écologique.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Vu récemment un essai d'un véhicule électrique avec tentative de recharge rapide à mi parcours entre Paris eu Auxerre (200 km à parcourir environ).
Prix : 66€ pour 1h15 de recharge à 90% sur l'A6...
France pays où le coût du kWh pour recharger les électriques est le plus élevé en Europe.
Sans commentaires

Clerion , Le 22/06/2021 à 09:02

@Clerion: ce n'est pas la faute d'ABB ca.
parcontre je vous rejoins sur votre sujet. Je vois des propositions de contrat à la minute (la grosse arnaque, c'est de kWh qu'on charge, pas des minutes) qui sont juste abusives, tout le monde s'enfile dans la brêche, y-compris EDF.

Arnaud C., Le 22/06/2021 à 09:15

Voilà, c'est merveilleux ...que des pros ici...et de l'usager on s'en fout totalement...mais c'est de l'usager qui va venir le coup de pied de l'âne dans le derrière de beaucoup de "pros" qui croient que la filière VE va les mener à la richesse exponentielle des affaires !!
Il n'y a aucun doute que pour le "petit" VE l'avenir sera radieux...pour aller chercher le pain (mais pas plus loin) ...mais gagneront-ils de l'argent dans l'avenir les constructeurs qui ont pignon sur rue !!
La nouvelle (oui, oui) c'est que le fantasque Musk pense sérieusement à donner accès à ses bornes Tesla exclusives...à tous ceux qui s'abonnent pour aller encombrer les dites bornes...et qui vont lui filer des rentes à vie !
Si je faisait déjà la gueule pour lui en acheter une de ses caisses...là c'est double gueule que je fais !!
Les jeunes placez-vous et vite du bon coté du manche !!

Durand Pierre, Le 22/06/2021 à 12:06

Futur gagne pain pour les VE : ceux qui exploiteront les bornes.
Et la demande va être exponentielle dans les 10 prochaines années.
Comme le français n'a pas de patience (entendez comme les gens râlent en caisse dès qu'il y a une file d'attente...), il paiera le prix fort pour recharger sa voiture au plus vite.
Il est pas beau le progrès ?
;_)

Clerion , Le 22/06/2021 à 12:56

M.Clerion peut-être que votre argument est bon ou non...nous ne savons pas de quoi l'avenir sera fait!
Il y a une énorme pression sur le consommateur pour acheter des VE et il y a des gens qui se laissent convaincre...mais la grande masse des pauvres absolument pas. Il y a un gros problème d'infrastructures dans les grandes villes de France. Madame Hidalgo use d'une VIOLENCE incroyable à Paris sans avoir investi sur des infrastructures. Un scandale.
Cela fait un an que j'ai quitté ma tour du 19ème à Paris et je fut le seul à me payer une prise individuel...et j'ai vu un pote qui y habite encore et rien a bougé depuis car ils ont tous refusé de payer des prises dans les parking avec compteurs.
J'ai fait récemment un périple de Lorient jusqu'aux Sables par la côte et concernant les bornes c'est quasiment le désert total ! Les moyens de payement choisis sont hallucinants de bêtise pour celui qui arrive à l'improviste.
Les rares que j'ai vu n’avaient pas de VE branchés dessus...et ce n'est pas une côte Atlantique de pauvres.
Incroyable, sur plus d'une semaine j'ai vu circuler trois ou quatre Prius hybrides et des VE pas plus. Les bretons friment très peu avec des Audi, BMW ou Mercedes.
Si vous êtes investisseurs sur des douzaines de bornes...bonne chance pour le retour sur investissement ! L'attentisme des français va donner des soucis ne serait-ce qu'aux constructeurs français.

Durand Pierre, Le 22/06/2021 à 14:12

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 22/06/2021

La nouvelle 308 SW se dévoile

Peugeot a ouvert hier les commandes de sa nouvelle 308, en communiquant ses tarifs, et dévoilé les premières photos de sa version SW, dont les commandes n’ouvriront en revanche qu’en novembre.

Constructeurs

Intense lobbying à Bruxelles pour interdire les véhicules thermiques

Le Danemark, le Beuc (association européenne des consommateurs), Transport & Environment (T&E) et Volvo participaient hier à un débat organisé par l’European Climate Foundation (ECF). Tous militent pour la fin des véhicules thermiques à plus ou moins brève échéance. La Commission européenne doit publier sa nouvelle proposition sur les objectifs CO2 pour 2025 et 2030 d’ici la fin du mois.

Marchés

Catégorie Equipementiers

Faurecia révise à la baisse ses objectifs 2021

(AFP) - L'équipementier automobile Faurecia a annoncé jeudi revoir nettement à la baisse ses objectifs financiers pour 2021, le cabinet spécialisé IHS Markit ayant en effet dit s'attendre à une production automobile mondiale inférieure à ses précédentes prévisions au second semestre, en raison de la pénurie de semi-conducteurs.

24/09/2021

Michelin inaugure son siège rénové à Clermont-Ferrand

(AFP) - Le groupe de pneumatiques Michelin inaugure lundi son siège rénové, place des Carmes à Clermont-Ferrand, symbole du maintien de son "ancrage" dans sa ville d'origine, selon son Président Florent Menegaux.

13/09/2021

Au salon de Munich, les voitures se garent toutes seules

(AFP) - Fini la recherche de place dans le labyrinthe du parking : la voiture, une fois déposée, va se garer toute seule, grâce à un système présenté au salon de l'auto de Munich et "prêt" à être déployé, selon ses concepteurs.

09/09/2021

Salon de Munich : Valeo et Bosch se lancent dans les bornes et les câbles de recharge

Fournisseurs des constructeurs, Valeo et Bosch élargissent leur clientèle en se lançant sur le marché des bornes de recharge pour le premier et sur celui des câbles des recharge pour le second. Tous deux s'adressent aussi aux gestionnaires de parcs de stationnement, en les équipant de caméras pour pouvoir proposer des services de voiturier automatique.

07/09/2021

Thyssenkrupp : la reprise se poursuit au troisième trimestre

(AFP) - Le conglomérat allemand Thyssenkrupp a fait état mardi de résultats en hausse au troisième trimestre de son exercice décalé 2020/2021, grâce aux effets de sa restructuration, et à la reprise économique de ses activités, après le choc de la pandémie.

12/08/2021

Voestalpine confirme son redressement au premier trimestre

(AFP) - Le sidérurgiste autrichien Voestalpine, spécialiste des aciers nobles, a démarré son exercice décalé 2021/22 sur une note positive, sur fond de reprise après la crise provoquée par la pandémie de Covid-19, et a relevé ses prévisions annuelles.

05/08/2021