Publicité
Publicité
Services - 28/09/2022

Le poids des pétroliers européens se réduira à mesure que la transition s'accélère, selon JPMorgan

Par REUTERS

(Reuters) - Les grandes sociétés pétrolières européennes verront leur part des ventes mondiales d'énergie s'éroder lentement au cours des prochaines années, la production croissante d'énergies renouvelables et de carburants à faible émission ne compensant que partiellement la baisse du pétrole et du gaz, selon un nouveau rapport de JPMorgan.

Shell, BP et TotalEnergies ont présenté ces dernières années des plans pour stimuler les investissements dans les énergies renouvelables et les biocarburants dans le but de réduire les émissions de gaz à effet de serre face à la pression croissante des investisseurs et des gouvernements.

BP et Shell visent à réduire progressivement leur production de pétrole d'ici la fin de la décennie, tandis que TotalEnergies connaîtra une légère augmentation de sa production. Tous trois prévoient d'augmenter leur production de gaz naturel.

Selon une étude de JPMorgan - qui utilise des unités d'énergie Joules pour mieux refléter le mix énergétique croissant des entreprises - les trois entreprises ont produit en 2021 environ 2,6% de la demande mondiale d'énergie, soit 43,6 pétajoules par jour (PJ/jour), qui provenaient presque entièrement du pétrole et du gaz.

Les entreprises - qui disposent de vastes réseaux de vente au détail et d'opérations commerciales - ont cependant vendu plus de trois fois le volume qu'elles produisaient à 134,7 PJ/jour, ce qui représente 8,1% de la demande énergétique mondiale.

D'ici 2025, la part de ces groupes dans la production devrait chuter à 2,5% et leurs ventes totales devraient baisser à 7,9% de la demande énergétique mondiale. Au sein du mix, la part des énergies renouvelables et à faible émission de carbone passera à 5%, compensant en partie une baisse de la production de pétrole et de gaz.

L'analyste de JPMorgan, Christyan Malek, a déclaré que même si les grandes sociétés pétrolières continueront de fournir une part importante de l'énergie mondiale, l'offre sera inférieure à la croissance attendue de la demande.

"Sur le long terme, leur approvisionnement énergétique est inférieur aux tendances de la demande mondiale et risque d'exacerber un déficit mondial croissant s'ils continuent à se concentrer sur le rendement des actionnaires et la décarbonation plutôt que sur l'investissement", a déclaré Malek à Reuters.

Réactions

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Services - 10/11/2022

Bornes en copropriété : le point sur les aides en cours et à venir

Le déploiement des bornes en copropriété est assuré actuellement presque exclusivement par des opérateurs comme Zeplug qui fournissent des solutions clés en main payées par abonnement. La prise en charge par Enedis de l’installation d'une colonne horizontale, sans frais pour la copropriété, pourrait changer la donne.

Services - 07/11/2022

Le loueur ALD surfe sur le marché de l'occasion

(AFP) - Le loueur longue durée ALD a annoncé vendredi avoir enregistré un très bon troisième trimestre grâce au prix de revente de ses véhicules sur le marché de l'occasion et a relevé ses prévisions pour l'année.

Services - 03/11/2022

Volkswagen cède son activité d'autopartage

(AFP) - Le deuxième constructeur automobile mondial Volkswagen a annoncé mardi la cession de son service d'autopartage à une jeune entreprise allemande, Miles Mobility, reconnaissant la difficulté de rendre bénéficiaire cette activité.

Services - 24/10/2022

Sofinco et Aixam créent une co-entreprise de financement

Déjà fournisseur de solutions de crédit pour Aixam depuis 12 ans, Sofinco renforce son partenariat avec le fabricant de voitures sans permis en créant Aixam Finance, une co-entreprise à 50/50, qui proposera toutes les solutions de financement, y compris la LOA et la LLD (auparavant assurée par ALD Automotive).