Publicité
Publicité
Réseaux - 13/10/2020

MasterBiz, ou comment suivre en temps réel la performance de ses vendeurs

Par Xavier Champagne Chef de rubrique

MasterBiz, ou comment suivre en temps réel la performance de ses vendeurs
Avec MasterBiz, l’activité en cours et réalisée de chaque vendeur peut être suivie et comparée à la performances des autres vendeurs.

Avec le logiciel MasterBiz, outil de communication centralisé entre vendeurs et chef des ventes, Lionel Galichet promet la fin des cahiers, tableurs Excel et autres paperboards. Il promet surtout de ne plus perdre une vente sans explication et garantit un suivi précis et en temps réel de la performance des vendeurs.

Lionel Galichet, ex-directeur marketing du groupe LG Automobiles, a créé il y a deux ans sa propre entreprise de conseils et de développement de solutions digitales pour les distributeurs automobiles, Yakabiz. Depuis un an, il teste au sein du groupe Hamecher un logiciel de suivi en temps réel de l’activité des vendeurs, MasterBiz. L’outil, aujourd’hui abouti, a finalement été adopté par le groupe Hamecher. "C’est une application géniale qui permet un suivi vendeur permanent et surtout plus de perte de temps lors du fameux rapport des ventes !", se réjouit son président Didier Siréjol.

Avec le bouche-à-oreille, l’outil a déjà séduit d’autres membres du réseau Mercedes, comme le groupe GGE, un distributeur Citroën et un concessionnaire en véhicules de loisirs. L’outil a même été choisi par "une marque automobile, non chinoise, qui va être distribuée sur le marché français à travers un réseau d’agents l’année prochaine", dévoile Lionel Galichet.

MasterBiz est un logiciel SaaS qui peut équiper tout le personnel commercial d’une concession, son prix étant fixe quel que soit le nombre d’utilisateurs (*). Qu'elle soit utilisée sur tablette ou sur téléphone, l’application est comme un CRM simplifié alimenté quotidiennement par les contacts client venant du site web du distributeur, du standard téléphonique ou du call-center. Le service marketing peut aussi y transférer des listes de contacts dans le cadre de campagnes de rappel. Les vendeurs sont alertés par SMS et mail de chaque nouveau lead (ou se voit attribuer des leads à contacter dans le cadre de campagne de relance) et le premier qui y répond se l’attribue et doit aller jusqu’à la vente ou son abandon (qui doit être justifié et validé par le chef de ventes).

Les vendeurs mettent à jour les fiches clients (**) qu'ils traitent en fonction des informations qu’ils recueillent tandis que le chef des ventes peut suivre l’activité des vendeurs quasiment en temps réel (affaires en cours, affaires chaudes, affaires abandonnées). Lorsque la vente est réalisée, le vendeur indique s’il a vendu un véhicule du stock ou sur commande, un financement et/ou un contrat d’entretien, mettant ainsi à jour ses statistiques d’activité en direct (les temps de réponse aux clients et de conclusion des affaires sont aussi mesurés).
"En comparant, ces statistiques d’un vendeur à un autre, ou d’une concession à une autre, on peut identifier les lacunes, les choses à améliorer, souligne Lionel Galichet. Et c’est parfois le chef des ventes qui doit se remettre en question…Ce qui est sûr, c’est que plus aucun lead n’est perdu sans que l’on sache pourquoi", dit-il.

Différentes options viennent enrichir le logiciel de base, notamment pour intégrer l’activité VO. Si un client veut faire reprendre son véhicule, le vendeur peut enrichir sa fiche avec tous les documents, photos et descriptif avant de l’adresser au responsable VO qui retournera son estimation. Tous les échanges transitent ainsi par l’outil et y sont mémorisés.
Une alerte VO peut aussi être créée : la liste des VO recherchés par les clients est croisée automatiquement tous les matins avec le stock du jour et les vendeurs sont alertés en cas de correspondance.
Le parc de véhicules de courtoisie et d’essai (voire de location) peut aussi être intégré au logiciel, avec un planning à remplir et des bons de prêts dématérialisés (photos d’état des lieux, signatures digitalisés). Outil de gestion du parc en temps réel, le logiciel fournit aussi des statistiques précieuses comme le suivi des kilométrages ou le taux de transformation des essais en vente.

Enfin, un robot conversationnel peut être mis en place pour répondre aux appels sur le site VO du distributeur ou sur la Centrale et le Bon Coin. Il demandera quel véhicule intéresse le client et transférera la demande dans le système, en alertant par SMS et mail le vendeur VN ou VO (selon qu’il s’agit d’un VD ou d’un VO) pendant les heures d’ouverture de la concession. Si le client refuse de parler à un robot ou en cas d’échec de compréhension, le numéro de l’appelant est néanmoins enregistré dans le logiciel et adressé aux vendeurs. Tous les appels tracés permettent de mesurer la pertinence des supports web.

(*) Le logiciel MasterBiz est proposé à partir de 350 euros/mois par concession (utilisateurs ilimités), hors installation (2.000 euros) et formation (1.400 euros pour 15 h de formation après de 10 personnes max.). Différentes options peuvent être ajoutées : estimation de reprise et alerte VO (150 euros/mois), gestion du parc d'essai (100 euros/mois) et robot conversationnel (200 euros/mois).

(**) Fiches clients qui devront être resaisies dans le CRM, non relié à l’application.

Réactions

Plus besoin de chef de vente....a terme(sous prétexte de l aider)content d avoir quitté ce bazar...

Bravo lionel, c'est un super outil, enfin les managers pourront faire des rapports des ventes structurés. A bientôt Olivier Vicaire

... Indirectement, la présentation de cet outil répond à l'interrogation posée dans mon commentaire,hier, en lien avec la nomination d'un second DG chez Emile Frey et de la difficulté de piloter à distance de nombreux points de vente ...
Le système d'informations est central pour mesurer la "prod", en l'occurrence, la vente de véhicules, de services voire de pièces détachées ...
Faute de quoi (j'exagère mais à peine) une DG est une "chambre d'enregistrement" après avoir fixé des lignes directrices ... Bien sûr il y a des "animateurs" de niveau intermédiaire, mais les SI fonctionnant en temps réel (ou presque) ils permettent un contrôle de la performance à distance et le bonne réalisation de la "stratégie" avec mise en place de mesures correctrices lorsqu'elles se révèlent nécessaires ...

Un exemple de ce qui précède : comment mesurer à distance le plan de ventes des véhicules électrifiés si il n'y a pas de remontées rapides et fines de l'information ... ?

Avec cet outil qui trace les contacts avec exhaustivité et en temps réel (semble-t-il), j'ai l'impression que le "frigo", vieille pratique de la distrib automobile (sans exclusive), a du "plomb dans l'aile même si l'on peut compter sur la "créativité" des intervenants ...
.0)

Mouais..
Avec le Gros Marcel ça se règle en réu quotidienne chez Zézette.
Celui qui n'a pas fait son quota du jour paye les 2 premières.
Vu la descente de la dream team t'as intérêt à vendre....
;0)

...Pas grave ...à la fin
c'est tjrs Zézette qui "ramasse" !
Surtout ces temps-ci, elle en a bien besoin, dame ...
;0)

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Marchés

Marché moto : septembre en grande forme !

Avec une progression de 14,5% en septembre, le marché de la moto n’est plus très loin d’avoir comblé son retard des deux mois de Covid. Sur les neuf premiers mois de l’année, la baisse n’est plus que de 4,8%.

Marchés

Bonus, prime à la conversion : bonnes et moins bonnes nouvelles

Barbara Pompili, la ministre de l’Ecologie, et Jean-Baptiste Djebbari, le ministre des Transports ont dévoilé ce lundi matin les montants de bonus qui seraient accordés en 2021. Les montants sont tous à la baisse et le Diesel n’est plus éligible à la prime à la conversion.

Marchés

Véhicules électriques : 100 millions d’euros pour 100.000 bornes

Le gouvernement a lancé ce lundi 12 octobre au ministère de l’Ecologie le programme 100.000 bornes avec la signature d’une charte avec des entreprises de plusieurs horizons : grande distribution, collectivités territoriales, énergéticiens. Tous se sont engagés à contribuer à l’objectif de 100.000 bornes de recharges d’ici fin 2021.

Réseaux - 30/01/2023

Un concessionnaire marseillais condamné pour fraude au malus

Pour se soustraire au malus, un important distributeur marseillais vendait ses 4x4 en les immatriculant comme des utilitaires mais sans respecter les règles strictes, consistant notamment à supprimer les sièges arrière. Autoactu.com vous révèle les détails de l’affaire.