Marchés - 17/11/2020

Rénovation, automobile, emploi : premier résultats "très encourageants" du plan de relance selon Bercy

(AFP) - Les mesures du plan de relance entrées en vigueur par anticipation ces derniers mois obtiennent des premiers résultats "très encourageants", a estimé le ministère de l'Economie lundi en publiant un "tableau de bord" de l'exécution du plan.

Auteur : AFP

Partager cet article

Si l'essentiel du plan de relance de 100 milliards d'euros doit se déployer d'ici à 2021, plusieurs mesures sont déjà en vigueur.

En matière de rénovation énergétique des bâtiments, le dispositif "MaPrimeRénov" monte en puissance, après avoir été renforcé pour inciter davantage de ménages à lancer des travaux dans leurs logements.

Alors que moins de 50.000 ménages l'avaient sollicité entre janvier et juin, il y a eu 20.000 dossiers déposés en septembre et 30.000 en octobre.

Du côté de la rénovation des bâtiments publics, le gouvernement prévoit de désigner d'ici la fin du mois les lauréats d'appels à projets. Plus de 5.000 projets ont été candidats, représentant une demande de financement de 8 milliards d'euros pour une enveloppe prévue de 2,7 milliards.

Dans l'automobile, le gouvernement, qui avait musclé au printemps la prime à la conversion pour l'achat de véhicules moins polluants et le bonus écologique, fait état de 23.000 primes accordées en octobre et 2.600 bonus par semaine depuis le 1er juin.

Sur le volet consacré à la réindustrialisation de la France, 323 projets ont déjà été désignés pour bénéficier d'un soutien de l'Etat via un guichet doté initialement de 550 millions d'euros pour cette année et que le gouvernement prévoit de réabonder de 250 millions d'euros.

Enfin, sur le volet dédié à l'emploi, plus de 42.000 demandes d'aides à l'embauche d'un apprenti ont été accordées au 1er novembre, sur près de 80.000 demandes.

Plus de 67.000 demandes d'employeurs ont aussi été reçues depuis le 1er octobre pour bénéficier de la prime à l'embauche de jeunes de moins de 26 ans.

Ces premiers résultats "démontrent que la protection immédiate de notre économie et la relance sont complémentaires", insiste Bercy dans un communiqué, alors que l'opposition et certains économistes critiquent le contenu du plan de relance au moment où la France est partiellement reconfinée.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Que Bercy ne s'emballe pas trop vite !
Barbara Pompili et ses afficionados veillent pour s'assurer de la disparition de l'Automobile. On commence par les lourdes, ensuite les Diesel, ensuite les Thermiques, ensuite les Hybrides, ensuite les PHEV, ensuite les VE trop lourds, etc.
N'ayez crainte Bercy, mais préparez quand même tous les futurs plans de relance de l'industrie Auto.

Bruno Haas, Le 17/11/2020 à 10:09

Il y en a qui se cassent la gueule de leur vélo et on entend plus parler !
Il y a de l'espoir ! Et puis dans la liste vous avez oublié les vélos électriques avec leurs batteries trop polluantes et trop lourdes...sans compter que même à pied il faut traverser dans les clous !
Les virus à coté c'est de la bibine...voyez le nombre de vaccins qui leur tombent dessus en ce moment !!

Durand Pierre, Le 17/11/2020 à 10:52

Tenez au fait et parlons d'autre chose...marrante quand même.
La Honda E a "gagné" en Allemagne devant les autres électriques allemandes et la VW iD 3, comme quoi que les cousins teutons aiment bien les coups de pied de l'âne même chez eux !!
C'est vrai que pour le gars qui a du pognon...la tristesse rien que dans le design des citadines électriques allemandes et autres étrons fait fuir !!
Je vois que concernant les VE (grands ou petits) que tous les incapables chez les constructeurs qui s'y mettent à l'électrique, qu'ils commencent à faire les mêmes conneries que dans le thermique, à savoir, décliner les modèles avec toute sorte de TAILLES, de batteries !! Les cons sont a la manœuvre. (hi, hi, attention le langage de bas niveau ) !! On s'en fout le pognon est devenu magique !
Conséquence et pour des raisons de commodité (la loi du moindre effort) en occasion les gens vont se diriger sur les grandes tailles ou les plus puissantes ou celles qui ont de bonnes garanties ! Le reste part à la casse très rapidement !
Qui veut d'un caca électrique à roulettes quand il faut faire du chaud ou du froid et qu'il faut charger au bout de 80 bornes ?? On veut être tranquille pour la semaine au moins.
Tous les zozos de la terre, prétendus spécialistes ou non, brillent en société justement parce qu'ils mettent pas dans l'électrique leur propre argent dedans !
Notre Carlos est pessimiste car c'est sont pognon qu'il voit cramer !!

Durand Pierre, Le 17/11/2020 à 11:42

Allez amusons-nous encore un peu...
Uber ne croit plus dans les voitures autonomes et veut revendre sa Division ad hoc. Voilà une technologie d'enfer qui va "faire" des centaines de milliards de CA dans l'avenir et dans le monde et ce voit abandonnée par des cadors !
Il y a beaucoup qui vont manger leur chapeau et beaucoup d'argent investi est déjà parti en fumée !!
L'industrie automobile est pleine de zigotos qui expérimentent ce qu'ils ont lu dans les bandes dessinées de leur enfance !
La dernière en date...payer ses achats en présentant la paume de sa main !!
Et pourquoi pas avec un doigt d'honneur ???

Durand Pierre, Le 17/11/2020 à 12:08

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 17/11/2020

Catégorie Marchés

Le portefeuille de commandes a permis de soutenir le marché automobile français de novembre

Avec 126.055 immatriculations (VP) en novembre, le marché automobile français affiche une baisse de -27%. Les immatriculations du mois de novembre ont été soutenues par un portefeuille de commandes élevé à l’entrée du confinement le vendredi 30 octobre. Les réseaux n’ont cependant pas pu compenser par la vente à distance la fermeture des showrooms. Décryptage des chiffres de novembre avec les données d’Autoways.

02/12/2020

Automobile: le Sénat assouplit sur 5 ans le "malus CO2"

(AFP) - Le Sénat dominé par l'opposition de droite a adouci, lors de l'examen en première lecture du projet de budget pour 2021, la pente du renforcement prévu du malus "CO2" pour l'achat de véhicules polluants.

24/11/2020

Le gouvernement français va accélérer les interdictions de circuler à partir de 2023

Les propriétaires des véhicules Crit’Air 3, 4 et 5 ont du mouron à se faire…A l’issue d’un Conseil National de l’Air, le ministère de l’Environnement a annoncé de nouvelles mesures de renforcement des interdictions de circuler : l’Etat encadrera les restrictions de circulations à partir de 2023 dans les 11 premières ZFE, les ZFE seront obligatoires dans les agglomérations de plus de 150.000 habitants en 2025. L’Etat retire aux maires le pouvoir de bloquer les ZFE.

19/11/2020