Publicité
Publicité
Nominations - 12/09/2023 - #Tesla

Sylvain Laurent nouveau président d’Hopium, en redressement judiciaire

Par AFP

Sylvain Laurent nouveau président d’Hopium, en redressement judiciaire
Sylvain Laurent nommé Président du conseil d'administration d'Hopium.

La start-up Hopium, qui ambitionne de produire des voitures utilisant de l'hydrogène et est en redressement judiciaire depuis juillet, a annoncé lundi l'arrivée de Sylvain Laurent à sa tête, quelques mois seulement après la nomination de son prédécesseur.

Le tribunal de commerce de Paris a ouvert une procédure de redressement judiciaire pour une période initiale de six mois (jusqu'en janvier 2024), "éventuellement renouvelable pour six mois", en raison des importantes difficultés financières d'Hopium.

Dans un communiqué lundi, le constructeur annonce la nomination de Sylvain Laurent, actuel directeur général d'Hopium, au poste de président du conseil d'administration.

Cette décision sera soumise à l'approbation de la prochaine assemblée générale des actionnaires "et concerne la durée du mandat restant à courir d'Alain Guillou dont il prend la succession, soit jusqu'à l'assemblée générale appelée à statuer sur les comptes clos au 31 décembre 2024", est-il précisé.

Alain Guillou avait été nommé à ce poste en mars dernier, succédant à l'ex-ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari moins d'un an après sa prise de fonction.

En avril, Hopium avait annoncé se concentrer sur le développement de sa technologie de pile à combustible, remettant à plus tard son projet de commercialisation de la Machina, présentée comme la Tesla de l'hydrogène, dont la sortie était initialement prévue en 2025.

"En tant que Président directeur général", Sylvain Laurent juge que "les spécificités de la pile à combustible d'Hopium suscitent un réel intérêt de la part des acteurs de la mobilité", met en avant le communiqué.

Cette pile "fait partie de ces technologies capables de démocratiser l'accessibilité aux moyens de transport électriques à hydrogène. C'est pourquoi nos équipes demeurent entièrement mobilisées pour finaliser son développement jusqu'au niveau de prototype TRL 6 qui permettra, avant sa commercialisation, de démontrer toute sa maturité technologique", affirme M. Laurent.

Réactions

Combien ont ils claqués dans cette aventure?l’hydrogene ….usine à gaz?vite Flamanville c’est du jus dont nous avons besoin

Oui Alain, quel gâchis ! C pas faute de l'avoir dit !

L'hydrogène n' pas d'avenir pour la voiture particulière pour toutes les raisons déjà annoncées :

1. Une efficience mauvaise voire très mauvaise : on utilise de l'électricité ou du pétrole pour faire de l'hydrogène puis on retransforme cette hydrogène en électricité via une pile à combustible.
Résultat : un déperdition énorme.
2. Un bilan carbone mauvais lié forcément au point N°1.
2. Il est impossible de créer un réseau de station Hydrogène pour un grand nombre de voiture : en effet un réservoir d'hydrogène, c 5 kg comprimé à 750 bars ! Les plus grandes stations actuelles font 200 kg de quoi alimenter 40 voitures par jour ! Et les Pros Hydrogène oublie de dire c'est qu'il faut ensuite recomprimer l'hydrogène : 5 kg, c'est 30 minutes ! Alors le plein en 5', c juste vrai pour les 40 premiers !!
3. L'hydrogène est le gaz le plus léger de l'univers, il est quasi impossible de faire un réservoir 100% étanche, ce qui le rend difficile à transporter.
4. le prix de la voiture (70 000 €) et le prix du plein 15 € le kg (soit 75 € le plein) sont prohibitifs.
5. Le(s) réservoir(s) d'hydrogène engendre une perte de place important ds la voiture.
6. La pile à combustible coûte chère à remplacer.
...etc.

Le pire c que les investisseurs et le politiques se laissent embobiner ds ce type de projets.

L’essentiel est d’apprendre de nos erreurs,comme ça on sait ,vite Flam et Slava UA

En tout cas sur la photo il y a un Grand sourire ça doit pas être leurs sous(((((

Une idée de ce que ça a coûté ?

"On" est content pour Sylvain Laurent ...

Mais plus que sa nomination en tant que président du conseil d'administration, c'est l'élaboration d'un solide plan de retournement qui serait une bonne nouvelle ... Il y travaille, "on" peut le supposer ou l'espérer au regard des deniers publics (ou assimilés) investis dans ce projet Hopium pas très populaire ...
;0)

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Salons

Une menace de grève assombrit le salon automobile de Détroit

Le salon automobile de Détroit doit être l'occasion de présenter cette semaine de nouveaux véhicules électriques, mais l'édition 2023 risque d'être assombrie par des négociations syndicales tendues pouvant même déboucher sur une grève chez les grands constructeurs américains.

Marchés

Le service d’autopartage rural de CA-CF ouvre dans l’arrière-pays niçois

Annoncé au moment du salon de l’auto à Paris, le projet Agilauto Partage de Crédit Agricole Consumer Finance et Crédit Agricole leasing & Factoring met en service aujourd’hui ses premiers véhicules. Ce sont des véhicules Stellantis tous électriques et fabriqués en France. Ce projet vise à redonner de la mobilité en zone rural où les besoins d’automobile sont les plus forts. Les explications avec Vincent Carré qui le dirige.