Publicité
Publicité
Marchés - 09/09/2022

Voitures électriques : les besoins en pièces détachées devraient baisser de 30%

(AFP) - Les voitures électriques font baisser de 30% les achats de pièces détachées et les équipementiers automobiles devront s'adapter à cette nouvelle donnée, indique une étude publiée jeudi par le cabinet Roland Berger.

Auteur : AFP

Partager cet article

Le chiffre d'affaires des pièces de rechange devrait ainsi baisser de 13 à 17% d'ici 2040 par rapport à 2019, en fonction de la rapidité avec laquelle se multiplieront les voitures électriques sur le marché européen, selon cette étude réalisée pour l'Association européenne des équipementiers.

Les électriques représentaient près de 10% des ventes au deuxième trimestre dans l'UE, et la Commission européenne a prévu d'interdire la vente de voitures neuves à moteur essence ou diesel en 2035.

Les pièces liées à la complexité du moteur thermique mais aussi à la boîte de vitesse, à l'échappement, à l'admission d'essence, évidemment, connaîtront une forte baisse de leur chiffre d'affaires avec l'électrification du parc automobile.

Au contraire, la demande pour les pièces liées à la suspension et les pneus pourraient augmenter, la lourdeur des véhicules électriques accélérant leur usure.

Parmi les pièces spécifiques aux électriques, l'élément le plus cher à changer sera la batterie, avec sa durée de vie de 8 à 12 ans et un prix qui pourrait rester élevé, de 3.000 à 15.000 euros. Ce marché pourrait attendre 4 milliards d'euros en 2040 sur les électriques et les hybrides rechargeables, selon Roland Berger.

L'électronique de puissance, qui convertit la puissance électrique en force motrice, pourrait représenter un marché de 2 milliards d'euros. Le moteur électrique, réputé très fiable, ne représentera qu'un marché de moins d'un milliard.

Les constructeurs pourraient récupérer une part du marché de l'après-vente, dont ils avaient progressivement laissé 60% à leurs sous-traitants. Certains de ces équipementiers qui n'auraient pas commencé à se diversifier dans l'électrique pourraient être menacés, selon les experts.

Les distributeurs de pièces détachées risquent également d'être mis en difficulté par cette baisse globale du marché, mais ils pourraient jouer un rôle important dans la récupération et le recyclage de pièces usagées.

Les garagistes, de leur côté, devront s'adapter et investir en matériel et en formation, jusqu'à 200.000 euros pour les garagistes de marques.

Selon Roland Berger, des garages spécialisés dans les voitures électriques devraient se développer aux côtés des garages traditionnels, qui n'offriront que des réparations basiques à ces nouveaux véhicules.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Va pas être content Lucos lui qui voyait le VE comme un pourvoyeur d’emplois,et sa phrase célèbre on a bien remplacé les allumeurs de réverbères ( vanne de l’année)
On le voit bien un VE c’est des pneus et des essuie-glaces point barre,adieu veau vache cochon

Alain Boise, Le 09/09/2022 à 00:10

"Au contraire, la demande pour les pièces liées à la suspension et les pneus pourraient augmenter, la lourdeur des véhicules électriques accélérant leur usure."
Et pour les freins ?
Quid du contrôle technique au bout de 4 ans ?

Clerion , Le 09/09/2022 à 08:47

On freine pas en elec en tout ça pas avec les plaquettes mais en appuyant sur le bouton B( braque pour Lucos)
Jamais changé de plaquettes sur la P3

Alain Boise, Le 09/09/2022 à 09:07

Les freins ? Je sais même pas où c'est !
Tout ceci est une très bonne nouvelle pour les clients que nous sommes tous et va dans le sens du progrès inéluctable. L'entretien des thermiques, poussé à fond par des concessionnaires sans scrupules, est devenu hors de prix. 85€ HT/H, soit 102€ TTC pour l'heure de main d'oeuvre en atelier, ce n'est plus acceptable et plus accepté, alors que mon plombier est à 25€ TTC et la femme de ménage à 15 € en CESU.
Eh oui Boise, plus d'allumeurs de réverbère, plus de porteurs d'eau, plus d'écrivains publics, plus de décrotteurs de rues, plus de livreurs de glace.. remarquez que pour sauver des emplois vous pouvez donc interdire EDF, Veolia, l'éducation nationale, les frigos et remettre la traction à cheval obligatoire..
;0)

Lucos , Le 09/09/2022 à 09:27

On dirait que cela vous réjouit de voir notre métier disparaître ?bientot en retraite?

Alain Boise, Le 09/09/2022 à 09:29

Ni l'un, ni l'autre, mais réaliste.
On hurlait à la disparition de notre métier rien que pour l'étalement des révisions depuis 50 ans par exemple.
Révision de 1000 qui a disparu, ensuite passage de 5000 km à 7500, à 10 000, à 15 000, à 20 000 pour finir à 30 000 km.
Les bougies qui se changeaient avec les rupteurs condensateurs tête d'allumeur au même moment ont quasiment disparues en passant à 100 000 km.
C'est une constante évolution de notre métier et finalement nous sommes encore tous là !
A savoir que 25% du CA après vente toutes marques en France est consacré aux pneus et que les VE sont de très gros consommateurs de gros pneus à indice de charge élevée donc chers, rien que sur ce sujet unique on risque sans le voir de compenser la perte de CA des pièces des thermiques.
Donc on arrête de pleurer et on prévoit la suite.
;0)

Lucos , Le 09/09/2022 à 10:25

Je suis enclin à donner crédit à cette étude.
Alors, pourquoi un VE se vend-il si cher vs une Thermique ? Et, par voie de conséquence, pourquoi mes impôts doivent-ils contribuer à l'achat d'un VE ?
Ca pue l'arnaque cette affaire.

Bruno Haas, Le 09/09/2022 à 10:33

Je dis depuis longtemps que les constructeurs de VE margent comme des malades sur ces nouveaux produits en maintenant volontairement, et à cause des prix élevés qu'ils pratiquent, le besoin d'une aide gouvernementale. Donc comme vous le dites Bruno nos impôts servent aux acheteurs de VE..
C'est exactement le même type d'arnaque que celle de Carglass qui annonce des balais d'essuie-glace gratuits pour chaque changement de pare-brise. Les balais sont payés par qui ? Par votre assurance, et qui paye votre assurance...
;0)

Lucos , Le 09/09/2022 à 10:45

Haaaaaaaa Lucos, la fameuse révision des 1000.
- (le réceptionnaire) : Bonjour monsieur, qu'est-ce qu'on peut faire pour vous ?
- (le client) : Je viens pour la révision des 1000.
- (le réceptionnaire au mécano) : Emile ! encore une révision pour toi.

Encore un peu plus tôt, on graissait les roulements, on avait des burettes d'huile, on changeait le liquide de refroidissement, on changeait l'huile pour avoir une viscosité différente l'hiver et l'été, les ampoules de feux et phares cramaient tout le temps (au point d'être tenu d'avoir des rechanges en permanence dans la bagnole), on vidangeait les boîtes de vitesses et les ponts arrière, les amortisseurs tenaient à peine les 30 000 bornes, idem pour les garnitures de frein, on réglait les "culbus", on réglait les "carbus" (vindieu les SU à cloche de la Mini ou du Range !)
On oublie vite.

Bruno Haas, Le 09/09/2022 à 10:46

Garage Godin, j'écoute !
;0))

Lucos , Le 09/09/2022 à 10:57

Gaudin.... Godin c'est des guitares canadiennes...
Vais me faire engueuler par Mame Chabaniou...
;0))

Lucos , Le 09/09/2022 à 10:59

Je le refait il ne s’agit pas d’un espacement mais d’une mort annoncée,ateliers,magasins,pompe à essence,station service,huile,reste les pneus ? …..sur la toile à moins 60%
Le pare brise ….miam miam grosse marge,faut dire qu’il faut une poignée de sable pour en faire un))) tout le monde rivalise ,bon de carburant,essuie-glaces,remboursement de la franchise (jusqu’à 200€)

Alain Boise, Le 09/09/2022 à 11:53

Courage Alain ...
Le "monarque" a déjà viré sa cuti sur le nucléaire (bon aucune étude de faisabilité pour rouvrir Fessenheim mais on rouvre de toutes parts les centrales à Charbon, çà pose pas de problème, les bornes ont des limites !!!) et beaucoup de temps à été perdu même si Flamanville n'est toujours pas en service (damned) ...
Faudrait pas que Zelensky joue trop avec les allumettes avec ses "potes" russes.; une boulette serait éliminatoire pour le coup (et le coût).

"on" est pas l'abri d'un virage à 360° pour le VE, d'ici quelques temps ... Même si certains comme VW ou Ursoula s'appliquent à rendre le mouvement irréversible...Entre temps, beaucoup de gâchis industriel, social et financier pour pas grand chose.... ah oui j'oubliais le changement (pas réchauffement) climatique !...mais à part la marche à pied (et encore) y a pas grand chose qui soit la panacée...et si en plus y a personne, comme disent certains ...
;0)

Ade Airix, Le 09/09/2022 à 12:19

Bonjour Adeairix, le virage à 360° c'est quand on fait un tête-à-queue-tête et qu'on repart tout droit. En revanche, le virage à 180° c'est "faites demi-tour" avec la voix suave de la fille du GPS...
Bon, le lecteur aura évidemment rectifié.

Bruno Haas, Le 09/09/2022 à 12:29

J'aurais dû m'arrêter au 180°, l'effet Ragnotti, sans doute ...
Donc Bruno, merci pour ce nécéssaire rectificatif au regard de la réalité ...

@Lucos
concernant le taux horaire atelier exagéré.. Je souscris à votre remarque et la tendance est inscrite, malheureusement, depuis pas mal d'années ...mais je ne saurais déterminer qui de l'oeuf ou de la poule ...Car les constructeurs ayant réduit peu à peu la marge sur VN des concessionnaires, il a bien fallu pour survivre (et même un peu plus) augmenter la marge de l'activité atelier et développer celle du VO (?).
En pratiquant ainsi, les concessionnaires ont perdu une bonne partie de la maintenance hors garantie ... Et les forfaits pour les anciennes est une galéjade...
Pour Alain ... Les thermiques ne sont pas encore morts, il reste de l'activité pour les MRA pour encore un bon bout de temps, sauf décision politique aberrante ...
Quant au business de la pose de pare brise (çà ressemble un peu à la lunetterie avec prise en charge CPAM ... ) il est tellement juteux qu'il attire beaucoup de convoitises et des entrants plus ou moins "orthodoxes"... Les acteurs majeurs de la spécialité devraient s'en tirer, cependant, pour différentes raisons (?).
;0)

Ade Airix, Le 09/09/2022 à 13:04

Les forfaits sont ... décidément !
;0)

Ade Airix, Le 09/09/2022 à 13:06

"L'avenir de Monsieur est devant lui, et il l'aura dans le dos chaque fois qu'il fera demi-tour.."
;0))

Lucos , Le 09/09/2022 à 14:14

Après Audiard ...Pierre Dac/ Francis Blanche...
Vot' Sérrrrénité !
;0)

Ade Airix, Le 09/09/2022 à 15:04

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 09/09/2022

Nombreux changements au sein de la zone industrielle de Stellantis

A compter du 1er octobre 2022, Stellantis annonce une réorganisation dans sa zone industrielle, avec la nomination d’Óscar Fernández Puente, responsable du pôle véhicules pour les segments petits et moyens, Manuel Munárriz Cardiel prend la direction de la stratégie industrielle au niveau monde et José Luis Alonso Mosquera devient directeur de l’usine de Saragosse en Espagne.

Nominations

Cybersécurité et stratégie d’approvisionnement, pourquoi ces deux sujets sont liés ?

Les automobiles sont de plus en plus connectées, de plus en plus digitalisées et les logiciels internes sont de plus en plus reliés entre eux, avec pour objectif de ne faire plus qu’un dans les véhicules définis par le logiciel. Mais avec chaque nouvelle solution, de nouveaux problèmes apparaissent. La cybersécurité n’est pas un problème récent mais il prend une place de plus en plus importante notamment sur les plans géopolitiques et industriels.

Analyse

Catégorie Marchés