Marchés - 26/03/2020

Le marché du VUL en Europe a ralenti sa chute en février

Avec 149.644 immatriculations de VUL neufs, le marché européen a réduit sa chute (-3,4%) en février. A l’inverse, les volumes du VU neuf et du VI neuf continuent de sombrer de respectivement -17,6% et -19,1%, tandis que la catégorie des bus et cars reste sur une tendance positive de +2,4%.

Auteur : Farida Sacha
Chef de rubrique

Partagez cet article     

En février, le marché du VUL en Europe* a affiché une nouvelle baisse de 3,4%, moins sévère que celle de janvier (-7,8%), avec 149.644 immatriculations. 
Au cumul des 2 premiers mois de l’année, le marché du VUL est en retrait (-5,7%), à 304.315 immatriculations, soit une perte de 18.430 unités par rapport à 2019.

La France en hausse de 3% en février
Parmi les quatre grands marchés, seule la France repart à la hausse, tandis que l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie affichent un repli supérieur à la moyenne du marché VUL en février. Alors que son volume avait fortement chuté (-9,2%) en janvier, la France renoue avec la croissance (+3%), avec 39.160 unités en février. En revanche, l’Allemagne, deuxième marché en Europe dans cette catégorie, est en baisse de -3,8%, à 21.488 immatriculations de VUL. L’Espagne enregistre un repli (-5,9%), soit supérieur à la moyenne du marché, avec 15.748 unités. En l’Italie, c’est également une chute supérieure à celle du marché de -6,2% en février, à 14.300 immatriculations VUL.

Baisse du VU et VI, hausse des bus et cars
Après une baisse (-19,3%) en janvier, le marché du VU neuf (+3,5T) affiche une nouvelle perte de -17,6%, à 25.495 immatriculations en février. Depuis, le début de l’année, le volume du marché du VU neuf est en retrait de -18,3%, à 54.395 unités, soit 12.190 unités de moins qu’en 2019. Avec 6.134 unités, l’Allemagne accuse un repli de 20,6% en février. La France enregistre une baisse de -13,6%, à 3.835 immatriculations ce mois-ci. Quatrième marché, l’Italie est le seul marché en hausse de 9,7%, à 1.931 unités en février. Quant à l’Espagne, c’est une timide progression (+0,6%), avec 1.747 immatriculations en février.

Impacté par l’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation sur les tachygraphes intelligents, le marché du VI (+16T) continue de chuter (-19,1%) pour le huitième mois consécutif, à 20.319 immatriculations en février 2020. Au cumul des 2 mois, le marché totalise 43.519 unités VI, soit un recul de -20,6%. L’Allemagne et la France plongent de -21,6% et -15,4% en février, tandis que l’Espagne réalise une infime hausse (+0,1%) en février. Seul l’Italie continue de croître (+10,6%), à 1.448 unités sur le mois.
En février, les bus et cars neufs affichent une hausse de 2,4%, avec 2.835 immatriculations. A fin février, le marché progresse fortement (+6,1%), avec 6.736 immatriculations. Parmi les grands marchés, La France et l’Allemagne font mieux que dans les autres catégories. Ainsi la France conserve le leadership du segment avec 498 unités, soit une croissance de +32,1% en février. L’Allemagne s’octroie une hausse de 33,6%, à 493 bus et cars soit seulement 5 unités de moins que la France ce mois-ci. L’Italie est également en progression de +26,7%, avec 384 immatriculations. En Espagne, le marché s’effondre à 41,5%, à 350 unités en février 2020.
A noter que sur ce segment, certains pays réalisent de fortes hausses en février 2020 : aux Pays-Bas (+511,8%), en Grèce (+340%), en Hongrie (+11,8%), au Danemark (+112,5%), en Suisse (+166,7%), en Slovaquie (+120%) et en Lettonie (+100%).

(*) Sur un périmètre de 30 pays 'hors Malte', avec l'Islande, la Norvège, la Suisse et le Royaume-Uni.
 

Lire le détail des immatriculations VUL neufs par pays en Europe février 2020 (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Lire le détail des immatriculations VU neufs par pays en Europe février 2020 (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Lire le détail des immatriculations VI neufs par pays en Europe février 2020 (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Lire le détail des immatriculations BUS & CARS neufs par pays en Europe février 2020 (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 26/03/2020

Marché moto : Dommage, c’était bien parti !

Avec 23% de progression, le mois de février a dépassé les 15.000 immatriculations : un des meilleurs mois de février de l’histoire de la moto en France. Sachant que celui de 2019 était déjà en hausse de 23%. Un résultat à mettre majoritairement au compte des moyennes et grosses cylindrées, ainsi qu’à quelques marques très en forme sur ce début d’année. Dont Yamaha, qui gagne 58% sur le mois. Mais ça, c’était avant.

Moto

On ne passe plus au salon

Alors que nous sommes contraints de faire salon à domicile pour une durée indéterminée, les amateurs d’automobile pourraient bientôt ne plus avoir de lieu où visiter le leur. Et ce n’est pas que la faute du virus.

Analyse

Le coronavirus menace le mariage PSA-Fiat Chrysler

(AFP) - Se fera ou ne se fera pas ? Des ombres planent sur le mariage annoncé entre les constructeurs automobiles PSA et Fiat Chrysler Automobiles (FCA), en raison de la pandémie qui fragilise les entreprises et menace l'équilibre de l'opération, indiquent des sources financières à l'AFP.

Constructeurs

Covid-19 : Comment rester ouvert en garantissant la sécurité des salariés ?

Les organisations patronales et syndicales de la branche des services automobiles se sont mises d’accord sur les principes de prévention pour garantir la sécurité des salariés pendant la période de confinement. IRP Auto Solidarité-Prévention travaille sur la rédaction d’un guide de bonnes pratiques, le ministère du Travail aussi. Les syndicats estiment que toutes les activités des établissements autorisées "ne sont cependant pas indispensables à la vie de la Nation".

Réseaux

Catégorie Marchés

Le marché du VO en recul de "seulement" 35% en mars

Comparé à l’effondrement du marché VN (-72%), le marché de l’occasion n’a perdu "que" 34,6% en mars. Selon les données Auto-ways, il a enregistré un recul de 67% la deuxième quinzaine, bien moindre que les -95% du marché VN.

02/04/2020

Un top 20 des ventes VN chahuté sur la première quinzaine de mars

Avec l'arrêt (-95%) des immatriculations VN à partir du 16 mars, seule la première quinzaine de mars méritait une analyse des meilleures ventes sur les différents canaux. La 208 reste leader chez les particuliers et la Clio chez les entreprises mais le reste du classement est assez bouleversé.

02/04/2020

Le marché automobile français finit le mois de mars à -72%

L’interdiction d’ouverture des show-rooms à partir du 16 mars a entrainé un arrêt brutal des immatriculations qui ont chuté de -95% sur la deuxième quinzaine. Sur cette période ce sont 136.000 immatriculations qui ont été perdues par rapport à l’année dernière.

01/04/2020