Moto - 26/03/2020

Marché moto : Dommage, c’était bien parti !

Avec 23% de progression, le mois de février a dépassé les 15.000 immatriculations : un des meilleurs mois de février de l’histoire de la moto en France. Sachant que celui de 2019 était déjà en hausse de 23%. Un résultat à mettre majoritairement au compte des moyennes et grosses cylindrées, ainsi qu’à quelques marques très en forme sur ce début d’année. Dont Yamaha, qui gagne 58% sur le mois. Mais ça, c’était avant.

Auteur : Pascal Litt

Partagez cet article     

Dommage, c’était bien parti : +24% en janvier, +23% en février et +23,4% au cumul des deux premiers mois de l’année. Mais le coronavirus a arrêté ce bel élan à la mi-mars. D’autant plus dommage qu’une bonne partie de la France bénéficie depuis le confinement d’une météo clémente, largement favorable aux ventes de motos.
 
La 125 poursuit son redressement
Même si le score enregistré par la 125 (4.369 unités, +7,9%) n’atteint pas celui des + de 125 (11.184 unités, +30,1%), il confirme le redressement de ce segment, descendu à 2.600 immatriculations en février 2015.
Malgré une baisse de 17,2% de ses ventes, Honda reste en tête du marché de la 125 en février, mais de peu devant Piaggio qui a réalisé un bon score avec son 3-roues MP3 (571 immatriculations, +23% et déjà 1.081 unités vendues depuis début janvier) et Yamaha dont le XMax 125 a fait un bon score, se vendant à 450 unités sur le mois, le Honda Forza – la star du marché – se contentant de 400 immatriculations.

Un cran plus bas, on notera la bonne dynamique de Sym (145 unités, +36,8%) et Suzuki (104 unités, +30%) et dans une moindre mesure de Kymco (137 unités, +7%). Chez les marques spoécialisées dans les motos 125 au style rétro, Orcal (97 unités) s’impose sur le mois à Mash (75 unités), cette famille de machines réalisant des scores identiques à ceux de l’an dernier.
Sur les deux premiers mois de l’année, le segment des 125 a gagné 11,4% avec 8.238 unités contre 7.397 un an plus tôt, Honda (1.759 unités), Piaggio (1.634 unités) et Yamaha (1.466 unités) se “marquant à la culotte”. Elles représentent 59% des ventes de ce début de saison.
La tendance de la 125 reste donc positive : cette catégorie de véhicules remonte doucement la pente depuis sa dégringolade entamée en 2008.
 
Le retour du TMax
Avec 11.184 immatriculations, c’est le record de motos de + de 125 cm3 vendues un mois de février qui a été battu. Par rapport à février 2019 (qui était déjà un très bon cru avec 8.597 unités), ce segment a enregistré une hausse de 30,1 % ! 
Bien sûr, il y a eu l’implantation de nouveaux modèles, mais aussi de gros scores réalisés par plusieurs modèles Yamaha, à commencer par le nouveau TMax 560 qui réalise le meilleur volume du mois avec 594 immatriculations. Au cumul, le TMax 560 s’est déjà écoulé à 1.008 unités : seul le Piaggio MP3 fait mieux avec ses 1.081 unités.

Yamaha a aussi immatriculé 439 MT 07, 214 MT 09, 182 XTZ 690 et même 148 FJR 1300 (contre 123 BMW R1250 RT !). Il est clair que chez Yamaha, ça a poussé fort en ce début de saison ; histoire de repousser l’offensive Honda, dont l’objectif est de redevenir la première marque en France ?
Toujours est-il que Yamaha clôture le mois de février largement en tête du classement des moyennes et grosses cylindrées avec 2.445 unités, devant Kawasaki (1.509 unités), Honda (1.342 unités) et BMW (1.316 unités). Sur le mois, sa progression est de 65,1 %, alors que Kawasaki “se contente” de +41% et Honda de +15%, tandis que BMW perd 2,2% (il y a un an, la marque allemande renouvelait sa gamme Boxer avec les nouvelles R1250 GS, GS-A et RT).
A noter aussi que Suzuki redresse la tête, doublant son volume sur le mois (714 unités contre 346), notamment grâce à sa GSX-S 750. Et Enfield poursuit sa progression avec 274 immatriculations sur le mois, tandis que Triumph et Harley reculent légèrement (respectivement -13,8% et -5,1%).

Sur les deux premiers mois de l’année, les moyennes et grosses cylindrées s’incrivent à 20.129 unités, soit presque 5.000 de plus qu’un an auparavant (+29,2%) ! Yamaha caracole en tête de ce cumul avec 4.141 unités (+47,6%), devant Kawasaki qui réalise un très bon début de saison avec une gamme de plus en plus performante (2.660 unités, +37,5%), BMW (2.656 unités, +3,8%) et Honda (2.598 unités, +14,8%). A noter que plus loin, Suzuki revient doucement aux affaires avec 1.045 unités, presque le double qu’à la fin février 2019.
Un très bon début de saison donc. Mais qui vient malheureusement de connaître un sérieux coup de frein.
 

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Ca repartira après et il y aura intérêt à avoir du stock de bécanes en concession.
La logistique va devoir y aller plein pot à la reprise et les services commerciaux doivent prendre les commandes maintenant.
;0)

Lucos De Beuliou El Tipi, Le 26/03/2020 à 09:14

Lucos, les commandes maintenant, par téléphone ? Où est-ce que je signe ? Zavez pas un petit acompte m'sieur sivouplè ?
Pas simple.
Mais c'est vrai que ça repartira très fort, d'autant que le climat de la France devient très propice aux 2RM.

Bruno Haas, Le 26/03/2020 à 10:01

Bruno,
Je parlait des commandes (prévisionnelles) des concessionnaires.
;0)

Lucos De Beuliou El Tipi, Le 26/03/2020 à 11:00

Parlais
;0)

Lucos De Beuliou El Tipi, Le 26/03/2020 à 11:01

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 26/03/2020

Le marché du VUL en Europe a ralenti sa chute en février

Avec 149.644 immatriculations de VUL neufs, le marché européen a réduit sa chute (-3,4%) en février. A l’inverse, les volumes du VU neuf et du VI neuf continuent de sombrer de respectivement -17,6% et -19,1%, tandis que la catégorie des bus et cars reste sur une tendance positive de +2,4%.

Marchés

On ne passe plus au salon

Alors que nous sommes contraints de faire salon à domicile pour une durée indéterminée, les amateurs d’automobile pourraient bientôt ne plus avoir de lieu où visiter le leur. Et ce n’est pas que la faute du virus.

Analyse

Le coronavirus menace le mariage PSA-Fiat Chrysler

(AFP) - Se fera ou ne se fera pas ? Des ombres planent sur le mariage annoncé entre les constructeurs automobiles PSA et Fiat Chrysler Automobiles (FCA), en raison de la pandémie qui fragilise les entreprises et menace l'équilibre de l'opération, indiquent des sources financières à l'AFP.

Constructeurs

Covid-19 : Comment rester ouvert en garantissant la sécurité des salariés ?

Les organisations patronales et syndicales de la branche des services automobiles se sont mises d’accord sur les principes de prévention pour garantir la sécurité des salariés pendant la période de confinement. IRP Auto Solidarité-Prévention travaille sur la rédaction d’un guide de bonnes pratiques, le ministère du Travail aussi. Les syndicats estiment que toutes les activités des établissements autorisées "ne sont cependant pas indispensables à la vie de la Nation".

Réseaux

Catégorie Moto

Yamaha crée sa propre captive financière en France

Sous-traitée auprès de Financo depuis 15 ans, l’activité financement de Yamaha France est désormais intégrée au sein d’une nouvelle filiale, Yamaha Motor Finance France, la première "captive" de la marque en Europe.

21/03/2019

Harley-Davidson dévoile une stratégie "généraliste" pour 2022

Par un communiqué abondamment illustré et détaillé, Harley-Davidson vient de dévoiler son plan de développement à 2022 : More Roads to Harley-Davidson. Une stratégie un peu plus “généraliste” avec des petites cylindrées, des motos électriques et des magasins en centre-ville.

02/08/2018

La taxe de 25% arrive au plus mauvais moment pour Harley-Davidson

Directement visée par la taxe de 25% que l’UE vient d’appliquer à certains produits américains, la marque de motos Harley-Davidson a annoncé qu’elle allait transférer une partie de sa production dans des usines situées en dehors des Etats-Unis. Un épisode qui tombe mal pour la marque de Milwaukee dont les ventes mondiales sont en baisse.

27/06/2018