Publicité
Constructeurs - 22/04/2021

Allemagne : chômage partiel dans l'automobile par manque de puces

(AFP) - Des milliers de travailleurs du secteur automobile allemand seront au chômage partiel fin avril en raison de la pénurie mondiale de semi-conducteurs qui freine les chaînes de production.

Auteur : AFP

Partager cet article

Le groupe Daimler prévoit du chômage partiel sur deux de ses sites en Allemagne, à Brême (nord) et Rastatt (sud), à partir de vendredi et pour l'ensemble de la semaine prochaine, a indiqué mercredi à l'AFP une porte-parole du fabricant des Mercedes-Benz.

Près de 20.000 employés travaillent au total sur ces sites mais le chômage partiel ne concernera pas "les projets stratégiques et fonctions essentielles", comme l'entretien, précise la porte-parole.

Entre 8.000 et 9.000 personnes sont par ailleurs concernées par une réduction du temps de travail depuis lundi dans une usine de Volkswagen, à Emden (nord), selon le comité d'entreprise cité par la presse la semaine passée.

L'industrie automobile est touchée depuis plusieurs mois par une pénurie de semi-conducteurs, de minuscules pièces électroniques présentes dans un grand nombre de produits d'usage courant et dont la production a été fortement perturbée par la pandémie de Covid-19.

L'usine Stellantis de Rennes-La Janais en France, où travaillent environ 2.000 personnes, est aussi quasiment à l'arrêt cette semaine.

Depuis le début de l'année, la pénurie freine la production de voitures également aux Etats-Unis ou au Brésil.

"La situation est très volatile" et l'impact ne peut pas encore être estimé, note Daimler, qui "adapte son fonctionnement si nécessaire".

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 22/04/2021

Poisson pas net

Aujourd’hui, je reviens trois semaines en arrière, quand une blagounette qui avait tout pour fonctionner a fait « plouf », tout ça par la faute d’une mauvaise exécution.

Analyse

Industrie automobile : Les pertes d’emplois par métier et par région d’ici à 2025

Dans sa dernière étude, l’Observatoire des métiers de la métallurgie analyse les pertes d’emplois dans l’industrie automobile d’ici à 2025 par métier et par région. Elle présente les métiers qui vont émerger à l’avenir, portés par le développement du numérique, de l’électrique et de l’hydrogène ainsi que de la réduction de l’impact environnemental de la filière.

Constructeurs

Green Deal : le Conseil et le Parlement européen se mettent d’accord sur des objectifs CO2 plus sévères

L’accord politique conclut ce mercredi 21 avril par les négociateurs du Conseil et du Parlement européen définit un objectif de réduction d’au moins -55% pour les émissions de CO2 d’ici 2030 (par rapport à 1990). Traduit pour l’industrie automobile cela donne une baisse de -63% pour les émissions de CO2 sur les ventes de voitures en 2030 (par rapport à 2021), au lieu de -37,5%.

Constructeurs

Catégorie Constructeurs

FO annonce la mise en œuvre de l’accord de transfert de l’activité de Choisy

Syndicat majoritaire sur le site de Choisy, FO a pris le parti d’entrer très vite dans la négociation plutôt que de laisser s’installer colère, angoisse et lassitude chez les salariés. Les négociateurs ont obtenu un accord qui permet aux salariés de choisir entre une mutation à Flins, l’intégration d’un autre site de Renault ou quitter l’entreprise. Dans tous les cas ils seront accompagnés. Samir Slim qui a mené ces discussions nous raconte comment elles se sont déroulées.

12/05/2021

Nissan voit son redressement freiné par la crise des semi-conducteurs

(AFP) - Le constructeur automobile japonais Nissan a dit mardi s'attendre à un résultat net de nouveau négatif lors de son nouvel exercice 2021/22 entamé le 1er avril, en citant notamment la pénurie de semi-conducteurs et le renchérissement des matières premières.

12/05/2021

Renault : les syndicats dénoncent des "départs contraints" déguisés

(AFP) - Les syndicats CGT, CFDT, CFE-CGC et SUD du centre technique de Renault à Lardy (Essonne) ont dénoncé lundi la "pression de plus en plus importante mise sur les salariés pour les pousser au départ" alors que la direction s'était engagée sur un plan de départs volontaires.

11/05/2021