Publicité
Publicité
Marchés - 19/07/2021

Dans les mines de Cornouailles, la nouvelle ruée vers le lithium

(AFP) - Les Cornouailles, nouvel eldorado pour le lithium? C'est le pari d'une société minière britannique prête à faire revivre une tradition ancestrale et à surfer sur le boom de ce métal incontournable dans les voitures électriques.

Auteur : AFP

Partager cet article

Cette région verdoyante du sud-ouest de l'Angleterre est connue pour ses villages pittoresques et ses plages, mais dans l'arrière-pays, au détour de routes tortueuses, Cornish Lithium a élu domicile sur le site d'une ancienne mine.
Son but est d'extraire des eaux souterraines chaudes assez de lithium pour répondre à l'explosion de la demande pour les batteries électriques, en respectant l'environnement et en défendant l'industrie britannique.   

Jeremy Wrathall, patron de Cornish Lithium et ancien banquier d'affaires, s'est lancé dans l'aventure en 2016, attiré par la révolution "verte" dans l'automobile.
"Un ami m'a dit qu'on avait trouvé du lithium en Cornouailles et je me suis dit que c'était quelque chose qui n'était pas connu au Royaume-Uni", explique-t-il à l'AFP.
Le lithium, identifié pour la première fois en Cornouailles en 1864, est un métal qui entre dans la composition des batteries rechargeables les plus utilisées dans les véhicules électriques.   

Le chemin n'a pas été facile. Il a fallu obtenir les droits de forer auprès des propriétaires des terrains, puis trouver la technologie pour ramener de l'eau à la surface et ensuite récupérer le lithium.
La société peut même envisager de se servir de la chaleur des eaux et de la géothermie pour produire de l'énergie propre sur les sites d'extraction.
Cornish Lithium réalise pour l'heure des tests sur deux sites, l'un dans des eaux souterraines, la ressource la plus écologique et la plus prometteuse puisqu'elle pourrait être disponible ailleurs dans la région, et l'autre dans de la roche.   

"Les premiers résultats sont encourageants", affirme M. Wrathall, qui vante une "eau de Cornouailles très propre""il y a beaucoup de lithium et très peu d'autres choses, comme du sel ou du magnésium, ce qui est un énorme avantage".
Autre atout, les habitants de Cornouailles sont bien disposés à l'égard du projet.
"Les Cornouailles ont une longue histoire minière et donc les gens comprennent mieux l'industrie que dans d'autres endroits en Europe", selon lui.
La société n'est pas la seule à faire ce pari dans la région. Son concurrent British Lithium tente d'extraire du lithium du granite.   

Ces entreprises se posent en héritières d'une tradition minière - notamment pour extraire des métaux comme le cuivre et l'étain - vieille de 4.000 ans en Cornouailles, où la dernière mine avait fermé en 1998.
"Bien sûr j'aimerais faire revivre l'industrie minière en Cornouailles mais il s'agit d'un projet commercial. Je n'ai pas de mission au point d'être dans l'émotion ou le romantisme", prévient M. Wrathall.   

Malgré des perspectives attrayantes, Cornish Lithium n'a pas encore la certitude de pouvoir passer à la phase de production, qu'il espère pour 2025.
"Nous savons que nous pouvons extraire du lithium. Savoir si nous pouvons le commercialiser reste à confirmer", selon le dirigeant, prêt à "fournir une proportion importante de la demande britannique", qui devrait atteindre 75.000 tonnes d'ici 2035.
   
Souveraineté énergétique
Pour le Royaume-Uni, il s'agit d'un enjeu de souveraineté dans la course à la transition énergétique.
Le lithium est extrait essentiellement en Australie et en Amérique du sud, et la Chine a la main sur la chaîne d'approvisionnement.
L'institut Faraday, centre de recherche sur les batteries électriques au Royaume-Uni, évoquait fin décembre une nouvelle "ruée vers l'or", pour les métaux comme le lithium, le cobalt et le nickel.   

Et les besoins vont être énormes comme pour le pays qui va interdire les nouvelles voitures à essence et Diesel à partir de 2030. Le japonais Nissan a lui un projet d'usine géante de batteries dans le pays.
Pour l'heure, "l'Europe n'a pas d'offre", regrette M. Wrathall, ce qui pose des problèmes environnementaux puisque le lithium et les batteries fabriquées en Asie sont souvent produites avec des énergies fossiles polluantes.   

En France, il existe un projet d'extraction de lithium du sous-sol en Alsace et en Allemagne le groupe Vulcan pense pouvoir en produire dans la vallée du Rhin.
Pour Alex Keynes, de l'ONG Transport & Environnement à Bruxelles, à court terme l'extraction minière de lithium respectueuse de l'environnement est nécessaire pour répondre à l'explosion de la demande.
Mais d'ici 15 ou 20 ans, "la majorité des matériaux comme le lithium devraient venir d'un recyclage efficace et propre" quand les premières batteries électriques arriveront en fin de vie.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Combien vaut une tonne de Lithium Bolivien et combien une recyclée)))))sacrée T&E ,toujours aussi comique les cyclistes)))

Alain Boise, Le 19/07/2021 à 09:41

Vous faites du vélo ?
;0))

Lucos , Le 19/07/2021 à 10:11

Traduction de "Bien sûr j'aimerais faire revivre l'industrie minière en Cornouailles mais il s'agit d'un projet commercial. Je n'ai pas de mission au point d'être dans l'émotion ou le romantisme"

No misunderstanding, I wanna make money guys!

Bruno Haas, Le 19/07/2021 à 10:23

Encore que le romantisme dans les mines de sel....
;0))

Lucos , Le 19/07/2021 à 10:34

Décidément, le Brexit est une véritable catastrophe pour les Britanniques qui vont être totalement dépendants des Cornouailles pour se fournir en lithium. Quelle inconscience !

Bruno Haas, Le 19/07/2021 à 11:07

Mais non ,d’après eux ( T&E) ce sera du recyclé (((( vite Jancovici !!!!

Alain Boise, Le 19/07/2021 à 12:22

T&E est toujours largement financé par les mouvements politiques écologistes ,l’union des cyclistes Présidé par un élu de Paris (Nadvosky) ‘et prônent toujours la pratique sans casque our ne pas donner une image de dangerosité ((((

Alain Boise, Le 19/07/2021 à 12:32

Les cousins teutons ont découvert qu’ils ont du lithium à gogo dans une de leurs rivières !!
Les portugais en ont plein de lithium dans le nord du pays… mais les écolos préfèrent un coup de Porto et des sardines grillées !

Durand Pierre, Le 19/07/2021 à 13:01

Tadej Pogacar vient d'ouvrir une usine de vélo électrique. Il est intéressé pour se source en lithium et pas que....;-)

Boisons Plus, Le 19/07/2021 à 16:08

C'est sûr qu'on peut pas grimper 5 cols d'affilée à 35 de moyenne sans un peu de lithium dans le cadre...
;0))

Lucos , Le 19/07/2021 à 16:20

Notre Lithium nous le faisons nous même en Bretagne comme nos vaccins))))

Alain Boise, Le 19/07/2021 à 16:44

Bien vu Boisons Plus !

Bruno Haas, Le 19/07/2021 à 18:44

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 19/07/2021

Le grand chantier de l’organisation de la distribution automobile

Bien que demeurant importants, les débats sur le régime légal applicable à la distribution ont, depuis 2010, perdu en acuité. Si tel est le cas, c’est, pour l’essentiel, parce que "la messe a alors été dite" : le fait d’être passé sous le régime général a clarifié techniquement le débat juridique et a correspondu à une espèce "d’épuration technique" du dossier qui ne pose désormais plus que des questions d’efficience concurrentielle et s’abstient de chercher à préserver l’intérêt des parties. L’actuel débat confirme ces tendances et les renforce face au dossier numérique en particulier : peu contraints légalement, les constructeurs vont devoir se montrer adroits et imaginatifs face à des évolutions d’importance.

Analyse

Catégorie Marchés

ZFE : le calendrier de mise en place définitivement adopté

Députés et sénateurs se sont entendus sur la rédaction de l’Assemblée nationale pour le calendrier des zones à faibles émissions (ZFE) dans le cadre de la loi Climat et résilience. Elles devront être mises en place avant le 31 décembre 2024 dans toutes les agglomérations de plus de 150 000 habitants.

20/07/2021

Les sénateurs imposent un PTZ à titre expérimental pour les ZFE

Les sénateurs ont longuement bataillé pour obtenir la mise en place d’un PTZ (prêt à taux zéro) pour les particuliers et entreprises "domiciliés dans ou à proximité" d’une ZFE (zone à faibles émissions) lors de la discussion en commission mixte partitaire de la loi Climat et résilience. Le compromis trouvé avec les députés a consisté à instituer cette disposition sur 2 ans "à titre expérimental".

20/07/2021

Achats de "véhicules à faibles émissions" : les nouvelles obligations de l’Etat, des collectivités et des entreprises

La loi Climat et résilience imposera à l’Etat, aux collectivités et aux entreprises une accélération de leurs achats de "véhicules à faibles émissions" par rapport à ce qui avait été voté dans le cadre de la loi d’orientation des mobilités (LOM) de 2019. Le nouveau calendrier impose une obligation d’achat de 70% de véhicules à "faibles émissions" en 2027 pour l’Etat, 2030 pour les entreprises.

20/07/2021