Publicité
Publicité
Hommage - 07/09/2022

Décès de Jacob Abbou, fondateur du Journal de l’Automobile

Par Florence Lagarde Directrice de la rédaction et Directrice de la publication

Décès de Jacob Abbou, fondateur du Journal de l’Automobile
Jacob Abbou le 22 avril 2022 lors de la soirée de l'Homme de l'Année pour le DG de Renault Luca de Meo. Crédit photo : Mélanie Robin pour le Journal de l’automobile

Jacob Abbou était toujours à 79 ans passionné d’automobile et n’avait rien perdu de son franc-parler. Fondateur du Journal de l’Automobile en 1979 dont il était resté président d’honneur, il faisait encore le discours d’introduction à la soirée de l’Homme de l’année pour Luca de Meo du 22 avril dernier.

Jacob Abbou est décédé dans la nuit de lundi à l’âge de 79 ans d’un cancer. Entrepreneur infatigable, il a marqué le secteur automobile avec la création du Journal de l’Automobile en 1979, idée qu’il avait eu à la suite de la découverte de l’hebdomadaire Automotive News aux Etats-Unis. A cette époque la presse professionnelle est corporatiste et elle est le plus souvent affiliée à des organisations patronales. Le Journal de l'Automobile ce sera le premier journal professionnel hebdomadaire et indépendant dans le secteur. Il lancera par la suite de nombreux journaux et notamment le Journal du contrôle technique au moment de l’implantation de cette activité en France, Jacob Abbou devenant même le premier président français de Dekra. 

Avant la presse, il avait été précurseur dans le développement de l’affichage avec les panneaux Billboard, entreprise qu’il revendra à Giraudy. Il a créé et dirigé un grand nombre d’entreprises n’hésitant jamais à prendre des risques. "Je préfère les ennuis à l’ennui", avait-il coutume de dire. Des générations d’étudiants de HEC Entrepreneurs ont bénéficié de ses conseils iconoclastes.

De nombreux journalistes ont démarré leur carrière dans le groupe de presse qu’il a créé et la rédaction d’Autoactu.com ne fait pas exception puisque nous sommes quatre, Francine Degas, Xavier Champagne, Farida Sacha et moi-même, à y avoir passé plusieurs années.
Juif pied-noir, fier de ses origines, Jacob Abbou était une personnalité chaleureuse et charismatique. Il ne faisait pas toujours l’unanimité et son style direct pouvait heurter les "âmes sensibles" mais il était toujours possible de faire valoir son point de vue pour peu qu’on y mette de l’engagement. J’ai personnellement beaucoup appris à son contact et je lui dois ma nomination à la rédaction en chef du Journal de l’Automobile, poste que je n’avais pas sollicité et qu’il m’a convaincu d’accepter. 
La rédaction d’Autoactu présente ses condoléances à son épouse, Martine Abbou, ses filles, Karine, Caroline, Estelle et sa famille.

Les obsèques se tiendront ce mercredi 7 septembre à 11h30 au cimetière du Montparnasse.

Réactions

Un homme remarquable et très chaleureux, parfois iconoclaste. C’était un ami. RIP

Quelle que soit l'entreprise, nous avons toujours une pensée pour son fondateur qui nous laisse en héritage ses biens matériels et spirituels.
A nous ses héritiers de les faire perdurer le plus possible.
Sincères condoléances.

Merci pour ton commentaire Patrick.
J'ai passé des moments formidables avec Jacob.
Il était en effet très fier de ses origines. Lors de notre toute première rencontre (en 1982) comme je lui demandais quel était sa profession -pour mieux cerner le personnage- il m'a répondu avec son immense sourire : "je suis Juif !" suivi d'un fou rire communicatif.
Un immense amoureux de la bagnole.
Salut Jacob...

Je préfère les ennuis à l’ennui)))) une autre j’ai qu’un diplôme mon permis de conduire mais on me le reprend souvent)))RIP

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Equipementiers

Energie, Ukraine, Chine : l'acier craque

(AFP) - Hausse des prix de l'énergie, incertitudes liées à la guerre en Ukraine, et surtout ralentissement des investissements chinois ont nettement freiné la production d'acier dans le monde cette année, mettant en pause l'ambitieuse transition énergétique lancée par la sidérurgie européenne.

Salons

Mondial de l'Auto : Mercedes n'y sera pas non plus...

A la différence de Genève, le salon parisien est maintenu mais il s'est réduit comme peau de chagrin. Finalement, seul Renault (avec Dacia et Alpine), Peugeot (avec DS et Jeep) et quelques marques chinoises feront le déplacement, Mercedes venant de renoncer à y exposer.

Hommage - 17/11/2022

Le fondateur du groupe Gorrias est décédé

Frédérick Gorrias est décédé jeudi dernier à l’âge de 62 ans. Il était le fondateur du groupe Gorrias, comptant 10 garages Mercedes VI -VUL dans les Hauts-de-France et en Normandie.

Hommage - 11/10/2022

Rodolphe de Willermin nous a quittés

Rodolphe de Willermin, entrepreneur audacieux, laisse derrière lui un groupe de distribution prospère, dirigé depuis plusieurs années par son fils Henri, un groupe qu'il a fondé en 1973, avec l'acquisition de sa première concession Mercedes.

Hommage - 05/09/2022

Décès de Jean Pepino

Ancien concessionnaire Ford, président régional et vice-président du groupement des concessionnaires Forami, Jean Pepino est décédé à l'âge de 88 ans.