Services - 25/11/2020

Dekra teste les portiques d'inspection automatisée de ProovStation

Dekra, l’un des leaders mondiaux de l’inspection et du contrôle technique,  va acquérir deux portiques d'inspection automatisée ProovStation pour tester son efficacité.

Auteur : Xavier Champagne
Chef de rubrique

Partager cet article

Le groupe Dekra va faire l’acquisition de deux scanners ProovStation "pour tester cette technologie dans nos scénarios du quotidien et découvrir de quelle manière ils peuvent nous aider à améliorer et accélérer notre travail", explique Wim Ter Voert, vice-président exécutif de Dekra et chef de la division Réclamations et Expertise.

"Après une étude approfondie et une analyse du marché parmi 20 acteurs (pour la plupart européens), nous avons sélectionné ProovStation en raison de l'algorithme particulièrement développé de leurs scanners pour la détection des dommages", explique-t-il.

L'une des stations sera installée sur un terminal automobile aux Pays-Bas où les experts Dekra contrôlent des milliers de véhicules chaque année. La deuxième station sera déployée sur le campus de formation Dekra à Altensteig (Allemagne).

"Nos collègues néerlandais et allemands donneront de précieuses évaluations sur le rôle des scanners dans leur travail. Sur la base de leurs retours, nous serons en mesure de définir dans quelle mesure Dekra utilisera ce type de technologie dans le domaine des réclamations et de l'expertise à l'avenir", explique Wim Ter Voert.  

ProovStation développe une gamme de portiques d'inspection automatisée qui identifient, à l'aide de technologies optiques complexes, les défauts de carrosserie "de l'ordre du millimètre" d’un véhicule en 3 secondes. Son logiciel quantifie l'ensemble des dégâts et leurs coûts de réparation et émet un rapport horodaté, géolocalisée et sécurisée.
70 portiques vont être déployés dans les mois à venir par la start-up lyonnaise auprès de constructeurs, logisticiens, loueurs et centres de préparation de VO, indique Cédric Bernard, CEO de l’entreprise (dont le groupe Bernard est actionnaire). Ils sont proposés en crédit-bail, pour environ 5.000 euros/mois sur 48 mois.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Idéalement il faudrait faire passer les véhicules à leur livraison neufs et faire ensuite un comparatif avec le contrôle effectué à une date ultérieure. Les véhicules neufs ne sont pas exempts de défaut.

Olivier Berry, Le 25/11/2020 à 09:33

De quels "défauts" ou "dommages" parle-t-on ?
Uniquement carrosserie ?

Bruno Haas, Le 25/11/2020 à 10:36

Chez Dacia ça va sonner ,pas besoin de les faire les bosses c’est vendu avec

Alain Boise, Le 25/11/2020 à 13:27

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 25/11/2020

Catégorie Services

Jean-Hugues Delvolvé, DG de CGI Finance : "La pénurie de VO en sortie de confinement a généré des ventes très bien margées"

Le développement des financements en LOA VO reste l’axe stratégique fondamental du directeur général de CGI Finance, Jean-Hugues Delvolvé. C’est d’ailleurs le VO qui a permis aux concessionnaires partenaires de l’établissement financier de rétablir leur niveau de profitabilité entre les deux confinements. Une enquête auprès de clients qui ont pris un financement en septembre/octobre donne des résultats étonnants sur le parcours d’achat…

11/12/2020