Publicité
Publicité
Marchés - 19/11/2020

L'Allemagne va allouer 5 milliards d'euros pour relancer son secteur automobile

(AFP) - L'industrie automobile allemande, fortement touchée par la pandémie, va recevoir jusqu'à cinq milliards d'euros d'aides gouvernementales pour surmonter la crise et poursuivre sa transition vers l'électrique, dont 2 milliards d'aides à l'achat de VE et de primes à la casse.

Auteur : AFP

Partager cet article

A l'issue d'une réunion avec des représentants de l'industrie automobile, le gouvernement d'Angela Merkel a annoncé dans un communiqué vouloir prolonger jusqu'en 2025 ses aides incitant les particuliers à acheter un véhicule électrique, d'autres pour remplacer des camions vieillissants ou encore développer le déploiement de bornes de recharges électriques.

"L'industrie automobile allemande connaît une mutation structurelle à long terme, qui pose des défis majeurs aux entreprises, aux régions et aux salariés", a affirmé le porte-parole du gouvernement Steffen Seibert, précisant que "les petites et moyennes entreprises de fournisseurs, en particulier, doivent être soutenues pendant la transformation".

Dans le détail, ce nouveau plan de soutien à ce secteur phare de l'économie allemande est constitué d'un milliard d'euros pour prolonger les incitations à l'achat de voitures électriques, un milliard d'euros pour un programme de primes à la casse pour renouveler le parc de vieux camions et un milliard d'euros pour un fonds destiné à soutenir les investissements technologiques des fournisseurs.

Ces dernières aides sont censées notamment inciter les stations-service à s'équiper de bornes de recharge électrique : le gouvernement allemand a pour objectif qu'au moins 25% de toutes les stations-service soient équipées d'infrastructures de recharge rapide d'ici fin 2022, 50% d'ici fin 2024 et 75% d'ici fin 2026.

"L'objectif de créer 50.000 points de recharge supplémentaires d'ici à la fin 2021 est maintenu. Cela signifie qu'il y aura environ 72.000 points de recharge accessibles au public", précise-t-il.

Enfin, deux milliards d'euros provenant des fonds de relance déjà existants serviront à aider les fournisseurs à adapter leurs lignes de production.

"Nous nous félicitons expressément de la prolongation convenue de la prime à l'innovation et des autres instruments convenus, qui contribueront à la protection du climat et à la vigueur de l'économie", a commenté Hildegard Müller, présidente de l'Association de l'industrie automobile (VDA).

Le secteur automobile représentait en Allemagne un cinquième de l'industrie, près de 5% du PIB et plus de 800.000 emplois directs, avant la crise sanitaire.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Chez les teutons bientôt le gars qui ne roulent pas là bas en électrique vont se faire remarquer (et même plus)...et il va être dur de se la péter tout court !!
Déjà qu'oublier de balayer correctement ton palier dans les copro chez eux...t'es dénoncé illico et la guerre des voisins est déclarée !!
Chez les japs, si un voisin te dénonce, ton proprio te vire de ta location !
Bientôt les lourdes amendes avant la pendaison !!
En Chine ils filent déjà droit le smartphone greffé à l'oreille et certains sont assignés à résidence, la porte d'entrée clouée avec des planches de bois !!

Durand Pierre, Le 19/11/2020 à 12:33

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 19/11/2020

Le gouvernement français va accélérer les interdictions de circuler à partir de 2023

Les propriétaires des véhicules Crit’Air 3, 4 et 5 ont du mouron à se faire…A l’issue d’un Conseil National de l’Air, le ministère de l’Environnement a annoncé de nouvelles mesures de renforcement des interdictions de circuler : l’Etat encadrera les restrictions de circulations à partir de 2023 dans les 11 premières ZFE, les ZFE seront obligatoires dans les agglomérations de plus de 150.000 habitants en 2025. L’Etat retire aux maires le pouvoir de bloquer les ZFE.

Marchés

Catégorie Marchés

Une nouvelle étape "d’interdiction" de ventes de certains véhicules en débat à l’Assemblée nationale

Cette semaine les députés démarrent l’examen du projet de loi climat qui prévoit qu’à partir de 2030 95% des ventes de véhicules devront avoir des émissions de CO2 inférieures à 123 g de CO2 en norme WLTP (95 g en NEDC). Précisions sur les effets attendus de cette mesure selon l’étude d’impact du gouvernement et tour d’horizon des amendements qui veulent aller plus loin.

08/03/2021

Royaume-Uni : février le mois le plus bas depuis 1959

Traditionnellement février est un mois faible pour le marché automobile britannique, mais le confinement continue de peser sur celui-ci (-35,5%), avec 51.312 unités, se rapprochant du niveau de 1959 (41 471 unités).

05/03/2021

La 208 en tête du marché en février

Performance record pour le 2008 en février qui pointe à la deuxième place du marché derrière la 208. Sur le canal des particuliers, les nouveaux modèles Yaris et Tucson réalisent aussi de bons résultats.

04/03/2021

Baisse des véhicules électriques, des Diesel dans les hybrides

L’évolution des ventes de véhicules électriques et Diesel en France en février révèle les difficultés d’interpréter les tendances sur les différentes énergies entre la demande des clients et les besoins CO2 des constructeurs. Détail des immatriculations sur le marché français selon les énergies avec les données du SIV traitées par Autoways.

03/03/2021

L'Italie reste sur sa tendance baissière des mois précédents

Avec un recul de 12,3% en février, le marché automobile italien reste sur la même tendance qu'en janvier (-14%) et décembre (-15%). Les professionnels s'inquiètent d'un risque de forte rechute avec l'épuisement des fonds dédiés au soutien du marché dans les mois à venir.

05/03/2021