Publicité
Marchés - 19/11/2020

Le reconfinement pénalise de nouveau le marché automobile européen en octobre

(AFP) - Après un rebond au mois de septembre, le marché automobile européen a de nouveau reculé en octobre suite au reconfinement de plusieurs nations, selon des chiffres publiés mercredi par les constructeurs.

Auteur : AFP

Partager cet article

Le nombre d'immatriculations de voitures particulières neuves revient à ses niveaux de 2018 : il est en recul de 7,8% par rapport à l'excellent mois d'octobre 2019, à 953.615 unités contre plus d'un million il y a un an, a annoncé l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA) dans un communiqué.

La demande a fortement baissé sur les principaux marchés européens. 
L'Espagne affiche un recul de 21%, la France de 9,5%, la Pologne de 14,6% et la Belgique de 9,4%. 
En Allemagne (-3,6%) comme en Italie (-0,2%), les concessions restées ouvertes ont permis de limiter la casse.

Le marché européen s'était effondré de 55,1% en mars puis de 76,3% en avril sous l'effet du confinement des populations et de la fermeture des commerces automobiles. Il commençait à se reprendre en septembre, profitant des mesures de relance gouvernementales adoptées dans plusieurs grands pays européens.

Le recul des commandes est "sans précédent", souligne l'ACEA. Huit millions de voitures ont pris la route de janvier à octobre, soit 2,9 millions de moins que sur la même période en 2019. Le marché espagnol est le plus durement touché, avec 670.000 véhicules vendus contre plus d'un million dans les 10 premiers mois de l'année 2019.

L'ACEA, qui regroupe 16 constructeurs actifs en Europe, prévoyait avant la pandémie un recul de 2% pour 2020, après six années consécutives de croissance qui avaient porté le marché tout près de ses plus hauts niveaux.

Au palmarès des constructeurs, le groupe allemand Volkswagen (avec Skoda, Audi, Seat et Porsche), toujours incontestable numéro un européen, affiche des ventes à -9,1% en octobre. Son dauphin PSA (DS, Citroën, Opel et Peugeot) recule de 6,6%, Hyundai Group (Hyundai et Kia) de 7%, BMW Group (BMW et Mini) de 13,5%, et Daimler (Mercedes-Smart) de 8,1%.

Deux groupes s'illustrent en affichant des ventes à la hausse en octobre : Renault (+0,2%) et FCA (+3,9%).

Vous pouvez consultez les statistiques avec un paiement à l’unité ou par pack de 10

Immatriculations de VP neufs par marque en Europe octobre 2020

Immatriculations de VP neufs par pays en Europe octobre 2020

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 19/11/2020

Le gouvernement français va accélérer les interdictions de circuler à partir de 2023

Les propriétaires des véhicules Crit’Air 3, 4 et 5 ont du mouron à se faire…A l’issue d’un Conseil National de l’Air, le ministère de l’Environnement a annoncé de nouvelles mesures de renforcement des interdictions de circuler : l’Etat encadrera les restrictions de circulations à partir de 2023 dans les 11 premières ZFE, les ZFE seront obligatoires dans les agglomérations de plus de 150.000 habitants en 2025. L’Etat retire aux maires le pouvoir de bloquer les ZFE.

Marchés

Catégorie Marchés

Bornes de recharges dans les copropriétés : pataquès autour d’un amendement de la loi Climat

L’amendement à la loi Climat qui encadre le financement des bornes de recharge dans les copropriétés que viennent de voter les députés pourrait-il être un frein à leur développement ? C’est ce que craignent les opérateurs privés Borne Recharge Service, Bornes Solutions, Park’n Plug, Waat, Zephyre, Zeplug. Ils estiment que le décret "droit à la prise" paru en décembre était suffisant. L’amendement les met également en concurrence avec Enedis qui bénéficie d’un mécanisme de financement parafiscal créant une situation déséquilibrée. Explications.

15/04/2021

Les grandes entreprises devront avoir 70% de leurs achats en "véhicules à faibles émissions" en 2030

Les députés ont voté vendredi dernier un renforcement des obligations d’achats de "véhicules à faibles émissions" qui monte à 70% pour l’Etat à partir de 2027 et pour les collectivités territoriales et les entreprises (dont la flotte est supérieure à 100 véhicules) à partir de 2030. Lors des discussions la ministre de la Transition Ecologique, Barbara Pompili, a avoué que l’Etat ne respectait pas l’objectif actuel en la matière… alors que les entreprises sont déjà au-delà de leur objectif.

14/04/2021

Le gouvernement refuse le PTZ pour l’achat d’un véhicule électrique malgré les ZFE

Des députés de tous bords ont plaidé lors de la discussion de la loi Climat pour que les ZFE (zones à faibles émissions) soient accompagnées d’un dispositif de prêt à taux zéro (PTZ) pour les plus modestes. Le gouvernement est resté inflexible visiblement peu au fait des niveaux de prix auxquels les ménages modestes achètent des véhicules.

13/04/2021

Renault conforte son leadership sur le marché VUL au premier trimestre

Avec 119.782 immatriculations à fin mars, le marché français du VUL est nettement plus solide que le marché VP. Il récupère sur le premier trimestre le niveau de 2020, ce qui est loin d’être le cas du marché VP. Renault reste de très loin le leader avec plus de 31% de part de marché et les trois modèles les plus vendus : Master, Kangoo et Trafic.

09/04/2021