Publicité
Marchés - 01/06/2022

L'UE va mettre fin aux importations de pétrole russe à 90%

(Reuters) - Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne sont convenus lundi d'interdire immédiatement plus des deux tiers des importations de pétrole russe et de mettre fin à celles-ci à 90% d'ici la fin de l'année, une mesure destinée à assécher les sources de financement de la "machine de guerre" de Moscou.

L'UE va mettre fin aux importations de pétrole russe à 90%

Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne sont convenus lundi d'interdire immédiatement plus des deux tiers des importations de pétrole russe et de mettre fin à celles-ci à 90% d'ici la fin de l'année, une mesure destinée à assécher les sources de financement de la "machine de guerre" de Moscou. /Photo prise le 30 mai 2022/REUTERS/Johanna Geron

Auteur : Reuters

Partager cet article

Réunis en sommet extraordinaire à Bruxelles, les Vingt-Sept ont surmonté leurs divergences à l'égard de ce qui constitue les plus strictes sanctions européennes contre la Russie depuis que celle-ci a lancé le 24 février ce qu'elle présente comme une "opération militaire spéciale" en Ukraine. Kyiv et les Occidentaux dénoncent une invasion.

"Accord pour bannir les exportations de pétrole russe vers l'UE", a annoncé via Twitter le président du Conseil européen, Charles Michel, à l'issue de la première des deux journées du sommet bruxellois.

"Cela couvre immédiatement plus des deux tiers des importations de pétrole en provenance de Russie, coupant une importante source de financement de sa machine de guerre. Pression maximale sur la Russie pour mettre fin à la guerre", a-t-il ajouté.

Des dérogations seront prévues pour la Hongrie, fermement opposée à cet embargo car ultra-dépendante des exportations russes, et pour d'autres pays inquiets de l'impact économique de cette décision.

Le nouveau train de sanctions de l'UE comprend aussi l'exclusion du réseau Swift de la principale banque russe, Sberbank, l'interdiction d'émettre dans le bloc communautaire pour trois chaînes publiques russes supplémentaires, ainsi que des mesures contre des individus jugés responsables de crimes de guerre en Ukraine, a indiqué Charles Michel.

S'exprimant sur Twitter, le président français Emmanuel Macron a souligné l'unité des Vingt-Sept et leur solidarité à l'égard du peuple ukrainien.

"La Russie fait le choix de poursuivre sa guerre en Ukraine. En Européens, unis et solidaires du peuple ukrainien, nous prenons ce soir de nouvelles sanctions. Nous avons décidé de mettre fin aux importations de pétrole russe à 90% d'ici fin 2022", a-t-il dit.

Plus tôt dans la journée, le président ukrainien Volodimir Zelensky a critiqué dans une allocution vidéo le manque de poigne des dirigeants européens à l'encontre de la Russie.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

C'est trop couillon de s'arrêter aux 90%. Franchement.
Un petit effort les gars.
Je hais l'UE.

Bruno Haas, Le 01/06/2022 à 09:58

@Bruno Haas: au contraire, arriver à réunir les 27 pays sur toutes ces sanctions dans des délais (à la fois de décision et d'implémentation) aussi courts, c'était une gageure.

Arnaud C., Le 01/06/2022 à 12:48

Oui Arnaud, un véritable exploit même. Il n'empêche, il y a toujours un vilain canard, en l'occurrence la Hongrie je crois (once more) ce qui me fait dire que l'élargissement de l'Union quasi sans limite est une funeste idée, surtout avec l'adoption des règles à l'unanimité.
Quand je pense que la Turquie et maintenant l'Ukraine frappent à la porte de l'Union. Au secours.

Bruno Haas, Le 01/06/2022 à 17:28

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 01/06/2022

Lithium : Eramet voit d'autres opportunités en Amérique du Sud

(Reuters) - Eramet aimerait développer de nouveaux sites de production de lithium en Amérique du Sud, notamment au Chili et en Bolivie, a dit à Reuters le nouveau directeur de la stratégie du groupe minier, dans le cadre de son renforcement sur ce métal stratégique pour les véhicules à batterie électrique.

Equipementiers

Catégorie Marchés

Marché moto en juin et au premier semestre : Des hauts et des bas !

Le marché de la moto poursuit son effet yo-yo : après un excellent mois de mai, il a perdu du terrain en juin. Sur le premier semestre, il résiste cependant très bien, avec une baisse limitée à 3,6%, 2022 se situant ainsi parmi les meilleurs millésimes.

02/08/2022