Publicité
Publicité
Equipementiers - 16/04/2021

Menaces sur trois fonderies du groupe Gupta, en cessation de paiement

(AFP) - Les difficultés du magnat de l'acier Sanjeev Gupta, dans le sillage de la faillite de la banque Greensill, pèsent désormais sur trois fonderies de la Vienne et de l'Indre appartenant à son groupe Alvance, qui seront les premiers vendredi à être déclarés en cessation de paiement.

Auteur : AFP

Partager cet article

Totalisant quelque 850 salariés, les deux unités aluminium et fonte des Fonderies du Poitou, à Ingrandes près de Châtellerault, ainsi qu'Alvance Aluminium Wheels, à Diors près de Châteauroux, sont les premières sociétés du groupe du magnat indo-britannique de l'acier à déposer le bilan depuis la chute de la société financière Greensill, à qui le conglomérat doit des milliards d'euros.

Un porte-parole d'Alvance a toutefois tenu à souligner que "cette décision n'affectait pas et n'incluait pas les autres sites d'Alvance, Alvance Aluminium Dunkerque dans le nord de la France, Alvance Aluminium Duffel en Belgique ou Alvance British Aluminium à Lochaber, en Ecosse , qui fonctionnaient tous normalement, bénéficiaient de fortes positions sur le marché et avaient des trésoreries positives".

Les syndicats ont été informés jeudi lors d'un CSE par l'administrateur judiciaire nommé pour suivre le dossier par le tribunal de commerce de Paris, ville où se trouve le siège d'Alvance, maison mère de Liberty House, une société du Gupta Family Group Alliance (GFG Alliance), de Sanjeev Gupta.

Selon l'administrateur, les entreprises devraient être placées en redressement judiciaire d'ici la fin du mois, a indiqué Jean-Philippe Juin, délégué CGT de Fonderies Alu.

"Cela permettra à l'Etat de garantir la période de transition", a-t-il dit à l'AFP, tablant également sur un effort de Renault, principal donneur d'ordre des trois entreprises, pour trouver une solution, et notamment d'éventuels repreneurs.

"Ces trois entreprises sont déficitaires depuis leur acquisition par GFG Alliance (Wheels en mai 2018 et les sites du Poitou en avril 2019). Une grande partie de ces difficultés est liée à des problèmes structurels au sein de l'industrie", comme le déclin du Diesel et la concurrence hors-UE, a expliqué un porte-parole d'Alvance dans un courriel.

Jusqu'à présent, Liberty Fonte était seule en grande difficulté, sa production de carters pour diesel n'étant plus porteuse. Un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE), actant la fermeture du site prévu en juin 2021, avait été lancé en décembre 2020.

Baisse des commandes

Ayant aussi comme unique client Renault, Liberty Alu fabrique notamment des culasses, un marché plus porteur.

"Il n'y a aucune raison que les Fonderies du Poitou, dans le volet aluminium, puissent être pénalisées par la situation financière du groupe Liberty auquel elles appartiennent", avait assuré la semaine dernière le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.

De son côté, Alvance Aluminium Wheels produit à 60% pour Renault, et 30% pour PSA. L'entreprise, qui est la dernière en France à fabriquer des jantes aluminium, souffre de la concurrence de l'étranger.

"Bien que les trois sites aient été continuellement soutenus par le groupe - à hauteur de presque 45,5 millions d'euros - pour les maintenir solvables, cette position n'a jamais été durable et n'a pas pu être maintenue après la faillite de Greensill", a résumé le porte-parole d'Alvance.  

Selon lui, "la fonderie d'aluminium du Poitou et l'usine de roues de Châteauroux ont toutes deux souffert d'une baisse des commandes et d'une dépendance à l'égard d'un seul client ou d'un petit nombre de clients commandant des volumes insuffisants".

L'unité aluminium des Fonderies du Poitou est elle aussi "toujours déficitaire" malgré les efforts d'Alvance, dit le porte-parole, qui juge malgré tout "que le site pourrait encore être viable avec plus de temps qu'un processus d'administration peut offrir".

A l'issue d'une réunion à Bercy mardi avec des élus de la Vienne, une source gouvernementale avait expliqué que l'Etat accompagnerait "socialement le mieux possible" les deux entreprises d'Ingrandes et pourrait financer "les périodes de recherches de repreneurs (...) avec on l'espère le soutien de Renault".

"Pour les salariés, c'est une délivrance de sortir de ce groupe-là ; maintenant nos échéances sont courtes, mais on n'aura pas ces gens-là dans les pattes", a lancé Alain Delaveau, secrétaire CGT à la Fonte et secrétaire du CSE.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Dicton du jour :
Quand l'Indien prend le relais, fais ton CV !
;0)

Lucos , Le 16/04/2021 à 11:12

Le grand chef à plumes sur son Mustang...fait très fort !!

Durand Pierre, Le 16/04/2021 à 11:53

Mais monsieur Le Maire, les fonderies ne sont pas "pénalisées" comme vous dîtes, elles n'ont plus de clients !
Un patron qui s'obstinerait à maintenir une activité déficitaire et sans avenir, même dans un groupe florissant et profitable serait coupable d'une très mauvaise gestion.
Ces technocrates n'ont aucune notion de gestion d'une entreprise, encore moins d'un groupe industriel.

Bruno Haas, Le 16/04/2021 à 12:34

Oui Bruno il y a du vrai … Sans avenir les fonderies, par la force des choses quand il s'agit de produire des composants pour le Diesel mais s'agissant de jantes Alu, c'est un peu différent, nan (?)
Tous les jours nous voyons l'état de dépendance de l'Europe à l'approvisionnement sud est asiatique avec ses conséquences négatives. Il est grand temps d'arrêter de "désertifier" les territoires, faute de quoi les inconvénients ne seront pas que "climatiques" … Comme c'est parti, çà n'est pas le tourisme, donc l'hôtellerie restauration qui fera "bouffer" les gens, ni le secteur aéronautique ... La difficulté est de trouver le point d'équilibre entre la logique de rentabilité à courts termes des entreprises (les contraintes des "politiques" sont un peu de la même veine au regard du "court termisme") et le cadrage pluriannuel d'un "Gosplan" (Au fait à part s'occuper du calendrier électoral que fait le "haut commissaire") qui ramènerait un peu de souveraineté (très beau dossier dans "Challenges" cette semaine) ... avec en toile de fond les diktats des "ravis de la crèche de Bruxelles" ...
Pas simple de trouver la bonne formulation .. Pour autant, en ce moment, il pleut des "milliards", çà vaut le coup de ne pas jeter prématurément le bébé avec l'eau du bain que peuvent représenter ces différentes fonderies en difficulté ... (?)

Ade Airix, Le 16/04/2021 à 13:08

Bien sûr Adeairix, il est important (vital ?) de garder nos fonderies pour les jantes alu plutôt que d'abandonner la partie et se fournir en Asie.
La France manque de compétitivité à cause d'une redistribution hallucinante (la plus élevée au monde !). Alors que faire ?
Parmi les dizaines de solutions à mettre en oeuvre, deux seulement qui amélioreraient considérablement notre compétitivité :
- diminuer les dépenses de l'Etat, en particulier dans les collectivités (54 000 fonctionnaires permanents à la mairie de Paris + 10 000 fonctionnaires sous contrats) ; 620 000 élus en France vs 20 000 en Angleterre, ya pas un petit problème ? J'ai eu accès à l'organigramme complet d'une ARS. Dommage que je ne puisse pas la mettre en pièce jointe. Effarant, ubuesque, hallucinant.
- supprimer définitivement les mortifères 35 heures par semaine en revenant aux 40 heures (suppression des RTT qui vont avec, bien évidemment).
Malgré cela, nous ne serons jamais les mieux-disant vs les pays qui n'ont aucune protection sociale, qui se fichent de l'état de la planète, qui font travailler des gamins, etc. Alors, pour ceux là avec lesquels nous commerçons allègrement, appliquer des taxes à l'importation bien sonnées (Obama et Trump le font bien pour les pneus en provenance d'Asie)
Dans ces conditions, des entreprises françaises pourront fabriquer et fournir des jantes alu en gagnant de l'argent.
Le reste c'est du bla-bla comme savent si bien (mal) le faire nos politiques, quelle que soit leur étiquette politique.

Bruno Haas, Le 16/04/2021 à 15:15

Il faut se candidater pour 2022...ils vont tous voter pour vous sans hésiter !!

Durand Pierre, Le 16/04/2021 à 15:25

Mais fermez là Duchêne !

Bruno Haas, Le 16/04/2021 à 15:34

La faut vraiment partir en WE, cher Durand ...
A Bruno Haas - 15h15
... je ne peux être que d'accord ... d'ailleurs, quand je fais référence à un retour à la souveraineté (pas bete et aux "ravis de la crèche de Bruxelles" c'etait une allusion à peine (trop ?) voilée à la mise en place de taxes d'importation destinées à rééquilibrer les choses ...Le temps de l'espoir de décrocher quelques marchés juteux en Chine est révolu et nous avons vu le résultat de ce qui été fait dans les annees 90 / 2000 ...citons le secteur ferroviaire (Alstom), téléphonie (Alcatel), aéro (Airbus) ou "nuc" ...les bonnes âmes du libre échangisme sont à peu près aussi dangereux que les "droitsdelhommistes" purs et durs.
Faire des affaires...Oui ..."degraffer le corsage" nan !
... Le tournant c'est juste maintenant... dernière station avant "l'autoroute de la soie"

Ade Airix, Le 16/04/2021 à 15:44

* Souveraineté (pas bête et "méchante) ...
;0)

Ade Airix, Le 16/04/2021 à 15:47

Halte-là, moi je ne pars pas en WE tant que le spécialiste de la spécialiste ne s'est pas prononcé sur le sujet !
Il y a quand même quelqu'un qui me demande de demander à l'éventuel (qui a du potentiel) candidat...s'il faut aussi sabrer sur les fonctionnaires de police et les gendarmes ? Et au fait combien d'heures par semaine pour eux ??
Tiens devant la télé du soir....un spécialiste de la politique nous dit...que la politique de papa...a une chance encore !!

Durand Pierre, Le 16/04/2021 à 19:53

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 16/04/2021

La recharge rapide de Fastned arrive sur les autoroutes françaises

Le groupe néerlandais Fastned arrive en France, avec l’ouverture prévue pour fin 2021 de 9 aires de rechargement rapide sur les autoroutes Paris-Dijon et Dijon-Lyon. Pierre Courgeon, son responsable pour la France, explique comment, en France, la mainmise des pétroliers rend difficile l’installation des bornes sur autoroute.

Services

Pourquoi l’accord entre LG Energy et SK Innovation est critique pour l’industrie Américaine ?

SK Innovation a fini par accepter les termes d’un accord avec LG Energy lui donnant de nouveau accès au marché Nord-Américain. SK Innovation devrait payer au total 1.8 milliard de dollars à son concurrent coréen pour retrouver l’accès au marché Nord-Américain. Il peut terminer la construction de son usine en Géorgie afin d’honorer les futures commandes passées par Ford et Volkswagen.

Analyse

Catégorie Equipementiers

Faurecia révise à la baisse ses objectifs 2021

(AFP) - L'équipementier automobile Faurecia a annoncé jeudi revoir nettement à la baisse ses objectifs financiers pour 2021, le cabinet spécialisé IHS Markit ayant en effet dit s'attendre à une production automobile mondiale inférieure à ses précédentes prévisions au second semestre, en raison de la pénurie de semi-conducteurs.

24/09/2021

Michelin inaugure son siège rénové à Clermont-Ferrand

(AFP) - Le groupe de pneumatiques Michelin inaugure lundi son siège rénové, place des Carmes à Clermont-Ferrand, symbole du maintien de son "ancrage" dans sa ville d'origine, selon son Président Florent Menegaux.

13/09/2021

Au salon de Munich, les voitures se garent toutes seules

(AFP) - Fini la recherche de place dans le labyrinthe du parking : la voiture, une fois déposée, va se garer toute seule, grâce à un système présenté au salon de l'auto de Munich et "prêt" à être déployé, selon ses concepteurs.

09/09/2021

Salon de Munich : Valeo et Bosch se lancent dans les bornes et les câbles de recharge

Fournisseurs des constructeurs, Valeo et Bosch élargissent leur clientèle en se lançant sur le marché des bornes de recharge pour le premier et sur celui des câbles des recharge pour le second. Tous deux s'adressent aussi aux gestionnaires de parcs de stationnement, en les équipant de caméras pour pouvoir proposer des services de voiturier automatique.

07/09/2021

Thyssenkrupp : la reprise se poursuit au troisième trimestre

(AFP) - Le conglomérat allemand Thyssenkrupp a fait état mardi de résultats en hausse au troisième trimestre de son exercice décalé 2020/2021, grâce aux effets de sa restructuration, et à la reprise économique de ses activités, après le choc de la pandémie.

12/08/2021

Voestalpine confirme son redressement au premier trimestre

(AFP) - Le sidérurgiste autrichien Voestalpine, spécialiste des aciers nobles, a démarré son exercice décalé 2021/22 sur une note positive, sur fond de reprise après la crise provoquée par la pandémie de Covid-19, et a relevé ses prévisions annuelles.

05/08/2021