Equipementiers - 23/10/2020

Michelin revoit ses prévisions 2020 à la hausse

(AFP) - La "reprise de l'activité" au troisième trimestre a permis à Michelin d'enregistrer un chiffre d'affaires en baisse de 5%, après un premier semestre à -20,6%, a annoncé le manufacturier français.

Auteur : AFP

Partager cet article

Après un deuxième trimestre fortement pénalisé par la crise sanitaire, "le troisième trimestre a été meilleur que prévu", a souligné le président du groupe, Florent Menegaux, dans un entretien avec des analystes. La demande mondiale de pneumatiques s'est redressée, à -6% par rapport à la même période il y a un an.

Le manufacturier français de pneumatiques prévoit pour 2020 un résultat opérationnel des secteurs supérieurs à 1,6 milliard d'euros et des flux de trésorerie libre structurels supérieurs à 1,2 milliard d'euros (contre 500 millions annoncés en juillet), "hors nouvel effet systémique de la crise du Covid".

"Nous devrions croître en parallèle au marché, avec un effet positif du coût des matières premières et un effet négatif des changes.  Le prix-mix, lié à la hausse des prix unitaires et à la vente de produits plus haut de gamme, devrait être "positif", a commenté le directeur financier du groupe Yves Chapot.

Sur les neuf premiers mois de l'année, les ventes de Michelin ont chuté de 16,8% par rapport à 2019, s'établissant à 14,9 milliards d'euros.

La baisse des volumes pèse 17%, malgré des gains de parts de marché dans l'automobile et les spécialités. Le prix-mix permet de gagner 1,7%, avec un "pilotage rigoureux des prix, notamment face à la dépréciation de certaines devises", qui permet de compenser "l'effet négatif des clauses matières premières".

Le marché tourisme et camionnette est en recul de 17% en nombre de pneus, très fortement pénalisé par la crise sanitaire. Le troisième trimestre montre cependant "une nette inflexion positive, plus soutenue qu'attendu", selon Florent Menegaux, tant à la première monte qu'au remplacement, et notamment en Chine et en Amérique du Nord.

Pour l'activité poids lourds, le marché est en recul de 14%, pénalisé par le ralentissement du fret. Le troisième trimestre montre cependant une amélioration (-6%) tirée par la demande en première monte (+11%) en Chine et les pneus de remplacement en Europe et en Amérique du Nord.

Dans les activités de spécialités, la reprise des activités agricoles et le rebond du deux roues compensent un ralentissement des activités minières, touchées par les conséquences de la crise sanitaire avec un décalage de quelques mois.

Sur la base des tendances observées, le groupe s'attend à retrouver le niveau d'activité 2019 "à partir du deuxième semestre 2022".

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 23/10/2020

Le Hummer est de retour, sans étincelle ni fumée

General Motors a enfin dévoilé son nouveau Hummer, plus de 8 mois après les premières révélations lors du SuperBowl 2020. La marque a disparu en 2010, alors qu’elle symbolisait tous les excès. Elle revient maintenant comme label électrique sous la marque GMC et, visiblement, la clientèle est au rendez-vous.

Analyse

Catégorie Equipementiers

Bridgestone: manifestation de salariés pour peser sur les négociations

(AFP) - Plus d'une centaine de salariés se sont rassemblés vendredi matin devant l'usine de pneumatiques Bridgestone à Béthune (Pas-de-Calais), vouée à la fermeture, pour protester contre la tournure des négociations avec une direction qui "essaie de gagner du temps", le gouvernement nommant de son côté un "observateur".

30/11/2020

La direction de Liberty Fonderie Poitou envisage un plan de sauvegarde

(AFP) - La direction d'Alvance a annoncé mercredi qu'elle envisageait un plan de sauvegarde de l'emploi chez Liberty Fonderie Poitou, un équipementier automobile en difficulté de la Vienne qui emploie 298 salariés, invoquant la décision de l'unique client Renault de ne pas y commander son dernier carter pour moteur Diesel.

26/11/2020