Marchés - 08/09/2020

Plan de relance : 320 millions d'euros pour la modernisation de l'outil industriel

(AFP) - Le plan de relance, présenté jeudi dernier, comporte un volet de 320 millions d'euros d'ici fin 2022 dédié à la modernisation de l'outil de production industriel, a annoncé lundi la ministre déléguée à l'Industrie Agnès Pannier-Runacher.

Auteur : AFP

Partagez cet article     

Dans le détail, le gouvernement a prévu 40 millions d'euros en 2020, puis 140 millions en 2021 et autant en 2022. 
Cette enveloppe finance le nouveau programme de "subvention industrie du futur", selon un communiqué du ministère.
Agnès Pannier-Runacher a annoncé la signature du décret permettant l'entrée en vigueur de ce dispositif grâce auquel les PME et ETI industrielles pourront bénéficier d'un soutien financier de l'Etat dans leurs investissements dans les technologies de l'industrie du futur. 
Parmi ces investissements figurent notamment les équipements robotiques et de cobotique (la robotique collaborative, où les humains travaillent en équipe avec des robots), les machines d'impression 3D, les machines à commande numérique ou encore les logiciels industriels de conception, de fabrication ou de maintenance. 
D'autre part, la ministre a annoncé une nouvelle édition du "Prêt French Fab", qui est destiné à favoriser l'investissement industriel des entreprises. 
Opéré par Bpifrance, il sera opérationnel à la mi-octobre.
Soutenu par l'Etat à hauteur de 45 millions d'euros, il permettra à Bpifrance d'allouer un total de 400 à 500 millions d'euros de prêts. Ces prêts sont d'un montant allant de 100.000 euros à 5 millions d'euros avec un cofinancement au moins équivalent du secteur bancaire.
Le "Prêt French Fab" avait déjà fonctionné entre 2016 et juin 2019, bénéficiant alors à près de 350 entreprises.
La ministre déléguée à l'Industrie a par ailleurs présenté les deux premiers lauréats du fonds de soutien aux investissements de modernisation de la filière automobile, à l'occasion d'un déplacement à Lagny-sur-Marne (Seine-et-Marne) sur le site de la Société Fabrication Outillage de la Brie (SFOB), l'une des PME retenues. 
L'autre entreprise distinguée est le Comptoir Général de Ressort Sarrebourg, basé à Sevran (Seine-Saint-Denis).
Plus de 540 projets ont été recensés dans l'appel à manifestation d'intérêt du fonds de soutien à la modernisation de la filière automobile créé en mai dernier et doté de 200 millions d'euros en 2020. Le fonds sera pérennisé en 2021 et 2022.
"C'est en modernisant notre appareil de production que nous maintiendrons nos filières industrielles dans la compétition mondiale", a souligné la ministre. "Notre défi désormais, c'est la rapidité d'exécution", a-t-elle ajouté.

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Toc, toc ...il y a quelqu’un ?
Bon, s'il n'y a personne je ne vais pas me fatiguer...même si j'avais quelque chose à dire pour amuser ou faire réfléchir les uns ou les autres.

Durand Pierre, Le 08/09/2020 à 10:58

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 08/09/2020

Volvo veut réaliser 50% de ses ventes mondiales en ligne d’ici 2025

Après l’Allemagne et les Pays-Bas, Volvo vient d’étendre au Royaume-Uni sa formule de location 100% en ligne "Care by Volvo". Le constructeur a également investi dans deux distributeurs importants en Suède qui serviront de laboratoire pour développer le business model du futur, associant vente en ligne et commerce traditionnel.

Réseaux

Catégorie Marchés

La libéralisation des pièces captives de retour dans le projet de loi ASAP

Les députés ont adopté en commission un amendement et un sous-amendement au projet de loi d’accélération et de simplification de l’action publique (ASAP) qui modifie la protection dessins et modèles sur les pièces captives. Il s’agit de remplacer des dispositions qui avaient été adoptées dans la loi LOM et censurées par le Conseil constitutionnel.

22/09/2020

Homologation en "conditions réelles" : après le vote des députés européens les négociations peuvent démarrer

Les députés européens ont voté ce jeudi en séance plénière sur le texte qui régit les normes d’homologation en "conditions réelles" pour les NOx. Ils ont adopté à une écrasante majorité (70%) une version qui supprime les "facteurs de conformité". Ils doivent désormais trouver un compromis avec le Conseil de l’Union européenne qui représente les Etats membres.

18/09/2020

Marché moto : un mois d’août exceptionnel !

Nouvelle belle performance pour le marché de la moto au mois d’août, avec des ventes en hausse de 15,3%. Au cumul des huit premiers mois de l’année, la moto limite dorénavant la casse à -7%. Mais face une demande forte, le manque de produits commence à se faire sentir.

21/09/2020