Publicité
Publicité
Constructeurs - 08/07/2024 - #Porsche

Porsche s'intéresse à la division batteries électriques de Varta

Par AFP

(AFP) - Le constructeur de voitures de sport Porsche étudie un possible rachat de l'activité batteries électriques au lithium-ion grand format du fabricant allemand en difficulté Varta, qui a vu son cours de bourse décoller, vendredi, après cette annonce.

Les deux entreprises ont conclu un accord d'intention non contraignant, qui devrait mener à la séparation de la filiale en une entité indépendante, afin que Porsche puisse accéder au capital de V4Drive "au moyen d'une participation majoritaire", a annoncé Varta jeudi soir.

Le montant de la transaction envisagée n'a pas été précisée.

Le cours de Varta, connu du public pour ses piles de grande consommation mais qui fabrique également des batteries pour voitures ou des systèmes de stockage d'énergie renouvelable, a gagné près de 20% à la bourse de Francfort vendredi.

Pour l'entreprise lourdement endettée et en pleine restructuration, l'investissement de Porsche aurait un effet financier "libérateur", selon l'analyste Jürgen Molnar, de Robomarket.

L'action Varta, actuellement cotée à un peu plus de 10 euros en valait presque 200 début 2021.

Pour Porsche, filiale sportive de Volkswagen, en pleine électrification, cet investissement pourrait permettre de réduire sa dépendance vis-à-vis des fournisseurs asiatiques de batteries, comme le chinois CATL.

Porsche s'est lancée en 2021 dans un projet de développement de ses propres batteries, via sa filiale Cellforce, censée produire en série des batteries de haute performance en 2024.

Le lieu de la construction de l'usine, qui devait à l'origine se situer dans le Bade-Wurtemberg (Sud-Ouest) n'a pourtant toujours pas été décidé.

Une possible implantation aux Etats-Unis, motivée par les subventions américaines dans le cadre du plan de soutien à l'industrie verte (Inflation Reduction Act, IRA), a été évoquée dans la presse allemande.

Une autre option serait l'approvisionnement en batteries par la filiale PowerCo du groupe Volkswagen, dont la production doit commencer en 2025.

"Aucune décision n'a encore été prise", a indiqué vendredi une porte-parole de Porsche à l'AFP.

Comme les autres constructeurs, Porsche fait face à la menace des marques chinoises en avance sur l'électrique.

En 2023, la marque n'a vendu qu'environ 40.629 unités du Taycan, son unique modèle 100% électrique sur le marché, soit une part de 12,7% de ses ventes totales. C'est encore bien loin de son objectif que plus de 80% de ses livraisons soient des modèles 100% électriques en 2030.

Réactions

C'est tout de même curieux qu'un fabricant de batteries soit en difficulté de nos jours !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Analyse

Le processus d’électrification est entré en phase de grandes turbulences

Parce que les ventes de véhicules électriques ne progressent plus en Europe, des doutes traversent tous les esprits. En période électorale, le sponsoring politique à l’électrique comme standard pour l’automobile est devenu une thématique différenciante et la prohibition de la vente de véhicules thermiques en 2035 ne semble plus, ces dernières semaines, gravée dans le marbre. Combinée à une hésitation entre deux chimies de batteries qui tourne en faveur de celle des deux qui n’avait pas été choisie initialement, cette incertitude politique place l’industrie dans une phase de très grande turbulence. Puisque c’est le politique qui a déclenché le mouvement, il n’a d’autre choix aujourd’hui que de tenir le cap. C’est en tout cas ce que l’industrie peut exiger de la nouvelle Commission et du nouveau Parlement européen.