Publicité
Publicité
Analyse - 08/07/2024 - #Renault , #Citroen , #Hyundai , #Kia , #Fiat , #Ram , #Stellantis , #Toyota

Le processus d’électrification est entré en phase de grandes turbulences

Par Bernard Jullien

Article reservé aux abonnés
Le processus d’électrification est entré en phase de grandes turbulences
Renault a remis en question le choix unique de batteries NMC fait pour les véhicules qui seront produits à Douai (ici la Mégane) fragilisant l'écosystème qui était en train de se créer dans les Hauts-de-France.

Parce que les ventes de véhicules électriques ne progressent plus en Europe, des doutes traversent tous les esprits. En période électorale, le sponsoring politique à l’électrique comme standard pour l’automobile est devenu une thématique différenciante et la prohibition de la vente de véhicules thermiques en 2035 ne semble plus, ces dernières semaines, gravée dans le marbre. Combinée à une hésitation entre deux chimies de batteries qui tourne en faveur de celle des deux qui n’avait pas été choisie initialement, cette incertitude politique place l’industrie dans une phase de très grande turbulence. Puisque c’est le politique qui a déclenché le mouvement, il n’a d’autre choix aujourd’hui que de tenir le cap. C’est en tout cas ce que l’industrie peut exiger de la nouvelle Commission et du nouveau Parlement européen.

Pack 10 Actualités

30,00 € HT

Les différents abonnements InfoMarchéClub

Recevoir par mail la Lettre quotidienne des actualités

Recevoir par mail des Alertes Infos

Recevoir par mail les Lettres Statistiques et Evénements

Accès illimité à tous les articles du journal

Accès illimité à la base de données statistiques automobile

 

Tarifs préférentiels pour les événements Autoactu.com

  

Autres articles