Analyse - 28/02/2020

Pourquoi Renault est-il en mauvaise posture ?

Renault subit un ralentissement de ses ventes et des résultats financiers positifs mais qui subissent l'impact des difficultés de Nissan. A quelques mois de l'entrée en fonction de son nouveau directeur général, Luca de Meo, le groupe français doit redynamiser son image, opérer un changement de culture et surmonter un plan produit bien trop cyclique tout en réapprenant à conjuguer avec Nissan. 

Partagez cet article     


Comment consulter cette actualité ?

Accédez aux actualités de plus de 7 jours en choisissant l’offre de votre choix :
à l’unité ou par pack de 10

1 actualité

2.5 € HT

Pack 10 Actualités

Profitez d'un accès illimité aux actualités de plus de 7 jours en adhérant au Club autoactu.com.

Découvrez notre abonnement Club Autoactu.com.

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 28/02/2020

Catégorie Analyse

La fin de l’assemblage à Flins est-elle évitable ?

La doctrine de 2013 qui voulait que l’on s’organise chez Renault pour ne pas fermer de sites français malgré les baisses d’activité ne passera très probablement pas la crise sanitaire. Dans la rationalisation de l’outil industriel de l’Alliance en Europe, Barcelone chez Nissan et Flins chez Renault sont destinés à être sacrifiés.

25/05/2020

La fin des monospaces Renault et le développement d’une gamme électrique : un retour aux fondamentaux ?

La fin annoncée des monospaces Renault est symbolique car elle pourrait aussi correspondre à la fin d’une tradition Renault, celle de l’innovation conceptuelle et de l’invention de nouveaux segments. Toutefois, le fait que le non-renouvellement de ces produits et de leur fabrication à Douai soit associé à l’annonce de gammes électriques ou électrifiées sur la base de la nouvelle plateforme dédiée laisse espérer qu’il n’en soit rien et que le management entende au contraire renouer avec les fondamentaux de l’entreprise.

18/05/2020

Il faut toujours faire des concessions, y compris à la technologie

Faire évoluer le modèle du point de vente, l’idée n’est pas nouvelle mais la technologie permet de porter un nouveau regard sur la question. Maintenant il s’agit de savoir si la distribution automobile a une réelle volonté d’opérer les changements attendus et si les clients sont prêts à accepter ces changements.

15/05/2020

L’heure est-elle aux concessions ?

Faire des concessions, ce n’est jamais très plaisant. C’est pourtant ce que fait la distribution automobile depuis environ 120 ans. Et si on changeait de modèle ?

14/05/2020

Le chantier du télétravail est ouvert

Suscitant encore quelques préventions de la part des employeurs il y a quelques mois, le télétravail a été expérimenté à très grande échelle avec le confinement. En levant ces réserves, le télétravail devient un projet de rationalisation-réorganisation des fonctions tertiaires dans les entreprises et a toutes les chances de devenir un chantier majeur de négociation dans les entreprises et au delà.

11/05/2020

Nouvelles mobilités : l'heure des comptes a sonné

Après dix ans d'enthousiasme, de créativité et d'investissement, les nouvelles mobilités ne parviennent pas à trouver le chemin de la rentabilité. Si l'épidémie actuelle ajoute des difficultés supplémentaires, les constructeurs et les opérateurs semblent réévaluer leurs solutions et leur niveau de participation opérationnelle et financière à moyen voir long terme.

12/05/2020

Toy-Ute, McCovid et autres bizarreries

Un bon hamburger dans votre voiture, ça vous dit ? A moi pas tant que ça. Mais on pourrait peut-être laisser les autres faire ce qu’ils veulent, non ?

07/05/2020

Relance : pourquoi attendre septembre est raisonnable

Face à l’ampleur de la chute des ventes, un sentiment d’urgence absolue saisit la filière automobile. Pourtant, il est impossible aujourd’hui de stabiliser un diagnostic et, par conséquent, de concevoir un traitement sur des bases solides. Pour cette raison et parce qu’une coordination européenne s’impose, se donner l’été pour organiser la riposte, est un choix de raison.

04/05/2020

Au premier trimestre Tesla soigne ses finances mais pas son image

Pour le troisième trimestre consécutif, Tesla affiche un profit opérationnel. Ce résultat a surpris l'industrie et les marchés financiers. Cette excellente nouvelle montre que l'entreprise soigne ses finances mais le jeune constructeur reste fragile d'autant que le second trimestre sera le plus impacté par le Covid-19.

04/05/2020