Marchés - 15/07/2020

Qualité de l’air : pourquoi le Conseil d’Etat met la pression sur le gouvernement

Dix ans après l’entrée en vigueur de valeurs limites pour les oxydes d’azote dans l’Union européenne, huit "zones administratives de surveillance" de la qualité de l’air en France enregistrent encore des dépassements, et trois pour les PM10. Après une première mise en demeure en juillet 2017, le Conseil d’Etat a condamné le 10 juillet dernier l’Etat français à agir sous astreinte de 10 millions d’euros par semestre.

Qualité de l’air : pourquoi le Conseil d’Etat met la pression sur le gouvernement

Auteur : Florence Lagarde
Directrice de la rédaction et Directrice de la publication

La lecture de cette actualité est réservée aux abonnés.

Partagez cet article     


Comment consulter cette actualité ?

Vous avez un abonnement INFORMATIONS, MARCHÉ ou CLUB : Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Choisissez une offre d'abonnement

En souscrivant un abonnement INFORMATIONS au prix de 122,52 € TTC/an

Je m'abonne

Découvrez nos abonnements MARCHÉ et CLUB pour profiter d’un accès illimité aux actualités et de leurs avantages spécifiques !

DÉCOUVREZ TOUS NOS ABONNEMENTS !

Vous pouvez aussi accéder aux actualités à l’unité ou par pack de 10

1 actualité

3,50 € HT

Pack 10 Actualités

30,00 € HT

Autres actualités

Edition du 15/07/2020

L’hydrogène : la semaine du vrai décollage ?

Après qu’un chapitre de la feuille de route technologique de la filière parue le 2 juillet ait été consacré à l’hydrogène, la Commission annonçait le 8 une initiative majeure dans cette direction. Pour la galaxie des acteurs engagés dans cette voie, l’horizon s’élargit et dans une course déjà bien entamée par les acteurs allemands et chinois l’espoir de rester en lice renaît : le retard que la France aura du mal à rattraper sur le véhicule électrique à batterie est moindre sur ce terrain et l’idée de doter à nouveau la France d’un plan pourrait montrer là sa pertinence.

Analyse

Catégorie Marchés

Véhicules électriques : 100 millions d’euros pour 100.000 bornes

Le gouvernement a lancé ce lundi 12 octobre au ministère de l’Ecologie le programme 100.000 bornes avec la signature d’une charte avec des entreprises de plusieurs horizons : grande distribution, collectivités territoriales, énergéticiens. Tous se sont engagés à contribuer à l’objectif de 100.000 bornes de recharges d’ici fin 2021.

13/10/2020

Bonus, prime à la conversion : bonnes et moins bonnes nouvelles

Barbara Pompili, la ministre de l’Ecologie, et Jean-Baptiste Djebbari, le ministre des Transports ont dévoilé ce lundi matin les montants de bonus qui seraient accordés en 2021. Les montants sont tous à la baisse et le Diesel n’est plus éligible à la prime à la conversion.

13/10/2020

Marché moto : septembre en grande forme !

Avec une progression de 14,5% en septembre, le marché de la moto n’est plus très loin d’avoir comblé son retard des deux mois de Covid. Sur les neuf premiers mois de l’année, la baisse n’est plus que de 4,8%.

13/10/2020

Galilée relance la marque Fleetway de vente de véhicules aux entreprises

Fleetway veut se positionner comme un interlocuteur unique pour les petites entreprises capable de leur fournir à la fois du véhicule neuf et du véhicule d’occasion et tous types de financements. Fleetway achètera ses véhicules neufs auprès des concessionnaires français. Les explications de Jean-Loup Savigny, directeur général de Galilée.

14/10/2020

Ces députés qui pensent que le malus devient "confiscatoire" et que le malus au poids est une "fausse bonne idée"

L’Assemblée nationale compte un certain nombre de députés qui pensent que le malus CO2 va trop loin et que le malus au poids n’a pas de sens. Les débats en commission des finances cette semaine ont rejeté tous les amendements sur le malus au poids. Preuve que la situation leur échappe un peu, ils ont adopté un amendement qui demande au gouvernement un rapport complet sur la fiscalité automobile.

09/10/2020