Publicité
Publicité
Constructeurs - 12/06/2024 - #Tesla

Visites avec Musk, campagne sur internet, Tesla veut séduire avant une AG cruciale

Par AFP

(AFP) - Visite privée de la méga-usine au Texas en compagnie d'Elon Musk, site dédié et campagne sur les réseaux sociaux, Tesla mène une véritable opération de séduction avant le vote des actionnaires jeudi sur l'énorme plan de rémunération du milliardaire.

Réunis en assemblée générale, les actionnaires du spécialiste des véhicules électriques vont également se prononcer sur le transfert de l'enregistrement de Tesla du Delaware (est) vers le Texas (sud).

"Si vous votez (...), vous aurez la chance de participer à une visite de Giga Texas avec Elon Musk et Franz von Holzhausen comme guides", répète Tesla depuis fin mai, faisant référence à sa méga-usine d'Austin et à son chef designer.

Quinze actionnaires - leurs votes restent secrets - seront sélectionnés au hasard pour cette visite.

Le groupe a également mis à contribution Optimus, son robot humanoïde, pour expliquer comment voter.

"Faites-nous savoir si vous avez une quelconque question sur le vote", avait interpellé l'homme d'affaires, en repostant un message de Tesla sur X.

L'enjeu est de taille pour lui : autour de 56 milliards de dollars.

C'est l'estimation de son plan de rémunération validé en 2018 en assemblée extraordinaire.

Ce package, approuvé par 73% des actionnaires (hors Elon Musk et son frère Kimbal), fixait des objectifs précis pendant 10 ans avec remises d'actions à la clef. Fin 2023, il détenait 20,5% du capital.

Mais une juge du Delaware, saisie par un actionnaire, l'a annulé fin janvier.

Nouveau rebondissement le 17 avril : le conseil d'administration l'inscrit de nouveau au menu de l'AG.

Quelques semaines plus tard, l'opération de sensibilisation de l'actionnariat est lancée avec un site internet digne d'une campagne électorale, contenant moult explications et graphiques pour justifier le montant faramineux, ainsi qu'un plaidoyer de la présidente du conseil, Robyn Denholm.

Avenir "ambitieux"
"Le groupe Tesla est l'une des plus belles réussites de notre époque. Ces six dernières années, nous avons créé plus de 735 milliards de dollars de valeur", relève Mme Denholm.

"Notre prochain vecteur de croissance est tout aussi ambitieux", affirme-t-elle, appelant à valider cette rémunération et ce transfert de la domiciliation de Tesla.

Le siège social du constructeur se trouve déjà depuis fin 2021 dans cet Etat, où Elon Musk a récemment rapatrié l'enregistrement de SpaceX.

"Si votre entreprise est toujours enregistrée dans le Delaware, je vous recommande de la déplacer au plus vite", avait posté le milliardaire sur X, peu après la décision de justice défavorable.

Les cabinets de conseils aux actionnaires Glass Lewis et ISS ont recommandé de s'opposer au package.

"Les inquiétudes soulevées, en 2018 et depuis lors, n'ont pas été suffisamment atténuées", souligne ISS, tout en reconnaissant la concrétisation des objectifs fixés ainsi que la croissance de l'entreprise et sa rentabilité.

Pour Glass Lewis, ce plan est "excessivement dilutif" pour les actionnaires.

Le cabinet est également défavorable au transfert de domiciliation, estimant que ses avantages pour les actionnaires sont incertains et qu'elle serait porteuse de "risques supplémentaires".

Sans s'y opposer, ISS incite néanmoins à la prudence en insistant sur les risques inconnus (désignation du conseil d'administration, législation texane sur les entreprises, droits des actionnaires).

La société d'investissements Baron a apporté son soutien au milliardaire. Au 31 mars, Tesla représentait son plus gros investissement (autour de 3 milliards de dollars).

Elon Musk "a rempli son contrat de rémunération. Elon a gagné son salaire", affirmait récemment Ron Baron, son patron, dans une lettre ouverte.

Les analystes de Wedbush s'attendent à ce que le package soit "revalidé de manière écrasante et la décision du tribunal du Delaware sera sans objet puisque Tesla va être enregistré au Texas".

Contacté par l'AFP, le gestionnaire d'actifs Vanguard - premier investisseur avec 7,23% du capital fin 2023 - a refusé de commenter un actif de son portefeuille. Blackrock, second investisseur avec 5,9%, n'a pas répondu.

En revanche, le fonds souverain norvégien NBIM - le plus gros au monde, actionnaire de Tesla à 0,98% fin 2023 - maintient son vote négatif de 2018, continuant notamment "de s'inquiéter de l'ampleur de la récompense, de la structure des objectifs de performance, de la dilution".

Sa directrice de la gouvernance, Carine Smith Ihenacho, a publié une tribune ce week-end sur le site d'informations financières e24.no relevant que, "dans la durée, les salaires des dirigeants, en particulier aux Etats-Unis, ont augmenté bien plus que l'inflation".

Réaction d'Elon Musk: "C'est pas cool".

Réactions

Quel roman ce type incroyable,il a tout révolutionné,vite la TM2 Dinky

Elon est grand, Elon est puissant, Elon est Dieu, Elon akbar !
C'est bon comme ça Alain ?

Elon va droit dans le mur ?
;-)

Le client pleure mais l'AB sourit...
;-)

Cf. article du jour sur les bornes, que j'ai dépassé...

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Autour de l'auto

Le vol de voiture, véritable fléau au Canada

(AFP) - Pour Zachary Siciliani, fermer sa voiture ne suffit plus : il lui faut désormais installer un "traceur" face à la récente hausse phénoménale des vols de véhicules au Canada, avec le port de Montréal comme plaque tournante. Une "crise nationale" qui inquiète les assureurs.

Constructeurs

Vente aux enchères d'œuvres d'art de la collection du groupe Renault : un scandale, quel scandale ?

La semaine dernière, un communiqué de la CGT Renault et une dépêche AFP largement reprise dénonçaient la vente de certaines œuvres de la collection d’art du groupe Renault. Une polémique créée de toutes pièces pour tenter de bloquer une vente dont paradoxalement le but est d’alimenter un "Fonds Renault pour l’art et la culture" pour montrer une collection que personne n’a vue depuis des années… La vente a eu lieu et a été un succès avec un résultat au-delà des attentes. Les explications de Catherine Gros, directrice de la Fondation Renault.