Publicité
Publicité
Constructeurs - 30/05/2024 - #Renault , #Tesla , #Cupra , #Skoda , #Stellantis

Volkswagen annonce une voiture électrique à environ 20.000 euros pour 2027

Par AFP

Volkswagen annonce une voiture électrique à environ 20.000 euros pour 2027

(AFP) - Le géant automobile allemand Volkswagen a annoncé mardi la présentation en 2027 d'un modèle de voiture électrique autour de 20.000 euros, qui devrait être fabriqué en Europe et positionner le groupe dans la course à l'électrique grand public.

Le constructeur veut assumer une "responsabilité sociale" en lançant un "projet de mobilité électrique d'entrée de gamme issu d'Europe pour l'Europe", a commenté Oliver Blume, PDG de Volkswagen cité dans un communiqué.

Cette annonce écarte l'option d'un partenariat avec un autre constructeur pour optimiser les coûts, comme il en fut un temps question avec le concurrent français Renault.

Le patron du groupe français, Luca de Meo, avait annoncé mi-mai que les discussions préliminaires avec Volkswagen pour une coopération pour l'électrique d'entrée de gamme avait pris fin.

Renault continue seul de travailler sur son projet de Twingo à moins de 20.000 euros, dont la commercialisation est prévue dès 2026. De son côté, Citroën, du groupe Stellantis, a annoncé une petite voiture à moins de 20.000 euros pour 2025.

Volkswagen a également précisé le portefeuille de véhicules électriques annoncé l'an dernier pour moins de 25.000 euros, dont l'ID.2, et qui doivent être présentés en 2025.

Il s'agira de deux berlines compactes, l'une de VW, l'autre de Cupra, ainsi que de deux petits SUV, l'un de VW, l'autre du tchèque Skoda.

Ces quatre véhicules seront construits en Espagne.

Les voitures électriques ont conquis en quelques années 14,6% de part de marché européen en 2023 mais ils restent cantonnés aux segments supérieurs par leur prix à l'achat, à partir de 35.000 ou 40.000 euros pour des modèles comme la VW ID.3 ou la Tesla Model 3.

Les constructeurs automobiles sont sous pression pour commercialiser des modèles d'entrée de gamme, poussés par la concurrence chinoise, l'horizon 2035 en vue, quand les ventes de voitures à moteur à combustion seront interdites au sein de l'Union européenne.

Problème pour Volkswagen, le manque de rentabilité de ses modèles électriques, dont le développement reste encore largement financé par ses ventes de voitures traditionnelles.

Pour faire des économies d'échelles, le groupe compte sur une nouvelle plateforme de composants commune à plusieurs modèle appelée MEB+, sur laquelle seront assemblés les futurs modèles.

Volkswagen a également déjà annoncé la sortie d'un modèle électrique autour des 20.000 euros à destination des clients chinois, sans fixer de date, avec un objectif de réduction des coûts de 40% d'ici 2026, pour rester compétitif sur ce marché capital où il est distancé par la concurrence locale.

Réactions

20k€ en 27 et les Chinois seront a15

Peut-être Alain (vous avez une boule de cristal ?), mais d'ici là avec les frais de douane comme aux USA de 100%, ça la fera à 30k€...

Et si c’est fabriqué en Europe,une taxe aussi?

Vous parliez des Chinois et non des Européens...

Mais les Chinois rachètent des usines en Europe pour faire de l’assemblage et puis taxer à 100% …pas gagné,pour nos Airbus aussi?

Airbus ? ...pourquoi pas ...
Mais ces jours ci, j'avais cru comprendre que pour la mise en place d'une 'surtaxe" sur les chignoles chinoises, le frein se nommait plutôt "Mercedes et consort" (?).
Ensuite, sans avoir non plus de boule de cristal, j'ai l'impression que ce qui adviendra d'une éventuelle "surtaxe" sera assez éloigné des 100 %... Et faut attendre maintenant l'après "9 juin". ..Bon, c'est dans pas longtemps ...
Effectivement, la parade à ce possible dispositif fiscal est déjà en voie de déploiement avec la rachat de sites d'assemblage de différentes usines rendues disponibles (...) par Seat, VW ou Ford, dans l'instant.

Quant au "début des discussions préliminaires" qui a (ou ont) déjà pris fin, je serai curieux d'en connaître les motivations du côté de VW dans la mesure où cela diminuait les coûts de développement sur un "petit PRF" ...
Peut être, une partie de la réponse se trouve dans l'allusion sur la fin de l'article à la plateforme MEFB + (?).
;0)

Les motivations de VW sont assez simples : ils réalisent 40% de leur vente en Chine... Et ne veulent donc pas froisser un gros client.
Après si les Chinois produisent en Europe, plus de raison de taxer : ils contribueront au développement local... comme on l'a fait en Chine.
Voire même mieux : on pourrait leur imposer un transfert de technologie comme ils l'ont fait avec les trains ou les avions non ?

... Et les discussions ( préliminaires ) de Renault avec Mercedes / Smart pour ce futur petit véhicule .. Cette Twingo est elle encore trop grosse pour succéder à la Smart for two (?). Il y avait pourtant des potentialités dans ce partenariat ; les ponts sont coupés pour ce type de projet (?)
;0)

... Entre la 2 et la 3 pas de place pour une Smart 2.5 (?)
;0)

Le constructeur veut assumer une "responsabilité sociale"
Tu parles Charles ! Que de grands mots ridicules.
Soit tu fais une petite bagnole "affordable" pour rester dans la course, soit tu disparais ; c'est tout.

Bien dit Bruno !
Etre RSE ou revendiquer l'affordable... ils s'en moquent totalement.
Un seul point l'emporte : le business !
Avant-hier il fallait faire du tout diesel, ils on fait des diesels.
Hier, il a fallu faire des SUV, ils ont fait des SUV.
Aujourd'hui il faut faire des Hybrides et de VE avec grosse autonomie, ils le font aussi.
Demain il faut faire des petits VE quitte à sacrifier l'autonomie... OK pas de problème, ils vont en faire.

@ Fred &Rick
(Désolé pour le retard, je viens de me taper 500 bornes)

... Que des industriels fourguent la came dont les gens ont envie "j'vois pas où est le mal" ...c'est même la base du commerce et du marketing bien compris ...Sinon il y a le "Gosplan" mais c'est tout de suite moins "glamour" (?).

En revanche ce qui est choquant, c'est tout le discours lénifiant sur le thème RSE alors que l'enjeu c'est de vendre ni plus ni moins de la tôle ou pousser du métal (de moins en moins)... Mais le discours plaît tellement aux banquiers green washes et aux fonds orientés "RSE" justement !

Dans le même "genre" on a tous connu des DRH au discours "corporate" très au point sur les thèmes " diversité, égalité, et autres totems RH se terminant en "té" qui, dans la vrai vie, se révélaient être des "monstres" d''inhumanité ...
Faites ce que je dis mais pas ce que je fais (?)
Ainsi va le monde dans beaucoup de grosses entreprises ...Pour les moins grosses, "on" fait plus gaffe à l'intuitu personne, faute de quoi le " t'as" n'est jamais très loin ...!

;0)

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Constructeurs

Cadillac inaugure une boutique à Paris dédiée à sa nouvelle gamme électrique

Il n'y pas que les marques chinoises qui investissent le marché européen avec leurs véhicules électriques. Cadillac fait son grand retour, avec deux grands SUV électriques, et un mode de distribution en direct. Il vient d'inaugurer son "flagship" parisien dans le 9e arrondissement et de révéler son tout nouveau modèle, l'Optiq, mieux adapté par sa taille à la clientèle européenne que le Lyriq, long de plus de 5 m.

Nominations

Stellantis nomme trois de ses dirigeants à de nouvelles fonctions

Luca Napolitano, directeur général de la marque Lancia, intègre dans le périmètre de ses fonctions la direction des ventes et du marketing monde de Stellantis, succédant à Thierry Koskas. Clara Ingen-Housz est nommée responsable global corporate et affaires publiques, succédant à Olivier Bourges qui prend la direction expérience client, en remplacement de Richard Schwarwald.