Equipementiers - 23/03/2020

Coronavirus : Bosch va fortement réduire son activité en Allemagne

(AFP) - Le premier équipementier automobile mondial Bosch a annoncé vendredi qu'il allait "fortement réduire" ses activités en Allemagne et fermer des usines pour réagir à la chute de la demande mondiale dans l'automobile provoquée par la pandémie de coronavirus.

Auteur : AFP

Partagez cet article     

"A partir du 25 mars", Bosch va "fortement réduire son activité" dans le pays et "fermer une partie de ses sites de production et d'administration", a indiqué l'entreprise dans un communiqué.
Sont particulièrement concernés les 35 sites allemands de la filiale "Bosch Mobility", qui fournit des équipements à l'industrie automobiles.
Le groupe veut y encourager ses salariés à prendre des congés et réduire leur temps de travail, avant de mettre en place, "avant le 5 avril", un plan de chômage partiel.
Tous les lieux de production ne seront pas touchés de la même façon : les sites produisant des équipements pour le marché automobile chinois "devraient continuer à fonctionner", alors que "ce marché redémarre doucement", précise une porte-parole du groupe à l'AFP.
"Avec ces mesures, nous réagissons à la chute drastique de la demande dans l'automobile, particulièrement en Europe, et à l'arrêt de la production des constructeurs automobiles", indique le groupe.
Les principaux constructeurs automobiles allemands, Daimler, BMW et Volkswagen, ont annoncé ces derniers jours la fermeture d'une partie de leurs usines européennes.
Après l'arrêt quasi total de l'économie chinoise pendant plusieurs semaines en raison de l'épidémie de Covid-19, les grands marchés automobiles européens (Allemagne, France, Italie, Espagne) sont désormais paralysés.

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 23/03/2020

Renault face au Covid 19 : la fragile hypothèse de la parenthèse

Les déclarations de E. Philippe et de B. Le Maire cette semaine indiquant que l’Etat pourrait aller jusqu’à nationaliser des entreprises françaises fragilisées ont donné lieu à de folles rumeurs concernant Renault. D. Senard s’est empressé de démentir et de rassurer mais n’a pu lever toutes les interrogations que la pandémie fait peser sur l’avenir de Renault-Nissan après la crise.

Analyse

270 groupes référencés dans l'Annuaire des groupes de distribution

L'édition 2020 de l’Annuaire des groupes de distribution publiée par Autoactu.com présente le portrait des 270 distributeurs automobiles les plus importants en France et passe en revue l'ensemble des cessions et acquisitions intervenues au cours de l’année. 24 nouveaux groupes de distribution viennent enrichir cette édition, compensant la disparition par absorption de 16 autres groupes. 

Publi-rédactionnel

Covid-19 : ce qui a changé dans la règlementation en France ce week-end

Allègement de la réquisition des masques, levée des interdictions de circulations pour les véhicules de transport de marchandises de plus de 7,5 tonnes, augmentation du temps de travail des chauffeurs routiers jusqu’à 60 heures/semaine, interdiction des liaisons aériennes vers et La Réunion, Mayotte, la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane, Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

Marchés

Catégorie Equipementiers

Faurecia se dit prêt à traverser la crise

Faurecia, qui redémarre progressivement son activité en Chine, dispose de plus de 900 millions d’euros de lignes de crédit disponibles pour résister à l’arrêt temporaire de ses activités en Europe et en Amérique.

30/03/2020

Plastic Omnium dit pouvoir tenir sans activité au moins jusqu’à fin juin

Alors que l’équipementier redémarre son activité en Chine, il met ses usines européennes et américaines à l’arrêt, faute de demande de la part de ses donneurs d’ordre. Il dispose d’une trésorerie suffisante pour faire face à un arrêt total de production "au moins jusqu’à la fin du premier semestre", dit-il.

25/03/2020

La Fiev crée un fonds pour soutenir les nouvelles mobilités

La Fiev a créé le fonds Keyros, présidé par Bernard Streit et doté de près de 33 millions d'euros, destiné à soutenir et promouvoir les nouvelles mobilités en France. Le syndicat des équipementiers s'est aussi doté d'une nouvelle organisation pour confier à ses adhérents la direction et le management de ses services.

11/03/2020

A Strasbourg, des chercheurs en quête des plastiques de demain

(AFP) - De pansements "intelligents" à base de carapaces de crevettes à des matériaux d'isolation issus de micro-algues, des chercheurs planchent sur les bioplastiques de demain dans des laboratoires de Strasbourg, la "Mecque des polymères" aujourd'hui en pointe sur ces matériaux qui ont le vent en poupe.

09/03/2020

Airbus des batteries : l'indispensable graphite bientôt fabriqué en Europe ?

(AFP) Partie à la reconquête du marché des batteries automobiles, l'Europe va devoir sécuriser ses approvisionnements pour cinq matériaux clefs : nickel, lithium, manganèse, cobalt et graphite. Seul le dernier peut être fabriqué. Mais là, petit problème : toute sa production est aujourd'hui concentrée en Asie.

24/02/2020

Valeo mise sur l'électrification pour poursuivre sa croissance

"Avec Valeo Siemens eAutomotive, nous avons créé un leader de la chaine de traction électrique dont le chiffre d’affaires va progresser dans les années à venir", affirme Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo. En perte, la co-entreprise sera à l'équilibre en 2022, prévoit-il.

24/02/2020

Plastic Omnium : activité en hausse mais rentabilité dégradée en 2019

Plastic Omnium a vu son activité progresser de 1,1%, à périmètre et change constants, l'année dernière. Sa rentabilité opérationnelle s'est dégradée en raison de l'intégration de HBPO, de la hausse significative de ses amortissements et des pertes de son usine de Caroline du Sud.

20/02/2020

Faurecia atteint ses objectifs de 2019 et confirme ses ambitions à moyen terme

Faurecia résiste face à la crise, avec une rentabilité encore solide en 2019, à 7,2% de marge opérationnelle, et un cash flow de 587 millions d’euros, en hausse de 11%. Il ambitionne de rester au dessus des 7% de marge en 2020 et a confirmé ses objectifs à horizon 2022, notamment une marge de 8% sur un chiffre d’affaires de plus de 20,5 milliards d’euros (contre 17,768 milliards en 2019).

18/02/2020

Michelin : des volumes de vente en baisse mais un bénéfice en hausse

(AFP) - Michelin a dévoilé lundi un bénéfice net en hausse de 4,2%, à 1,73 milliard d'euros en 2019. Le manufacturier français de pneumatiques a résisté à la baisse du marché automobile mondial grâce à une part plus élevée de pneus haut de gamme dans ses ventes.

13/02/2020