Réseaux - 23/03/2020

Les concessionnaires allemands demandent une aide gouvernementale rapide

Les concessionnaires allemands s'inquiètent de la lenteur des procédures pour obtenir les prêts dont ils ont besoin pour traverser la période de crise.

Auteur : Xavier Champagne
Chef de rubrique

Partagez cet article     

Comme en France, la plupart des Länders allemands ont imposé la fermeture des  showrooms et limité le service après-vente au strict nécessaire. Dans les rares régions où l’activité est encore autorisée, comme dans le Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, elle s’est de toute façon effondrée "de 85% en service et de près de 100% en vente", témoigne un concessionnaire auprès de notre confrère Autohaus.de.
Les distributeurs allemands recourent aussi massivement au chômage partiel. Leurs salariés à l’abri, la préoccupation des chefs d’entreprise est désormais de s’assurer de pouvoir les payer, malgré l’absence de rentrées financières.
Pour les 2 000 distributeurs et réparateurs agréés Volkswagen et Audi, "les coûts fixes représentent de l’ordre d’un milliard d’euros par moi", souligne Dirk Weddigen von Knapp, président du groupement des concessionnaires Volkswagen et Audi allemands, cités par Autohaus.de.
"Nos constructeurs ont pris des dispositions pour aider nos entreprises à court terme mais elles ne peuvent pas tout gérer. La priorité absolue est désormais une aide gouvernementale rapide, dit-il. Nous ne demandons pas de cadeau mais des prêts que nous rembourserons. Toutefois, les procédures habituelles sont trop lourdes et trop longues. Si nous n’obtenons pas ces prêts dans les 60 prochains jours, il y aura de nombreuses faillites", prévient-il. 

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 23/03/2020

Renault face au Covid 19 : la fragile hypothèse de la parenthèse

Les déclarations de E. Philippe et de B. Le Maire cette semaine indiquant que l’Etat pourrait aller jusqu’à nationaliser des entreprises françaises fragilisées ont donné lieu à de folles rumeurs concernant Renault. D. Senard s’est empressé de démentir et de rassurer mais n’a pu lever toutes les interrogations que la pandémie fait peser sur l’avenir de Renault-Nissan après la crise.

Analyse

270 groupes référencés dans l'Annuaire des groupes de distribution

L'édition 2020 de l’Annuaire des groupes de distribution publiée par Autoactu.com présente le portrait des 270 distributeurs automobiles les plus importants en France et passe en revue l'ensemble des cessions et acquisitions intervenues au cours de l’année. 24 nouveaux groupes de distribution viennent enrichir cette édition, compensant la disparition par absorption de 16 autres groupes. 

Publi-rédactionnel

Covid-19 : ce qui a changé dans la règlementation en France ce week-end

Allègement de la réquisition des masques, levée des interdictions de circulations pour les véhicules de transport de marchandises de plus de 7,5 tonnes, augmentation du temps de travail des chauffeurs routiers jusqu’à 60 heures/semaine, interdiction des liaisons aériennes vers et La Réunion, Mayotte, la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane, Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

Marchés

Catégorie Réseaux

Le groupe Legrand présente ses véhicules "en visio" à ses clients

Pour Georges Legrand, distributeur BMW, Opel, Mazda et Suzuki, l’arrêt d’activité est l’occasion de former ses salariés, de revoir ses process et de tester de nouvelles approches commerciales, comme la présentation "en visio-conférence" de ses modèles neufs ou d’occasion à ses clients.

01/04/2020

Le réseau Opel accompagné et solidaire

Accompagné financièrement par son constructeur pour traverser la période de confinement, le réseau Opel fait pour sa part un geste envers le personnel soignant en offrant voiture de courtoisie et entretien "à prix coûtant".

27/03/2020

Covid-19 : Comment rester ouvert en garantissant la sécurité des salariés ?

Les organisations patronales et syndicales de la branche des services automobiles se sont mises d’accord sur les principes de prévention pour garantir la sécurité des salariés pendant la période de confinement. IRP Auto Solidarité-Prévention travaille sur la rédaction d’un guide de bonnes pratiques, le ministère du Travail aussi. Les syndicats estiment que toutes les activités des établissements autorisées "ne sont cependant pas indispensables à la vie de la Nation".

26/03/2020

Chômage partiel : ni exclusion, ni passe-droit

Le chômage partiel est accessible à toutes les entreprises mais aucune n’est exempte de justifier avec précision sa demande d’allocation, a précisé la ministre Muriel Pénicaud à l’Assemblée et dans un courrier rendu public par la Feda.

25/03/2020

Tchat et standard déporté à la rescousse des concessions fermées

Les flux de clients se sont effondrés de 70% mais la fermeture des concessions nécessite parfois de faire appel à des solutions extérieures, comme des standards déportés, des gestionnaires de leads et des système de tchat. Pour être opérationnel à 100% dès que le confinement sera terminé.

24/03/2020