Publicité
Analyse - 24/01/2022

Chaîne d'approvisionnement : la sortie de crise n'est pas pour 2022, selon IHS

Les délais de livraison de puces électroniques, habituellement de l’ordre de 12 semaines, sont passés à 26 semaines et plus, et la sortie de crise n'est pas pour 2022, estime IHS Markit dans une étude plus globale sur la chaîne d'approvisionnement.

Chaîne d'approvisionnement : la sortie de crise n'est pas pour 2022, selon IHS

Le boom des achats sur Internet en 2021 a créé des goulots d’étranglement au niveau des ports, alors que les capacités avaient été réduites avec la pandémie.

Auteur : Xavier Champagne
Chef de rubrique

La lecture de cette actualité est réservée aux abonnés.

Partager cet article


Comment consulter cette actualité ?

Vous avez un abonnement INFORMATIONS, MARCHÉ ou CLUB : Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Choisissez une offre d'abonnement

En souscrivant un abonnement INFORMATIONS au prix de 122,52 € TTC/an

Je m'abonne

Découvrez nos abonnements MARCHÉ et CLUB pour profiter d’un accès illimité aux actualités et de leurs avantages spécifiques !

DÉCOUVREZ TOUS NOS ABONNEMENTS !

Vous pouvez aussi accéder aux actualités à l’unité ou par pack de 10

1 actualité

3,50 € HT

Pack 10 Actualités

30,00 € HT

Autres actualités

Edition du 24/01/2022

Activité et marge en hausse pour le réseau Volvo en 2021

Avec un net rebond des ventes de XC60 et de XC90, et un mix PHEV de 60%, le réseau Volvo a amélioré son chiffre d’affaires de 14%, réalisant également des records en vente de VO, en financement et en vente de pièces et d'accessoires, pour une rentabilité solide de 1,4% (+0,2 point).

Réseaux

Neutralité technologique et choix politiques : quelle place souhaitons-nous réserver à l’hydrogène ?

Alors que les politiques sont volontiers accusés d’outrepasser leur droit légitime à guider nos choix dans la transition énergétique, on peut défendre qu’il est urgent que, démocratiquement, nous fassions des choix. Pour guider ces choix, l’Iddri a produit un travail sur l’hydrogène qui montre précisément que l’on ne souffre pas d’une hyper-politisation de ces questions mais d’une sous-politisation : il y a des arbitrages à rendre en France comme en Europe en ces matières et il n’y a aucune raison que ceux-ci soient rendus hors de tout processus démocratique.

Analyse

Catégorie Analyse

Lancia revient en premium électrique, mais le marché est-il extensible à l’infini ?

Lancia revient, repositionné et rechargé. Mais l’électrification a un prix, car la technologie n’avance pas aussi vite que prévu, les matières premières coûtent de plus en plus cher et les transformations de l’infrastructure risquent de cantonner l’automobile électrique à un objet de luxe pendant encore quelques longtemps. Les bonnes volontés des constructeurs s’orientent donc naturellement vers des véhicules électriques au positionnement premium, suivant la voie ouverte par Tesla. Mais le marché peut-il s’étendre à l’infini ?

25/05/2022

Négocier la prohibition du véhicule thermique contre une vraie prise en compte des deux questions sociales

Il est presque certain, en cette fin mai 2022, que les propositions de prohibition d’immatriculation des véhicules thermiques neufs en 2035 vont être adoptées. Les oppositions allemandes ou autres jettent l’éponge et les sorties de la PFA exprimant ses habituelles objections apparaissent alors comme un vain baroud d’honneur. Dans un contexte où la plupart des 27 Etats membres sont peu concernés et où, depuis l’affaire VW, la parole des industriels est devenue bien peu audible, ces propos ont bien peu de chances d’être entendus. Si tous les arguments invoqués ne sont pas également entendables, les questions de la capacité des ménages à s’équiper de véhicules électriques et celle de la capacité des salariés à préserver leur emploi sont, elles, incontournables et les ONG comme les gouvernements auraient tout intérêt à mieux les prendre en compte.

23/05/2022

Amende honorable

Aujourd’hui, je vous parle d’automobilistes verbalisés pour une faute qu’ils n’ont pas encore commise, et pourquoi je soutiens cette drôle de sanction. S’il y a un bien un truc que j’adore, ce sont les gentilés improbables.

19/05/2022

Le nouveau règlement d’exemption : le compromis de qualité de la maturité

Le débat règlementaire reste crucial en matière de distribution automobile mais il est aujourd’hui plus dépassionné qu’il ne le fût. Cela clarifie les termes du dialogue et/ou de la concertation et tout indique que les quatre années qui viennent de s’écouler entre le début du processus de renégociation de l’exemption et aujourd’hui ont été utiles et ont permis de produire un texte équilibré dans lequel les distributeurs, en acceptant une forme de technicisation des débats, sont parvenus à se faire entendre sur les points essentiels.

16/05/2022

L’occasion bon marché est rare, donc l’occasion bon marché est chère

Pendant que le pricing power bat son plein dans la vente de véhicules neufs, les tarifs des véhicules d’occasion alimentent le taux d’inflation à un rythme effréné. Après plus de deux ans de pénurie, le marché des véhicules d’occasion est, lui aussi, impacté avec une offre de plus en plus restreinte et des concessionnaires américains qui n’hésitent plus à présenter des modèles affichant 300.000 km ou plus (200.000 miles) sur leur parc occasion.

13/05/2022

Une année de démotorisation en Ile-de-France ne nous dit pas grand-chose sur l’avenir de l’automobile en France

La publication d’un assez sérieux travail sur les véhicules encore immatriculés au 1er janvier de chaque année sur les années 2012 à 2020 par l’Apur a conclu à une baisse des parcs sur les 3 dernières années dans la Métropole du Grand Paris et sur l’année 2020 en Ile-de-France. Il en est résulté des commentaires qui surinterprètent assez largement ce résultat et tendent à surfer sur l’idée que Paris est de moins en moins une exception et que ce qui s’y passe depuis de longues années maintenant va se passer ailleurs aussi. Le contenu même de l’étude tend, prétendons-nous, à montrer que l’inverse est vrai.

09/05/2022

Pricing power, véritable levier ou poudre aux yeux ?

Le pricing power devient l’une des expressions favorites des constructeurs pour expliquer comment ils vont ou ont amélioré leurs marges. Après Stellantis, Volkswagen en Renault, c’est au tour de GM d’utiliser l’expression pour justifier ses marges dans le contexte politico-économico-logistique actuel. Dans la réalité, cela se traduit par des situations et des solutions différentes pour tenter de prouver le succès de stratégies diverses d’augmentation des profits.

06/05/2022

Le biais du disparu

Aujourd’hui il est question d’avions qui ne sont pas revenus, et de voitures qui n’ont pas brûlé, sur fond de biais cognitifs.

05/05/2022