Autour de l'auto - 27/04/2020

Coronavirus: l'UE temporise sur son plan de relance, Washington adopte de nouvelles aides

(AFP) - L'Union européenne a encore temporisé jeudi sur son plan de relance au moment où les Etats-Unis adoptaient de nouvelles mesures pour faire face à une récession historique due au coronavirus.

Auteur : AFP

Partagez cet article     


Comment consulter cette actualité ?

Accédez aux actualités de plus de 7 jours en choisissant l’offre de votre choix :
à l’unité ou par pack de 10

1 actualité

2.5 € HT

Pack 10 Actualités

Profitez d'un accès illimité aux actualités de plus de 7 jours en adhérant au Club autoactu.com.

Découvrez notre abonnement Club Autoactu.com.

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 27/04/2020

Objectifs CO2 : PSA et Renault ne veulent pas de report de la réglementation CAFE

La semaine dernière, Philippe de Rovira, directeur financier de PSA et Clotilde Delbos, directrice générale de Renault par intérim, ont affirmé qu’ils ne demandaient pas d’ajournement de la réglementation CAFE. Une position claire alors qu’un courrier commun des associations européennes de la filière automobile (ACEA, Clepa, Cecra, ETRMA) demandait à mots couverts un aménagement du calendrier.

Constructeurs

MG de retour en France

La marque britannique, filiale du chinois SAIC depuis 2007, revient en France avec des modèles électrifiés distribués sur Internet et dans un brandstore parisien, dont l'ouverture a été reporté à cause du confinement, nous explique son PDG, Serge Cometti.

Constructeurs

2020-2021 : comment soutenir au mieux la filière automobile ?

Soutenir la demande via une forme ou une autre de prime à la casse ou soutenir les entreprises et donc l’offre pour qu’elles survivent et gardent leurs salariés ? Telle est le dilemme auquel les politiques publiques sont soumises. L’examen attentif du dossier milite plutôt pour un soutien direct aux entreprises que pour un incertain et problématique soutien à la demande.

Analyse

Catégorie Autour de l'auto

Le coronavirus, un poison pour les mobilités partagées

(AFP) - Autopartage, covoiturage, vélos et trottinettes en libre-service... L'idée de partager les objets de mobilité est-elle morte avec le coronavirus ? Le risque est réel si s'installe la peur de s'infecter en touchant des surfaces contaminées ou en respirant le même air qu'un inconnu.

05/05/2020