Publicité
Publicité
Constructeurs - 17/03/2022 - #Chrysler , #Fiat , #Stellantis

Des dizaines de camions à destination de la Russie bloqués près d'un site Stellantis

Par AFP

(AFP) - Des dizaines de routiers en attente de chargement pour la Russie étaient bloqués mardi près du site Stellantis d'Hordain (Nord), un retard imputable, selon le groupe automobile, à des difficultés logistiques liées à la guerre en Ukraine.

Le long d'une route de cette zone industrielle, des camions aux chauffeurs le plus souvent originaires du Bélarus, échoués parfois depuis plus d'une semaine, forment une file interminable.

Ils attendent de pouvoir partir, chargés de pièces d'automobiles, vers Kalouga, au sud de Moscou, où le groupe issu de la fusion de PSA et de Fiat Chrysler poursuit - au ralenti - la production d'utilitaires pour le marché russe.

Stellantis a en revanche suspendu toutes les exportations et importations de voitures vers et de la Russie, à cause de l'invasion de l'Ukraine.

La situation à Hordain s'explique, selon Stellantis, par une "perturbation de la chaine d'approvisionnement" liée à la situation en Russie et en Ukraine, qui "a créé un engorgement".

"On a des pièces qui partent là-bas et qui sont en vérification par les douanes", explique le groupe, qui précise que les pièces en question ne sont pas concernées par les sanctions économiques prises par l'UE contre Moscou.

"Tout s'est engorgé en quelques jours, entre le coup de frein sur la production et le fait que des camions étaient déjà dans le flux, avec des chauffeurs qui mettent 8 à 15 jours pour venir de Russie", ajoute-t-on de même source.

Selon Gefco, partenaire logistique de Stellantis, "les flux logistiques sont actuellement perturbés en raison du contexte international".

"La moitié de ces camions attend une validation douanière pour pouvoir repartir", ajoute Gefco, qui fournit douches et sanitaires à tous les routiers bloqués à Hordain.

Sollicités par l'AFP, la préfecture du Nord n'a pas fait de commentaire et les services des douanes n'avaient pas donné suite mardi soir.

Sur place depuis une semaine, Arthur, un chauffeur biélorusse de 28 ans, a listé les problèmes rencontrés, entre les douches à l'eau froide, les toilettes fermées à 21H00, les cartes bancaires russes qui ne fonctionnent pas et l'éloignement des magasins.

"Tant que je n'arriverai pas à la frontière (russe ou biélorusse), peut-être qu'un nouveau train de sanctions sera introduit et qu'il sera impossible de franchir la frontière", s'est-il inquiété.

Réactions

Rentrez chez vous ,Poutine go home,des douches à l’eau froide ……z’ont qua aller voir à Marioupol si leurs frères font chauffer l’eau!
Slava Ukrainia

Tous les camions sont partis hier. (Info de la Voix du Nord)
;0)

… Oui, par ailleurs, Il me semblait que chez Stellantis, il reportait vite fait bien fait la production des utilitaires russes sur un site de SEVEL Nord ou quelque chose de genre … Peut être y avait il de la latence de production avant l'application de la décision "compliance" …?

Sinon j'me demandais … Ces VUL fabriqués en Russie, ils recevaient une "triple ration de vodka", désolé, triple ration de zinc pour protéger la "carlingue" du fourgon ? … Parce que sinon çà peut vite tourner à la "dentellière" (bon film) …
;0)

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Constructeurs

Avtovaz redémarre provisoirement sa production

(Reuters) - Avtovaz, le principal constructeur automobile russe contrôlé par Renault, a annoncé mercredi avoir repris comme prévu sa production après plusieurs jours de suspension sur fond de pénuries de semi-conducteurs et d'incertitudes sur les flux logistiques liées à l'invasion de l'Ukraine.

Constructeurs - 03/02/2023

Honda prévoit d'accélérer dans l'hydrogène

(AFP) - Le constructeur automobile japonais Honda a dévoilé jeudi son intention d'accroître considérablement ses activités dans l'hydrogène dans les 10-15 prochaines années, en coopération avec l'américain General Motors avec lequel il collabore depuis longtemps dans ce domaine.

Constructeurs - 03/02/2023

Mitsubishi Motors réduit ses objectifs de vente

(AFP) - Le japonais Mitsubishi Motors, troisième membre de l'Alliance sur le point d'être réformée en profondeur, a abaissé jeudi ses objectifs annuels de chiffre d'affaires et de vente en volume, tout en confirmant ses prévisions de bénéfice.