Publicité
Constructeurs - 26/04/2021

Dieselgate: Volkswagen réclame plus d'1 milliard d'euros à l'ex-patron Winterkorn

(AFP) - Le géant allemand de l'automobile Volkswagen réclame plus d'un milliard d'euros à son ancien patron, Martin Winterkorn, et des dommages à d'autres dirigeants, tous accusés de négligence dans l'affaire des moteurs diesel truqués, affirment vendredi plusieurs médias.

Auteur : AFP

Partager cet article

Le conseil de surveillance du groupe de Wolfsbourg réclame cette importante somme aux assureurs auprès desquels Volkswagen a souscrit une couverture pour la responsabilité des dirigeants, selon le quotidien bavarois Süddeutsche Zeitung et les radios régionales NDR et WDR.
Contactés par l'AFP, l'entourage de M. Winterkorn et le groupe Volkswagen n'ont pas souhaité faire de commentaire.    

Le constructeur allemand avait annoncé fin mars son intention de réclamer des indemnités à ses anciens patrons, sans donner de montant.
Plus d'un milliard d'euros sont réclamés à M. Winterkorn et des montants bien moindres à quatre autres anciens dirigeants, notamment Rupert Stadler, patron de longue date de la filiale de voitures premium Audi, selon la presse.   

Ces ex-managers sont protégés par une assurance pour le cas d'un "manquement par négligence" dans l'exercice de leur fonction, exactement l'angle d'attaque choisi par Volkswagen qui veut désormais faire jouer cette clause d'assurance.
M. Winterkorn "a violé ses devoirs de diligence" en omettant, en tant que patron du groupe, "d'expliquer le contexte de l'utilisation de fonctions logicielles non autorisées" dans des moteurs diesels, a écrit un cabinet d'avocats mandaté par le groupe.   

La justice allemande voit dans MM. Winterkorn et Stadler les principaux responsables de la tricherie du groupe aux douze marques portant sur 11 millions de véhicules Diesel, pour les faire apparaître moins polluants qu'ils ne l'étaient en réalité.
Volkswagen a aujourd'hui tiré un trait sur une grande partie du scandale ayant éclaté en septembre 2015 et qui lui a valu une facture dépassant les 30 milliards d'euros, dont le plus gros a été payé aux Etats-Unis.   

La présente démarche du constructeur s'inscrit dans des négociations à l'amiable qui devront être menées avec les dirigeants et leurs assureurs. Ces discussions pourraient se terminer devant un tribunal si aucun accord n'est trouvé.   

Sans lien direct avec la présente procédure, le procès pénal de M. Stadler a démarré en septembre 2020. Celui de M. Winterkorn, deux fois repoussé en raison de la pandémie, doit s'ouvrir en septembre.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

… VW … "petit joueur" … Pourquoi diable s'arrêter à 1 milliard d'euros ?

Winterkorn appelle Kerviel, prochainement ? …
Non me dit on il a "déjà tout à la maison"
;0)

Ade Airix, Le 26/04/2021 à 09:55

J'y vois plus un intérêt en terme d'image que financier vu les faibles montants attendus en retour au regard de tout ce qui a déjà été dépensé.
S'attaquer à des personnes pour blanchir l'image de l'entreprise ?
Mais continuer et s'obstiner à parler de ce sujet via procédures interposées, c'est aussi quelque part salir l'image de l'entreprise.
J'ai du mal à comprendre cette obstination...

Clerion , Le 26/04/2021 à 10:12

Rap du jour :
Pas d'intox !
Va dans l'Box !
Sors ta Cox !
Pare-chocs inox !
Et balance du Nox !
C'est l'Winterkorx !
Qu'a mis du Botox !
...
;0))

Lucos , Le 26/04/2021 à 10:26

Un refrain pour Annie Lennox … Bien zûr …
;0)

Ade Airix, Le 26/04/2021 à 10:42

J'ai gardé la Fox pour un prochain article..
;0))

Lucos , Le 26/04/2021 à 10:48

1 Md !
Ca pique un peu non ?

Bruno Haas, Le 26/04/2021 à 11:37

C'est un peu "kleiner Spieler" comparé à Kerviel cité plus haut !
;0))

Lucos , Le 26/04/2021 à 11:54

C'est un Festival...car la "voiture du peuple" à toujours été "clean" ....mais elle a été dévoyée par des méchants chefs âpres au gain....et de mèche avec des assureurs...un vrai complot vous dis-je !!
Si cela se passe mal dans l'avenir l'actuel conseil de surveillance est blanc comme neige et tire le signal d'alarme !!
Les renflouer avec l'argent du peuple sera une cause nationale.
La voiture de demain ne servira que pour aller chercher le pain !
Le reste c'est pour riche chinois et nouveau riche en Classe S !!

Durand Pierre, Le 26/04/2021 à 12:18

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 26/04/2021

La raison d’être de Renault : formulation nébuleuse et engagement sincère

Les dirigeants de Renault croient honnêtement que l’entreprise, ses équipes et son histoire passée s’inscrivent aisément dans un projet que conformément à la loi Pacte ils appellent raison d’être et ont fait approuver la semaine dernière par le Conseil d’Administration.  En donnant à ladite "raison d’être" une formulation un peu nébuleuse, ils n’ont pas contribué à faire jouer à ce vote le rôle mobilisateur qu’ils espéraient lui voir prendre. Heureusement, les grands principes faisaient déjà l’objet de traductions un peu concrètes et cela donne quelques raisons de prendre l’engagement au sérieux.

Analyse

Luca de Meo : "La France est au cœur de la stratégie de Renault"

Lors de l’assemblée générale de ce 23 avril, Luca de Meo a expliqué aux actionnaires de Renault qu’il allait "remettre la France au cœur de la stratégie". Il faudra attendre quelques années pour en voir la concrétisation liée à la transformation de l’entreprise sur les nouvelles technologies. Pour réussir sa transition énergétique le constructeur a créé sa propre université, la Re-Know University, qui formera en France 10.000 personnes d’ici 2025 dans sur les métiers du futur.

Constructeurs

Daimler prévoit une année 2021 plus rentable

(AFP) - Le constructeur automobile allemand Daimler a relevé vendredi l'objectif de rentabilité de sa branche automobile après un premier trimestre meilleur qu'attendu, prévoyant que la pénurie de puces s'estompe au deuxième semestre.

Constructeurs

Catégorie Constructeurs

FO annonce la mise en œuvre de l’accord de transfert de l’activité de Choisy

Syndicat majoritaire sur le site de Choisy, FO a pris le parti d’entrer très vite dans la négociation plutôt que de laisser s’installer colère, angoisse et lassitude chez les salariés. Les négociateurs ont obtenu un accord qui permet aux salariés de choisir entre une mutation à Flins, l’intégration d’un autre site de Renault ou quitter l’entreprise. Dans tous les cas ils seront accompagnés. Samir Slim qui a mené ces discussions nous raconte comment elles se sont déroulées.

12/05/2021

Nissan voit son redressement freiné par la crise des semi-conducteurs

(AFP) - Le constructeur automobile japonais Nissan a dit mardi s'attendre à un résultat net de nouveau négatif lors de son nouvel exercice 2021/22 entamé le 1er avril, en citant notamment la pénurie de semi-conducteurs et le renchérissement des matières premières.

12/05/2021

Renault : les syndicats dénoncent des "départs contraints" déguisés

(AFP) - Les syndicats CGT, CFDT, CFE-CGC et SUD du centre technique de Renault à Lardy (Essonne) ont dénoncé lundi la "pression de plus en plus importante mise sur les salariés pour les pousser au départ" alors que la direction s'était engagée sur un plan de départs volontaires.

11/05/2021