Publicité
Publicité
Marchés - 13/09/2021

Espagne : la production industrielle a fortement ralenti en juillet

(AFP) - La production industrielle espagnole a baissé pour le deuxième mois consécutif en juillet, en raison notamment d'un fort recul dans le secteur du textile et dans celui des machines-outils, selon des chiffres officiels publiés vendredi.

Auteur : AFP

Partager cet article

D'après les données corrigées des variations saisonnières de l'Institut national de la statistique (INE), la production industrie a reculé de 1,1% sur un mois, soit une baisse identique à celle enregistrée en juin. Au mois d'avril, elle avait augmenté de 1,5%.

Ce recul s'explique par des mauvais résultats dans l'industrie textile, où la production a baissé de 29,1%, mais aussi dans le secteur des machines-outils (-12,4%) et dans celui des boissons (-10,7%).

La production a à l'inverse augmenté dans le secteur de l'industrie automobile (+8,6%), dans la cockéfaction-raffinage (+9,5%) et dans les autres industries extractives (+30,4%).

Sur un an, la production industrielle espagnole demeure orientée à la hausse (+3,4%). Mais cette dynamique marque nettement le pas par rapport à la progression observée en juin (+11,2%) et en mai (+27,9%), un an après le confinement instauré pour lutter contre la première vague de Covid-19.

En 2020, l'Espagne a connu une chute de sa production industrielle de plus de 9%, la pire depuis 2009.

Très dépendante du tourisme, l'économie espagnole a été en 2020 l'une des économies occidentales les plus durement frappées par la pandémie, avec une chute de 10,8% de son PIB.

Pour 2021, le gouvernement table sur une croissance de 6,5%.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 13/09/2021

Alain Visser, CEO Lynk & Co : "Nous allons faciliter brutalement le choix du produit en standardisant avec une seule voiture et deux couleurs"

Chez Lynk & Co, le point de vente est un "Club", les clients sont des "membres", l’offre n’a qu’un modèle unique, la 01 dérivée du Volvo XC40, l’abonnement mensuel peut être résilié à tout moment. Rencontre (virtuelle) exclusive avec Alain Visser créateur de ce nouveau business model à quelques mois de l’ouverture du Club parisien.

Constructeurs

Le rêve du groupe Volkswagen de contrôler le parc des véhicules électriques vendus pour maîtriser la batterie peut-il devenir réalité ?

Herbert Diess a fait grand bruit en évoquant à Munich devant les journalistes une très sérieuse piste de travail de son groupe qui consiste à rechercher un contrôle maximal sur les batteries installées dans les véhicules qu’il produit. Pour cela, les leasings concerneraient non seulement la "première vie" des voitures mais aussi les secondes et troisièmes. Lorsque le temps du recyclage viendrait, le groupe étant resté propriétaire, il aurait toute latitude d’organiser l’affaire au mieux de ses intérêts économiques. Séduisant, ce schéma remet en selle une série d’idées "révolutionnaires" récurrentes. Les raisons qui ont conduit ces révolutions à ne pas avoir lieu restent assez claires et il y a fort à parier que la part du monde réel qui pourra rentrer dans le "projet stratégique" de Herbert Diess restera minoritaire.

Analyse

Catégorie Marchés

Eté morose pour le marché automobile européen

(AFP) - Le marché automobile européen, qui avait repris du poil de la bête au printemps après une année 2020 minée par la crise sanitaire, a rechuté en juillet et en août, selon des chiffres publiés jeudi.

17/09/2021