Publicité
Publicité
Salons - 13/09/2021

Allemagne : des milliers de manifestants contre le salon de l'automobile à Munich

(AFP) - Des milliers de militants écologistes ont manifesté samedi contre la tenue du salon allemand de l'automobile (IAA) à Munich (sud), estimant que le secteur n'en fait pas assez pour réduire ses émissions de gaz à effets de serre, a constaté une journaliste de l'AFP.

Allemagne : des milliers de manifestants contre le salon de l'automobile à Munich

Auteur : AFP

Partager cet article

"La crise climatique est déjà là, pas besoin d'IAA", "Laissez nous sauver la planète" : des militants ont débuté dans la matinée, pancartes à la main, une manifestation sur la Theresienwiese, une immense place de l'ouest de ville.
Après une marche autour de la gare de Munich, les manifestants sont revenus sur cette place, où ils se sont rassemblés dans une ambiance familiale et calme, a constaté une journaliste de l'AFP.  Ils ont été ensuite rejoints par des militants à vélo, venus de toute la région, en début d'après-midi.

Près de 25.000 personnes ont participé aux rassemblements, selon #Aussteigen, le collectif à l'origine des manifestations
Il regroupe huit associations, dont Greenpeace, le mouvement altermondialiste Attac et l'ONG allemande BUND.
"Nous sommes venus pour mettre la pression", indique à l'AFP Gisela, 61 ans, qui réclame "plus de pistes cyclables".
"Je suis en colère, car on donne tellement de place à l'automobile !", déplore de son côté Hannah, 32 ans, elle aussi présente dans le cortège.   

Le salon allemand de l'automobile (IAA) se présente cette année comme une vitrine du grand défi de l'électrification pour la branche et veut donner une tribune à la "mobilité" plutôt qu'à l'auto, avec notamment plus de 70 marques de vélos.
Mais ce nouveau concept n'a pas calmé les revendications.
"Malgré son aspect durable, l'IAA reste le salon de l'industrie automobile", estime dans un communiqué #Aussteigen.
"BMW, Volkswagen, Daimler et compagnie continuent de gagner de l'argent principalement avec des moteurs thermiques", ajoute le collectif.   

Plusieurs rassemblements ont déjà eu lieu ces derniers jours, à l'initiative de collectifs écologistes.
Vendredi, des militants ont notamment bloqué le stand de Mercedes-Benz installé dans le centre-ville de Munich, brandissant des banderoles "la voiture, c'est fini" ("car is over") ou accusant le salon de "greenwashing".
Un petit groupe de manifestants a réussi à interrompre le trafic sur l'autoroute reliant les stands au centre-ville au centre des congrès où se tient l'IAA.
Plusieurs activistes ont été interpellés par la police.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Un seul constructeur à de l'avenir...c'est Porsche.
Il peut dire: vous n'aimez nos voitures et vous ne voulez pas en acheter, ce n'est pas grave, achetez nos vélos !!
Pas cher...10000 euros pièce hors options !!!!

Durand Pierre, Le 13/09/2021 à 10:17

N'empêche que faire Munich-Francfort en vélo même de chez Porsche ne va pas être évident...
"Car is over" disent-ils : OK, why not ? Mais plus de voiture, plus de mobilité simple (ce n'est pas le vélo même couplé au train qui va la remplacer) donc c'est le mode de vie total qu'il faut repenser. Et là ils proposent quoi Greenpeace ? J'attends.

Fred Et Rick, Le 13/09/2021 à 10:36

Poids-lourds, avions, bateaux, même disparition ?

Bruno Haas, Le 13/09/2021 à 11:24

Moi je suis déjà au stade supérieur...je me prépare déjà aux manifs contre les vélos...ils écrasent sauvagement les piétons, des excès de vitesses partout, il faut réprimer avec des lourdes amendes l'alcool au guidon des vélos, juger les délits de fuite et permis obligatoire dès l'âge de 10 ans, amendes pour ceux qui grillent les feux rouges, et manque d'éclairage, sans conter le contrôle technique tous les deux ans et plaque d'immatriculation plus carte grise !!!
Il faut envisager la prison ferme pour les récidivistes.

Durand Pierre, Le 13/09/2021 à 11:36

Jo, la peine de mort, vous y avez songé ?

Bruno Haas, Le 13/09/2021 à 11:40

Je vous ai toujours dit que les cousins teutons sont dangereux, et cela ne s'arrange pas...regardez les bagnoles qu'ils montrent dans le Salon de Munich...rouler à toute vitesse en mettant le volant dans la boite à gants, retourner les sièges pour faire des picnics dedans, ou roupiller comme au camping tout en roulant sur leurs autoroutes, et pire encore ils sont tout autant dangereux à PIED, ne parlons pas à vélo !!!
Le patron de VW devient schizophrène avec l'idée de te piquer la batterie de ton VE même après l'avoir payée, et celui de Mercedes tout autant, et ils sont, en train de mettre des milliards en IA pour faire conduire les voitures par la pensée !! Pour la voiture autonome en marche arrière c'est déjà fait qu'ils disent !!
Musk est fou de rage...il ne supporte pas d'avoir des gens plus fantasques que lui !!
Ils faut se méfier des chinois ils veulent saboter le mode de vie occidental, il y en a un qui dit clairement ce matin, nos voitures de deux couleurs sont gratuites, contre une redevance de leasing à la journée.

Durand Pierre, Le 13/09/2021 à 12:04

Et vu le tarif de Link, les clients ne doivent pas courir les rues : 500€/mois pour 1250 km (soit 40km/jour) ! ça fait un peu cher quand même !
Quand au 1er post de Joe-Pierre, si on ne le prend pas directement au 1er degré, il y a du vrai dedans.
Suite à l'instauration des 30km/h à Paris, des vélos électriques (certes bidouillés comme les trottinettes d'ailleurs) se sont déjà fait flashés !
Le manque d'éclairage est criant : vous allez voir le nombre d'accidents après le changement d'heure de fin octobre : ça va être une hécatombe.
Et oui, je vois tous les jours (pas à Paris, mais c'est partout pareil) des cyclistes griller les feux rouges voir prendre des passages piétons en roulant : ça s'appelle un passage PIETONS ! Le code de la route imposant aux cyclistes de descendre et de mettre le pied à terre. Les grandes villes sont déjà de vraies jungles, il va falloir réguler sérieusement tout ce gentil monde de la nouvelle mobilité car sans règle cela s'appelle l'anarchie.

Fred Et Rick, Le 13/09/2021 à 14:37

Fred Et Rick, des coureurs à pied ont même réussis à faire déclencher les radars parisiens

Vincent R, Le 13/09/2021 à 14:49

Des milliers de manifestants défilent devant nos centrales nucléaires depuis 50 ans et pourtant ………elles tournent!!!
Le manifestant manifeste,l’usine produit des caisses ou des avions ou des machines à laver …..ainsi va le Monde,encore que même Bob Dylan a obtenu un prix Nobel de……littérature,persistez Jo!

Alain Boise, Le 13/09/2021 à 15:01

Vincent,
c'est un fake car il faut une structure métallique pour que le radar se déclenche, peut-être à vélo ??
;0)

Lucos , Le 13/09/2021 à 15:43

@Lucos , Le 13/09/2021 à 15:43
Le gars qui courait était sans doute vêtu d'une armure, c'était peut-être Kaamelott ?

Bruno Haas, Le 13/09/2021 à 15:52

C'est pas faux !
Voire des couronnes en acier et il courait la bouche ouverte..
;0))

Lucos , Le 13/09/2021 à 15:54

Euh, les gars qui courent à plus de 30 pour se faire flasher, y'en pas beaucoup ... Usain Bolt de passage à Paris peut-être... Bolt voulant dire boulon en Anglais...

Fred Et Rick, Le 13/09/2021 à 16:24

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 13/09/2021

Alain Visser, CEO Lynk & Co : "Nous allons faciliter brutalement le choix du produit en standardisant avec une seule voiture et deux couleurs"

Chez Lynk & Co, le point de vente est un "Club", les clients sont des "membres", l’offre n’a qu’un modèle unique, la 01 dérivée du Volvo XC40, l’abonnement mensuel peut être résilié à tout moment. Rencontre (virtuelle) exclusive avec Alain Visser créateur de ce nouveau business model à quelques mois de l’ouverture du Club parisien.

Constructeurs

Le rêve du groupe Volkswagen de contrôler le parc des véhicules électriques vendus pour maîtriser la batterie peut-il devenir réalité ?

Herbert Diess a fait grand bruit en évoquant à Munich devant les journalistes une très sérieuse piste de travail de son groupe qui consiste à rechercher un contrôle maximal sur les batteries installées dans les véhicules qu’il produit. Pour cela, les leasings concerneraient non seulement la "première vie" des voitures mais aussi les secondes et troisièmes. Lorsque le temps du recyclage viendrait, le groupe étant resté propriétaire, il aurait toute latitude d’organiser l’affaire au mieux de ses intérêts économiques. Séduisant, ce schéma remet en selle une série d’idées "révolutionnaires" récurrentes. Les raisons qui ont conduit ces révolutions à ne pas avoir lieu restent assez claires et il y a fort à parier que la part du monde réel qui pourra rentrer dans le "projet stratégique" de Herbert Diess restera minoritaire.

Analyse

Catégorie Salons