Publicité
Publicité
Marchés - 14/11/2023

ExxonMobil va extraire du lithium dans l'Arkansas à partir de 2027

Par AFP

Le géant américain du pétrole et du gaz ExxonMobil a annoncé lundi qu'il lançait une production de lithium dans l'Arkansas, avec l'objectif de devenir l'un des leaders en Amérique du Nord pour l'exploitation de ce métal crucial pour les batteries de véhicules électriques et les appareils électroniques.

Selon un communiqué du groupe, les travaux ont commencé pour la première phase de son projet situé dans le sud-ouest de cet Etat du centre des Etats-Unis, où la production devrait débuter en 2027. Le métal sera commercialisé sous la marque Mobil Lithium.

Cette région de l'Arkansas, déjà riche en pétrole et en gaz naturel, est considérée comme l'une des "plus prolifiques en lithium de ce type en Amérique du Nord", a relevé le groupe, qui a obtenu en 2023 les droits d'exploitation d'une zone de près de 500 km2 de la formation géologique appelée Smackover.

"Le lithium est essentiel à la transition énergétique et ExxonMobil a un rôle majeur à jouer pour ouvrir la voie de l'électrification", a souligné Dan Ammann, président de la branche dédiée ExxonMobil Low Carbon Solutions, cité dans le communiqué.

Le géant américain précise que la demande mondiale en lithium devrait quadrupler d'ici à 2030, alors qu'à ce stade, toute la production est réalisée hors d'Amérique du Nord.

A cet horizon, il entend fournir de quoi fabriquer des batteries pour plus d'un million de véhicules électriques par an.

Le groupe compte se servir de technologies conventionnelles utilisées pour percer des puits de gaz et de pétrole afin d'atteindre des réservoirs d'eau salée situés à environ 3 km de profondeur. Le précieux lithium sera ensuite extrait de ce liquide - qui sera ré-injecté dans le sous-sol - et transformé en matériau pour batteries.

Ce processus d'extraction directe de lithium (DLE en anglais) "émet moins de gaz à effet de serre que des mines de roches dures et requiert beaucoup moins de terrains", affirme ExxonMobil.

Réactions

J'y vois une bonne nouvelle concernant la dépendance du monde à l'Arabie Saoudite. Quand on ne dépendra plus, ou moins, de cette dictature infâme ils feront moins les malins.

Ok mais ils ont Benzema eux

Je m'en tape, je n'aime pas le foot et je déteste Benzema. Il est parfaitement à sa place là où il est.

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Constructeurs

Gerrit Heimberg (Volkswagen France) : "Depuis septembre, nous avons bien accéléré sur les commandes de véhicules électriques"

L’ID.7 lancée cette fin d’année vient couronner une gamme de quatre véhicules électriques déjà sur le marché français, l’opportunité d'en faire un premier bilan commercial. L’ID.7 c’est aussi l’un des premiers véhicules dans le contrat d’agent. Explications avec Gerrit Heimberg, directeur de la marque sur le marché français depuis 2020.

Constructeurs

Le cobalt marocain de Managem accusé de ne pas être "responsable"

Un consortium de média dont le français Reporterre, les allemands Süddeutsche Zeitung, NDR et WDR et le marocain Hawamich ont enquêté à Bou Azzer où une mine exploitée par l’entreprise Managem vend du "Cobalt responsable" à BMW et est en contrat avec Renault pour 2025. Ils y ont trouvé des taux de chrome, de cobalt et d’arsenic qui atteignent des niveaux très anormalement élevés. Les conditions de travail ne seraient pas non plus conformes aux standards requis.