Publicité
Publicité
Equipementiers - 14/10/2021

Fonderie de Bretagne : Renault annonce discuter avec "six acquéreurs potentiels"

(AFP) - Le groupe Reault a annoncé mercredi être en discussion avec "six acquéreurs potentiels" en vue de la reprise de la Fonderie de Bretagne à Caudan (Morbihan) qu'il a mise en vente.

Auteur : AFP

Partager cet article

"Renault Group est aujourd'hui en discussion avec six acquéreurs potentiels, dont cinq ont déjà visité le site" et trois de ces "acquéreurs potentiels ont déjà adressé une offre indicative", annonce le groupe automobile dans un communiqué.

"Renault Group va examiner les offres reçues à ce jour et celles à venir afin d'identifier celle qui garantit le meilleur avenir pour le site et ses emplois", précise le groupe.

Ces annonces ont été faites lors d'un CSE extraordinaire au cours duquel la direction a présenté "le bilan de la première phase de recherche (d'un acquéreur, ndlr) et informé les représentants des salariés sur les prochaines étapes".

"Compte tenu de l'intérêt exprimé par d'autres entreprises, les offres qui pourraient être formulées seront également examinées", indique le communiqué.

Installée à Caudan, près de Lorient, depuis 1965, la Fonderie de Bretagne emploie 315 salariés. Elle fabrique des bras de suspension, des collecteurs et coudes d'échappement, ainsi que des différentiels de boîte de vitesses.

"Renault Group analysera les offres, leur pérennité et leur capacité à donner au site une orientation qui puisse garantir l'activité et l'emploi tout en accompagnant les salariés dans cette transition", conclut le texte.

Pour Maël Le Goff, délégué CGT, les salariés sont "toujours dans la même incertitude" à l'issue de cette réunion.

"Cela ne nous rassure pas. On n'a eu aucun nom (des repreneurs potentiels, ndlr) et aucune réponse à nos questions : quel volume de travail, le volet social ou le business plan. On n'a eu aucune réponse (...). On sait seulement que, parmi les trois qui ont fait une offre indicative, il y a un industriel qui nous a l'air d'avoir une offre sérieuse", a déclaré le syndicaliste à l'AFP.

"Pour les salariés, c'est le flou total. Certains ont déjà quitté (la Fonderie) et on ressent déjà une perte de compétences", a relevé M. Le Goff, exprimant son inquiétude face à ce qui lui apparaît comme une absence de perspective claire.

En mars, les salariés de la Fonderie de Bretagne avaient entamé un mouvement de grève qui avait duré deux mois pour demander leur maintien dans le groupe Renault, après que le constructeur avait annoncé le 11 mars la mise en vente de l'usine afin de "pérenniser les activités et les emplois".

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Six !
Mais c'est dingue.
Comprends pas pourquoi Renault veut vendre.

Bruno Haas, Le 14/10/2021 à 09:55

Aujourd'hui ils fondent en larmes de joie...
;0)

Lucos , Le 14/10/2021 à 13:11

… Tsss … La "fote" de frappe de l'AFP … Le groupe REAULT ! … Y a bien eu aussi les REO de l'US ARMY qui ont bien aidé, notamment, les "lignards" après la seconde guerre ...

L'interrogation de Bruno a d'autant plus de sens lorsque l'on apprend que Rino s'engage sur un volume de commandes avec les fondeurs du Poitou …
Bon, en même temps, tous les fondeurs ne font pas du bronze …
;0)

Ade Airix, Le 14/10/2021 à 19:49

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 14/10/2021

Changements à la direction d'Alphabet au Royaume-Uni

Alphabet Royaume-Uni annonce des changements au sein de sa direction, Mike Dennett succèdera à Nick Brownrigg à la Présidence à compter du 1er janvier 2022 et Ursula Wingfield prendra la direction financière, succédant à Stefan Oswald dès ce 1er novembre 2021.

Nominations

Catégorie Equipementiers

Semi-conducteurs : ArcelorMittal réduit sa production d'acier à Florange

(AFP) - Le groupe ArcelorMittal va mettre à l'arrêt pendant "une dizaine de jours" deux lignes de production d'acier du site de Florange (Moselle), conséquence du ralentissement de la production automobile lié à la pénurie de semi-conducteurs, a-t-on appris mardi de sources concordantes.

27/10/2021

Les équipementiers de plus en plus inquiets sur leur avenir à court terme

A l’occasion de la Journée de la filière automobile, les équipementiers présents ont fait part aux constructeurs de leur besoin de visibilité sur la production à venir. Ils craignent pour leur trésorerie dans les mois à venir alors que d'autres risques de pénurie se font jour, avec l'arrêt de production de magnésium en Chine.

27/10/2021

L'équipementier Continental accuse le coup de la pénurie de puces

(AFP) - L'équipementier automobile allemand Continental a abaissé vendredi ses prévisions de ventes et de rentabilité pour 2021 en raison de "pénuries persistantes de semi-conducteurs et d'incertitudes sur les chaines d'approvisionnement", a-t-il annoncé dans un communiqué.

25/10/2021

Automobile: l'équipementier Autoliv prend des mesures face aux pénuries

(AFP) - Le numéro un mondial des airbags et ceintures de sécurité Autoliv prévoit de nouvelles réductions de capacités de production en Europe et en Amérique du Nord pour faire face aux problèmes croissants d'approvisionnement de l'économie mondiale, a annoncé l'équipementier automobile américano-suédois vendredi.

25/10/2021

Acome veut tirer profit de son avance sur le câble haut débit

A l’occasion du forum Acome qui réunit acteurs de la télécommunication et de l’automobile, le dirigeant de l’entreprise, Jacques de Heere, a évoqué son avance dans le haut débit et ses ambitions dans l’automobile électrique et connectée.

22/10/2021

Fonderie du Poitou alu : nouveau délai pour trouver un repreneur

(AFP) - Le tribunal de commerce de Paris a étendu jusqu'au 10 janvier 2022 le délai pour permettre aux Fonderies du Poitou alu, sous-traitant automobile en grande difficulté dans la Vienne, de trouver un repreneur, a appris mardi l'AFP par l'intersyndicale.

20/10/2021