Publicité
Publicité
Equipementiers - 14/10/2021

Les constructeurs doivent être plus solidaires de leurs sous-traitants, selon la ministre de l'Industrie

(AFP) - Les grands constructeurs automobiles français doivent donner "du temps et de la visibilité" à leurs sous-traitants pour bâtir une filière "solidaire" comme celle de l'aéronautique, a déclaré la ministre de l'Industrie Agnès Pannier-Runacher mercredi.

Auteur : AFP

Partager cet article

En demandant la mise en place d'une "stratégie coopérative" dans l'automobile, Emmanuel Macron a "tout-à-fait" mis la pression sur Renault et Stellantis (alliance de PSA et Fiat) mardi lors de sa présentation du plan d'investissement France 2030, a estimé la ministre de l'Industrie Agnès Pannier-Runacher sur France Inter.

"Le sous-texte de ce que le président a dit c'est que les relations dans la sous-traitance automobile entre donneurs d'ordre et sous-traitants sont souvent marquées par le court terme et par des demandes de baisse de prix difficilement supportables" a dit le ministre.

"L'enjeu c'est d'être capable d'avoir des partenariats stratégiques" où les équipementiers de l'automobile "puissent avoir le temps de s'adapter" a-t-elle ajouté.

 "Bien sûr qu'ils doivent investir pour moderniser leurs lignes de production, mais pour le faire ils ont besoin d'avoir de la visibilité sur leurs commandes, c'est ce qu'on retrouve dans l'aéronautique et qui fonctionne", a déclaré Mme Panier-Runacher.

"Soyons lucides sur nous-mêmes, les 30 dernières années ont été cruelles pour l'industrie automobile française, c'est le fruit d'erreurs de politique industrielle, c'est le fruit de stratégie non coopérative entre les acteurs de l'industrie, eux-mêmes, ils ont une énorme responsabilité dans cette situation, et c'est le fruit d'un choix qui a été longtemps le choix français d'une sous-compétitivité industrielle" a tancé le président de la République mardi dans son discours de présentation de France 2030.

A cette occasion il a fixé pour objectif à la filière de produire sur le sol français "près de 2 millions de véhicules électriques et hybrides" par an d'ici 2030 pour à la fois affronter la transition énergétique et l'abandon du moteur thermique, et maintenir l'emploi industriel en France.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Sauf erreur de ma part, un véhicule hybride a aussi un moteur thermique. Les constructeurs ne peuvent donc pas l'abandonner CQFD.

Fred Et Rick, Le 14/10/2021 à 08:49

Effectivement, avec seulement 11% du PIB de la richesse de la France en provenance de l'industrie (contre 22% en Allemagne), la marge de progression est grande...
Des actes pour que cette filière automobile pourvoyeuse d'emploi retrouve un peu d'entrain et d'attrait auprès aussi de nos jeunes diplômés !

Clerion , Le 14/10/2021 à 08:50

Ce gouvernement, et le président de la République, n'ont de cesse de taper sur les Constructeurs qui ont tous les défauts du monde.
Comme dirait Balladur - il est toujours de ce monde ? - il suffit !

Bruno Haas, Le 14/10/2021 à 09:58

Un coup à attraper la FIEV...
;0))

Lucos , Le 14/10/2021 à 13:12

@ Bruno Haas, Le 14/10/2021 à 09:58
Il est né le 2 mai 1929 (Âge: 92 ans) et est toujours en vie.

Clerion , Le 14/10/2021 à 13:48

Il a en partie raison sur le fait que les constructeurs ne jouent pas le jeu notamment sur des engagements à long terme.
Cela permettrait aux équipementiers et autres sous-traitant d'investir sereinement pour être plus compétitifs tout en ayant de la visibilité.
Au lieu de cela, la visibilité que les constructeurs vous donnent est la renégociation des contrats tous les ans (comme dans la grande distribution) et pour quelques millièmes d'euros de gain par pièce vous êtes dé-sourcés au profit de concurrents très très à l'Est ou au Sud. Ce qui ne vous permet pas d'investir sur le long terme et donc d'être moins compétitif... cercle vicieux.
Alors qu'avec des engagements long terme comme dans l'aéro, vous pouvez faire un vrai business plan et investir dans des machines et des lignes automatisées sur lesquels vous aurez un retour sur investissement et qui vous rendrons plus rentable et auquel le constructeur sera gagnant au final... cercle vertueux.
C'est bien de le rappeler, même si je ne vois pas ce que cela va changer ! Car l'état, même en qualité d'actionnaire en ce qui concerne Renault, n'a pas été capable de retenir la production sur le territoire national. Encore aurait-il fallu le vouloir !

Fred Et Rick, Le 14/10/2021 à 14:14

Comment être solidaires de ses sous-traitants quand les politiques changent les objectifs CO² tous les 6 mois sans avis préalable !
Sont comiques nos dirigeants...
;0)

Lucos , Le 14/10/2021 à 21:21

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 14/10/2021

Changements à la direction d'Alphabet au Royaume-Uni

Alphabet Royaume-Uni annonce des changements au sein de sa direction, Mike Dennett succèdera à Nick Brownrigg à la Présidence à compter du 1er janvier 2022 et Ursula Wingfield prendra la direction financière, succédant à Stefan Oswald dès ce 1er novembre 2021.

Nominations

Catégorie Equipementiers

Semi-conducteurs : ArcelorMittal réduit sa production d'acier à Florange

(AFP) - Le groupe ArcelorMittal va mettre à l'arrêt pendant "une dizaine de jours" deux lignes de production d'acier du site de Florange (Moselle), conséquence du ralentissement de la production automobile lié à la pénurie de semi-conducteurs, a-t-on appris mardi de sources concordantes.

27/10/2021

Les équipementiers de plus en plus inquiets sur leur avenir à court terme

A l’occasion de la Journée de la filière automobile, les équipementiers présents ont fait part aux constructeurs de leur besoin de visibilité sur la production à venir. Ils craignent pour leur trésorerie dans les mois à venir alors que d'autres risques de pénurie se font jour, avec l'arrêt de production de magnésium en Chine.

27/10/2021

L'équipementier Continental accuse le coup de la pénurie de puces

(AFP) - L'équipementier automobile allemand Continental a abaissé vendredi ses prévisions de ventes et de rentabilité pour 2021 en raison de "pénuries persistantes de semi-conducteurs et d'incertitudes sur les chaines d'approvisionnement", a-t-il annoncé dans un communiqué.

25/10/2021

Automobile: l'équipementier Autoliv prend des mesures face aux pénuries

(AFP) - Le numéro un mondial des airbags et ceintures de sécurité Autoliv prévoit de nouvelles réductions de capacités de production en Europe et en Amérique du Nord pour faire face aux problèmes croissants d'approvisionnement de l'économie mondiale, a annoncé l'équipementier automobile américano-suédois vendredi.

25/10/2021

Acome veut tirer profit de son avance sur le câble haut débit

A l’occasion du forum Acome qui réunit acteurs de la télécommunication et de l’automobile, le dirigeant de l’entreprise, Jacques de Heere, a évoqué son avance dans le haut débit et ses ambitions dans l’automobile électrique et connectée.

22/10/2021

Fonderie du Poitou alu : nouveau délai pour trouver un repreneur

(AFP) - Le tribunal de commerce de Paris a étendu jusqu'au 10 janvier 2022 le délai pour permettre aux Fonderies du Poitou alu, sous-traitant automobile en grande difficulté dans la Vienne, de trouver un repreneur, a appris mardi l'AFP par l'intersyndicale.

20/10/2021