Publicité
Publicité
Equipementiers - 27/09/2021

Fonderies du Poitou alu : les salariés mettent au fin au blocage d'une usine fournissant Renault

Les salariés des Fonderies du Poitou alu, fabricant de culasses en redressement judiciaire, ont levé le blocage de l'envoi de ces pièces, en place depuis une semaine afin d'obtenir le soutien de leur unique client Renault pour pérenniser le site, ont indiqué les syndicats vendredi.

Auteur : AFP

Partager cet article

La fin de ce blocage a été votée jeudi par les salariés réunis en assemblée générale, après la présentation par Renault de commandes qui "ont évolué significativement" sur la période 2022-2025, a expliqué l'intersyndicale CGT-CFE-CGC dans un communiqué vendredi.
Le volume et les chiffres d'affaires estimés par Renault - "de 30 millions d'euros en 2022 à 22,4 millions d'euros en 2025" - permettent "de laisser le temps à un éventuel repreneur d'envisager une diversification (...) pour d'autres clients", précise le communiqué.   

Les syndicats craignent un "désengagement total" de Renault de cette usine qui emploie quelque 320 salariés, depuis l'annonce que le site ne serait pas consulté pour l'attribution de la fabrication d'une nouvelle culasse, devant finalement être produite en Turquie.
L'intersyndicale avait demandé au fabricant automobile de revoir sa position à la lumière de l'audit commandé par le gouvernement sur l'avenir de l'usine qui emploie quelque 320 salariés.
Selon la CGT, ce rapport d'un cabinet de consultants estime que le site a "une capacité de retournement" s'il passe de la fabrication de culasses à des pièces pour des voitures électriques hybrides. A condition, toujours selon la CGT, d'assurer un chiffre d'affaires de 30 millions d'euros par an jusqu'en 2025.   

En redressement judiciaire depuis avril, la fonderie a jusqu'à mi-octobre pour trouver un repreneur.
Filiale du groupe Alvance de l'Indo-Britannique Sanjeev Gupta, l'équipementier automobile est en difficulté depuis plusieurs années.
L'usine mitoyenne Fonderies du Poitou Fonte, qui produisait pour Renault des carters Diesel destinés principalement à des véhicules utilitaires, a fermé ses portes cet été.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Euhhh .... Mi-octobre pour trouver un repreneur ?

Si ils ne sont pas déjà connus à cet instant, c'est mal parti !
On attend avec impatience la prochaine tirade de la Ministre concernée ...
Un constat quand même ... le grand silence de la Mairie d'Ingrandes, en tous cas si l'on se fonde (...) sur les papiers de l'AFP ... C'est que Madame la Maire a déclaré à la presse qu'"elle ne faisait pas de politique" ... Elle va probablement s'intéresser à elle, au pire en 2026 ...

Extrait d'une déclaration de l'élue dans Centre Presse (quotidien de la Vienne) - 29/12/2020 :
"Que souhaitez-vous pour 2021 ?
« Que la commune reprenne une vie normale après une année 2020 très difficile. Qu'on puisse refaire nos fêtes de villages, que nos associations puissent reprendre leurs activités… Et qu'on aide les salariés de la Fonderie Fonte à passer ce cap ! »"

Même si les moyens d'un(e) Maire sont limités sur la gestion d'un tel dossier, un positionnement
plus digne d'un "Syndic de copropriétaires" que celui d'un édile (?) ...
;0)

Ade Airix, Le 27/09/2021 à 11:08

Et s'ils se lançaient dans la fabrication de puces vintage du Poitou, en fonte ??
;0))

Lucos , Le 27/09/2021 à 13:40

Fonte d'alu indeed !
;0)

Lucos , Le 27/09/2021 à 14:23

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 27/09/2021

Comment Exadis a réussi son redressement

La qualité des équipes, la spécificité de son savoir-faire dans l’optimisation des stocks chez ses clients et le soutien de ses actionnaires ont permis à Exadis (entreprise spécialisée dans la distribution de pièces de rechange automobile indépendante) de revenir en 2021 rapidement à la rentabilité. L’entreprise qui a enregistré une croissance significative de son chiffre d’affaires avec ses clients historiques vise désormais le développement de son portefeuille clients. Les explications de Jean-Christophe Barthelet, directeur général d’Exadis.

Marchés

Batteries : et si l’Europe rattrapait son retard ?

Les deux années 2020 et 2021 ont été les années du véritable décollage du marché du véhicule électrique à batterie (VEB) de masse. Bien qu’annoncée depuis des années, cette mutation ne cesse de révéler mois après mois la fragilité des certitudes et prévisions que les uns et les autres avons élaboré. Il en est ainsi, peut-on espérer cet automne, de l’ultra-domination asiatique dans le domaine des batteries et de son corollaire politique qu’était l’incapacité de l’UE à se montrer en matière de politique industrielle à la hauteur de ce que l’Etat chinois entreprend pour gérer cette transition. Les deux "Airbus de la batterie" qui ont finalement décollé ne sont pas des ULM mais bien de solides attelages qui permettent de regarder cette mutation de l’industrie automobile comme susceptible de se négocier sans que la perte de souveraineté ne ressorte comme inéluctable.

Analyse

Catégorie Equipementiers

Semi-conducteurs : ArcelorMittal réduit sa production d'acier à Florange

(AFP) - Le groupe ArcelorMittal va mettre à l'arrêt pendant "une dizaine de jours" deux lignes de production d'acier du site de Florange (Moselle), conséquence du ralentissement de la production automobile lié à la pénurie de semi-conducteurs, a-t-on appris mardi de sources concordantes.

27/10/2021

Les équipementiers de plus en plus inquiets sur leur avenir à court terme

A l’occasion de la Journée de la filière automobile, les équipementiers présents ont fait part aux constructeurs de leur besoin de visibilité sur la production à venir. Ils craignent pour leur trésorerie dans les mois à venir alors que d'autres risques de pénurie se font jour, avec l'arrêt de production de magnésium en Chine.

27/10/2021