Publicité
Publicité
ELECTRIC-ROAD : PARLER VRAI, REFLECHIR CONCRET - 12/10/2021

L’avenir de la voiture électrique : autoroute ou sentier d’épines ?

Par Jean-Patrick Teyssaire

L’avenir de la voiture électrique : autoroute ou sentier d’épines ?

Dans le cadre d'un partenariat avec l'événement #ELECTRICROAD 2021, nous publions une série de points de vue écrit par l'organisateur Jean-Patrick Teyssaire, Président d’Honneur de l’événement, qui décline ainsi les thèmes qui y seront abordés. Dernière chronique avant le congrès du 18 au 20 octobre 2021.

La transition de la propulsion n’est pas la lubie de quelques poètes. C’est une injonction dictée par l’ultimatum climatique.
Dans l’histoire de nos sociétés l’innovation technologique a toujours été provoquée par le marché ou les industriels et a précédé le consensus politique, c’est donc la première fois qu’une mutation industrielle de cette ampleur est consécutive à une décision politique. En l’espèce, on n’a demandé leur avis ni aux constructeurs ni aux consommateurs, cette décision leur a été imposée.
C’est bien là toute la difficulté. 

Bien sûr avec plus de 31% de responsabilité dans les émissions de gaz à effet de serre (GES) le secteur du transport dans son ensemble est au pied du mur, il est bien obligé de muter. En électrique puisque c’est la moins mauvaise des solutions. On peut estimer que cette mutation est compliquée, on n’a pas le droit de la trouver incohérente.
Mais entre les délibérations des couloirs bruxellois et la réalité des chaînes de montage, celle des marchés et celle de la rue il y a la distance Terre-Lune.

En mettant (à juste titre) une pression sans précédent à toute une filière obligée de se constituer/repenser, l’Europe fait peser une lourde responsabilité sur les industriels. Mais prend-elle sa part de fardeau et considère-t-elle le problème dans son ensemble ? Les constructeurs automobiles ont-ils seuls la responsabilité de décarboner toute la chaîne de valeur de la mobilité ?
Le forum Electric-Road qui va ouvrir ses portes dans moins d’une semaine a l’ambition d’examiner à 360° les raisons, les embuches et les espoirs de cette révolution industrielle sans précédent.

Ce forum a réussi le pari singulier de confronter les meilleurs experts d’une très large palette de métiers, réunis parfois pour la première fois autour du concept de changement de propulsion, à un public averti, sur des questions essentielles. A l’étage congrès, des conférences plénières et des ateliers studieux s’y dérouleront sans interruption pendant ces trois jours, à la façon d’un grand laboratoire. Dans sa partie exposition, ouverte au public, tous ces sujets seront explorés au cours de la visite des stands, des discussions avec les industriels, des séances de visionnage de films pédagogiques, et d’enseignement devant certaines innovations technologiques surprenantes. Pour aller plus loin dans la découverte et la pédagogie, va trôner au milieu de la zone d’exposition un grand "ring" où vont se succéder des films, des échanges en direct avec les professionnels sur les questions que tout le monde se pose.

La route électrique n’est assurément pas un cul-de-sac. Et elle ne peut pas l’être, elle n’a pas le droit de l’être. Mais c’est une route en construction, dont le chantier est immense. Autoroute ou sentier d’épines ? Le forum Electric-Road a été conçu pour  identifier le plus grand nombre de réponses possibles à cette question, à travers un programme de conférences et d’ateliers de très haut niveau.

La première journée du 18, orientée en direction des territoires, traitera à travers ses plénières et ses ateliers des sujets d’implantations de bornes de recharge dans l’espace urbain, des transports en commun, de la logistique urbaine, des zones à faible émission, des installations dans les immeubles collectifs…

La deuxième journée, le 19 octobre, présentera tout l’environnement, l’écosystème de la mobilité électrique : l’épineux dossier des bornes de charge bien sûr, le plan B du stockage : l’hydrogène, l’importance des flottes automobiles, la prise de pouvoir du digital, la question des minerais et des métaux stratégiques, mais aussi les considérations sociologiques de cette mutation pour le citoyen…

La journée du 20 octobre sera celle de l’industrie et du marché avec l’analyse fine et la prospective des plus grands experts, et celle du vaste sujet de la batterie européenne sous tous ses aspects, de la mine au recyclage, la problématique des transports lourds de frêt, et en point d’orgue en milieu d’après midi, une grande conférence sur la Chine.

Le ring, espace de débat et de confrontation publique/professionnelle, sera très animé pendant ces trois jours avec des thématiques comme : la mobilité électrique et le citoyen, la puissance électrique française au secours de la voiture électrique, le "rétrofit", la pollution de la voiture électrique sur la brèche…

En réunissant les acteurs et les contradicteurs, les enthousiastes et les réalistes, les scientifiques pleins d’espoir et les sociologues dont le métier est de douter, le forum Electric-Road introduit la notion de Congrés 5G qui transforme l’événementiel en référentiel.

Inscription sur le site de l’événement

Réactions

Mutation industrielle conséquence de la politique….Tesla n’a pas attendu de textes de loi pour avancer il court et toujours en tête ,tellement vite qu’il oublie de déposer les permis de construire en Germanie(((
La politique énergétique européenne est un échec lorsque l’on voit la flambée des prix de l’électricité dont on veut nous abreuver.
Pire la Comission s’entête avec des énergies intermittentes consommatrices de gaz ou plus grave avec le charbon,les pseudos modèles de sociétés verdoyantes sont les pires lorsque l’on consulte les émissions par KWh (électricity map.com).
Des usines de fabrication de caisses à pistons vont fermer entraînant une crise sociale,oui mais voila le marché mondial n’est pas prêt pour une électrification car des continents entiers ne sont pas ou peu électrifiés et incapables d’accueillir de tels modèles.
D’énormes contre vérités sont diffusées dans les programmes politiques et de leurs candidats,des impasses criantes comme le bio gaz ou tout le monde court après des subventions pour trouver des déchets et des déjections animales.
Prenons un exemple d’inepties ,lorsque les pays Baltes ont rejoints l’Europe la Comission a mis sur la table l’obligation de fermer leurs centrales nucléaires,bien,comme les réseaux sont interconnectés c’est donc la centrale nucléaire Biélorusse de l’autre côté de la frontière qui alimente ces mêmes pays(((
Quand je dis à mes clients Africains (continent du 21 ieme siècle)que je n’aurais que des VE à vendre d’ici qq années ils éclatent de rire en disant puisque tu ne veux plus vendre ce dont nous avons besoin nous irons ailleurs……
La Comission marche en …arrière elle autorise l’ouverture de nouvelles centrales au charbon et elle chasse l’auto qui n’a jamais été aussi propre(((allô Maman bobo.
J’espère que la Présidence Française puis Hongroise en 22 mettra un bémol à cette frénésie verdâtre.
L’on vient de découvrir avec effroi les bienfaits européen de la libre concurrence dans le marché de l’électricité ou les revendeurs alternatifs vulgaires courtiers en énergie deviennent 20% plus cher que notre tarif vieux de 75 ans et issu du comité de la résistance cher au Général de Gaulle et au ….Parti communiste)))
Et oui l’électricité n’est pas une matière comme une autre,lorsque vous appuyez sur l’interrupteur le matin il faut que ça s’allume,même si y’a pas de vent (((.
Quand au stockage de l’énergie tout le monde sait que ce n’est que chimère rien que pour de misérables téléphones (qqs mA)je vois des gens chercher des prises de bon jus 220V pour alimenter leur intelligence artificielle et collective,la preuve on en mets partout,arrêt de bus, trains etc etc..
Et oui une batterie à 100% ça ne dure pas vous passez à 90 puis 80 etc etc,la batterie éternelle n’existe pas la caisse à pistons oui .
Je n’ose vous parler du recyclage qui va se trouver devant une montagne de déchets,certains petits malins voyant les batteries reprises en garantie dans leurs sarcophages ont l’idée de transférer tt cela en Afrique pour apporter la lumière dans les village,vous me direz c’est un retour à l’envoyeur car c’est eux qui fournissent les matières premières .
Des milliers voire centaines de Tonnes a recycler ,même Elon ne communique pas sur les quantités recyclées ni sur les déchets ultimes brûlés ou pyralisés comme vous voulez(((

Une petite dernière pour la route ….du boulot,la CRE ( organisme d’Etat dirigé par un ancien Préfet charge des prix de l’électricité)vient d’autoriser le rachat de la production des panneaux solaires de plus de 500Wc à …..98€ le MWh…pas belle la vie alors que l’on déclare le prix de 42€ exorbitant au ….nucléaire..mdr
Chez nous ( Ouessant) les gens en ont marre du groupe qui alimente l’Ile et cherchent des solutions ,les écolos ont proposé de bâtir une éolienne ( dans un site classé)puisque le vent c’est intermittent on pose la question ils ont répondus on garde le groupe les jours d’anticyclone((((
Nous avons proposé de passer un câble du continent (20 kilomètres)nos verts élus ont répondus oui mais comme cela nous n’arriverons jamais à la transition,voilà résumé l’absurdité des ces gens qui veulent diriger le pays.
Seul le Lucosland n’est pas soumis aux périodes anticycloniques et tout ceci n’est pas valable pour les heureux habitants de cette magnifique contrée.
Et vive la bagnole( a pistons bien sûr)

Pardon pour les fotes c’est pas facile avec un téléphone et le visuel sur les 2 dernières lignes.
N’hésitez pas à me contrarier et répondre…..j’aime cela,mais je bosse ça peut durer ,merci

Paris et la région parisienne compte environ 3 millions d’automobiles immatriculées
Supposons qu’à partir de 2030 10 % de ce parc soit renouvelé annuellement avec des voitures électriques
Question 1
Combien y aura-t-il de voitures électriques immatriculées en 2040
Questions 1b
Que faites-vous de ces milliers de voiture thermique qui seront désormais interdites de circulation
Question 2
combien faudra-t-il de bornes de recharge dans les rues de la région parisienne pour alimenter ce parc automobile (On supposera que la fourniture de kwH n’est pas un problème)
Question 2b
combien va coûter l’installation de ces milliers de bornes de recharge.
Question 3
l’électricité est-elle vraiment la seule alternative écologique ?
Vous avez quatre heures…

Jo ! Sortez du corps de Boise.... et la rédaction, vous nous l'avez encore énervé ce matin..
;0))

Ya des jours je regrette les anciennes discussions sur les avantages/inconvénients de l'injection directe par rapport à la chambre Ricardo Comet II....
;0))

@alain boise: vous êtes très fort pour critiquer, mais c'est quoi vos propositions au juste? Continuer de brûler du jus de dinosaure dans des moteurs avec péniblement 35% de rendement, et continuer de rejeter les gaz dans l'atmosphère? Sur votre Ile d'Ouessant la montée du niveau de la mer ca ne vous parle pas? Ou c'est un problème que vous abandonnez à vos descendants?

Pour 100.000 ans dans les caves de Bure...
Merci Grand-papa !
;0)

Ah Alain, cette propension à voir toujours le verre à moitié vide!
Oui les batteries se recyclent,
oui, il y aura assez d'électricité,
...etc

Vous avez un bon compère avec Claude qui se pose des questions qui n'existent pas...
Le thermique ne va pas s'arrêter du jour au lendemain et la transition va se faire sur 10 à 15 ans.
...etc.

90 % des recharges se font la nuit en charge lente.

Comment voir le verre à moitié plein ?
Un point de départ : plus de marée noires, plus de dépendance énergétique, Zéro odeur de gazole, Zéro vibration, Zéro bruit (le silence est d'or!), Zéro Emission et pas que de CO2 mais aussi de Nox et consort, des nouveaux métiers qui remplacent les anciens, de belles économies car plus d'entretien à un prix exorbitant (et oui chez Tesla l'entretien n'est pas obligatoire et chez Kia cela vaut une centaine €, je vois déjà Alain crier au scandale à la mort des petits garages... Les marques se sont tellement gaver ppt des année à vendre des vidanges à 300 €).

Vous avez 4 heures... et ensuite vous pouvez vous en faire un chupito!

@BoisonsPlus ... vous ne répondez pas à une question qui existe réellement ... combien de bornes de recharges en région parisienne et Paris intra muros pour les recharges (lentes de milliers de véhicules la nuit) ... Bonjour le gruyère que l'on va faire dans les rues pour passer les cables !

Je me frottes les yeux je suis bien sûr autoactu site de bagnolars...j’en doute,vous vivez de quoi les Mecs?pardon pour les Femmes.
Lucos cessez de confondre problème avec danger ,merci d’avance mon grand

Le niveau de la Mer d’Iroise n’est pas un problème seul le verre vide en est un)))

Jean-Patrick Teyssaire écrit :
"On peut estimer que cette mutation [vers l'électrique] est compliquée, on n’a pas le droit de la trouver incohérente".

Hé bien si monsieur Teyssaire, on a parfaitement le droit de la trouver incohérente, surtout quand certaines études montrent que le fameux bilan carbone (*) du VE est peu ou prou le même que celui du Thermique.
Donc, développer des réseaux de recharge pour permettre aux VE de traverser les continents est une immense bêtise. Le VE doit rester en ville !

(*) bilan calculé en partant de l'extraction de toutes les matières premières, de leurs transformations pour être consommées, de leur transport sur les lieux de charge ou de distribution, de la conso proprement dite, jusqu'au recyclage complet de la chignole, batteries incluses évidemment.

C’est pas recyclable un VE Bruno économiquement parlant85% pas plus !

Claude, vous ne roulez pas en véhicule électrique n'est ce pas ?
Pour ma part si et depuis 2015 ! J'en ai même 2 et je n'irai plus jamais chez Total par hasard !
Donc pour faire simple :
Première chose à savoir, un véhicule électrique ne se recharge pas tout les soirs (à moins que vous fassiez 300 km par jour !). Par exemple, je recharge mon Niro entre 1 à 3 fois par mois et je fais entre 6000 et 8000 km par an (2ème voiture).

Deuxièmement : bien sur on va rajouter des bornes publiques telles feu Autolib (pour ceux qui n'ont pas de parking) mais l'essentiel des recharges se font dans les parkings privés. Il s'agit donc d'électrifier les parkings des copropriétés.
Il ya plein de solutions aujourd'hui, je recommande la solution de la colonne horizontale de Engie afin que les copropriétaires soient propriétaire de l'installation et non locataire comme par exemple la solution ZEPLUG ou autres (WATT...etc).

Respirez, tout va bien ! Et tou va bien se passer !

Bruno :

Depuis que les gilets jaunes ont manifesté pour la diminution des taxes sur le carburant et notamment sur le gazole - extrêmement polluant -, la voiture électrique subit une campagne massive de dénigrement cristallisant bêtise et/ou ignorance. Pourtant, plusieurs études récentes montrent, au contraire, que la voiture électrique est nettement moins polluante que ses homologues à essence ou au gazole et a un très bel avenir. Explications chiffrées.

Fustigée de toute part, bouc-émissaire de la vindicte populaire, la voiture électrique serait devenue plus polluante qu'une voiture thermique (même avec une motorisation Diesel). Or, peu de gens comprennent que ce sont principalement les polluants émis à l'échappement des véhicules qui sont très problématiques pour la santé publique (400 000 morts par an en Europe).

Coupons court au suspens : une voiture électrique (y compris la fabrication de ses batteries) émet jusqu'à 3 fois moins de gaz à effet de serre (GES) et encore moins de polluants atmosphériques que les voitures à moteur thermique (essence ou diesel) suivant différentes études.
Une réponse cinglante, qui confirme d'autres études précédentes, à l'ignorance qui sévit sur les réseaux sociaux, principalement à cause des politiques, des "influenceurs" qui s'improvisent experts en environnement et des grands médias qui n'arrivent toujours pas à informer de manière objective et sérieuse.

Un problème de 100.000 ans non résolu mon petit !
;0)

Je recommande l'excellent documentaire : A CONTRE SENS qui démonte un à un les fakes news sur l'Electric.

Vous n'êtes jamais content.e.s !
;0))

Puisque le Boise vous parle de redevenir des bagnolards, tout motoriste digne de ce com vous le dira, le moteur thermique aussi moderne qu'il soit est une piètre machine à côté des caractériques techniques d'un moteur électriques, couple, puissance, simplicité, rendement, etc.. et à tel point que certaines de ses qualités comme le silence deviennent des inconvéniant et on rendu les bruiteurs obligatoires.
;0)

Faut pas taper en roulant...
;0))

L'écriture devient exclusive..
;0))

Pour Alain :
https://www.automobile-propre.com/les-batteries-des-voitures-electriques-sont-elles-recyclables/

Boisons Plus, entièrement d'accord avec vous sur les avantages incontestables du VE vs le Thermique, en particulier, vous avez raison, sur la vraie pollution vs les GES.
Ce qui m'agace dans cette "transition", c'est que le Législateur veuille "grand-remplacer" - c'est à la mode - le Thermique par le tout Electrique. Je continue à penser qu'il faille "faire feu de tout bois" et ne pas tout exclure au profit de l'Electrique seul.

Une autre affirmation de l'auteur de l'article m'agace au plus haut point : "La route électrique n’est assurément pas un cul-de-sac. Et elle ne peut pas l’être, elle n’a pas le droit de l’être".
Cette auto-persuasion est "totalitaire" - c'est à la mode - donc ridicule. D'ailleurs, rien que le fait de se sentir obligé d'écrire ce genre de certitude montre à quel point il n'est pas sûr de son fait.

Est-il possible de dépassionner le débat ? Je crains que non.

Ce qui fera que la transition va bien se passer, c'est que quand tu as conduit un VE, tu ne veux plus de thermique. Pour dépassionner le débat ? Faut juste demander à Boise d'aller boire un coup au Balto avec Jo ??
;0))

Yes! L'essayer c'est l'adopter!

… OUI, Bruno … Une fois de plus !
Oui, pour le pluralisme des modes de traction (ou propulsion) automobile,
Et NON aux ayatollahs surtout bien pensants du tout VE qui conduiront, au mieux, à la "panade"...

Si le doute était permis, la pénurie des puces pourrait devenir un argument supplémentaire même si il est probablement conjoncturel.

… De quoi se détendre ?
… De Electric Road à Electroad, il n'y a qu'un pas … l'île de Ré
Ci-après le lien d'un récit concernant un road trip mené avec une Energica EsseEsse9 RS
(à vos souhaits …) de Nantes à...Saint Martin de Ré :

https://www.cleanrider.com/actus/road-trip-en-moto-electrique-la-chevauchee-des-watts-en-energica-eva-esseesse9-rs/
Plaise à la rédaction …
;0)

J'aime bien le "jus de Dinosaure" !
;0))

Super la Energica!

Celle la est pas mal non plus :
https://www.evokemotorcycles.com/6061-gt

De toutes les façons c’est le client qui décidera ni vous ni moi.désolé le devoir m’attend

Après la détente et en lien avec "la" transition …. Lu dans la lettre du jour de Marc Fiorentino (oui je sais, c'est un boomer, aussi …) du jour qui écrit avec un certain bon sens sinon un bon sens certain, ceci :

"...à réfléchir sur la transition écologique… Si on continue à boycotter les investissements dans l'énergie fossile, la hausse du pétrole et du gaz sera dramatique avant que nous puissions nous chauffer et rouler grâce au vent ou au soleil."

Ah oui, comme chacun sait … le VE n'est intéressant du point de vue de la faiblesse des rejets de CO2 et polluants que lorsqu'il est approvisionné en électricité "décarbonée" …
A part (?) la France avec le "nuc et l'hydroélectrique " et la Norvège avec l' l'hydroélectrique, y a pas beaucoup de "monde" qui peut réaliser la gageure, ces temps ci …
;0)

Ouais le devoir vous attend au Balto Boise!
Vos descendants auront une considération dramatique de l'égoïste que vous étiez en se fichant de tous pour votre seul petit profit personnel.
Allez ! Soignez bien vos actions EDF en attendant...
;0(

Où elle est la réalité industrielle automobile ( que beaucoup oublient au passage l’auteur de l’article compris) ???
La réalité c’est que chez tous les constructeurs automobiles TOUT est déjà décidé, programmé et pour certains MIS EN PRODUCTION pour les prochaines 5 années !!
Tous les beaux cadors grands experts de ce ÉLECTRICROAD 2021 vont discuter pour rien… et n’on aucun pouvoir de décision pour les dix ans à venir !
Ils n’infléchiront en aucune mesure le comportement des dits constructeurs et les constructeurs auto SONT le chœur de l’industrie automobile !
Ils ne vont tenir comptent dans leur stratégie industrielle que l’objectif de 2035 et les recommandations de l’arrêt des thermiques dans certains points du globe
(Europe en ce qui nous concerne) et les directives de Bruxelles n’ont aucun effet ailleurs.
A part le continent européen ou l’Amérique du Nord …. personne suivra ces directives pour des raisons souveraines et économiques de chaque pays !
Déjà à l’heure actuelle quand un constructeur décide de vendre ou ne pas vendre certaines gammes dans certains pays… il sait que le pays où il est présent lui permets de faire du business !!
Retournons donc à la réalité et cet article ci dessus ne peu que nous faire sourire.
Désolé et c’est plutôt en plus un constat d’impuissance !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Analyse

Ecriture inclusive : "Don’t think with Google"

Un article publié la semaine dernière dans la lettre branchée destinée aux gens de marketing, "Think with Google", promeut l’usage de l’écriture "inclusive". Une démarche politique qui pose un certain nombre de questions. Qui décide dans une entreprise de l’utilisation de l’écriture "inclusive" ? Est-elle compatible avec des enjeux commerciaux ?

ELECTRIC-ROAD : PARLER VRAI, REFLECHIR CONCRET - 28/09/2021

Carlos Tavares, CEO Stellantis : "Le forum Electric Road doit avoir une portée politique"

Dans le cadre d'un partenariat avec l'événement #ELECTRICROAD 2021, nous publions une série de points de vue écrit par l'organisateur Jean-Patrick Teyssaire, Président d’Honneur de l’événement qui décline l'un des thèmes qui y seront abordés. Nous publions aujourd'hui cet entretien exclusif du 23 septembre 2021 entre Carlos Tavares, CEO de Stellantis et Jean-Patrick Teyssaire, Président du forum Electric-Road.