Publicité
Publicité
Equipementiers - 12/10/2021

Automobile : une usine de raffinage de lithium en projet près de Berlin

(AFP) - L'Allemagne va accueillir en 2024 une usine de raffinage de lithium, un élément essentiel des batteries, construite par le groupe canadien Rock Tech Lithium qui y investira 470 millions d'euros, permettant au pays de conforter la transition de son puissant secteur automobile.

Auteur : AFP

Partager cet article

L'usine, qualifiée par le groupe de "première en Europe", sera située dans la ville de Guben, dans le Brandebourg (est), non loin de Berlin, et permettra de fournir suffisamment de lithium raffiné pour construire "500.000 automobiles par an", a indiqué Rock Tech dans un communiqué lundi.

Le début de la production est "prévu en 2024", selon le groupe, qui devrait investir "470 millions d'euros" pour ce projet.

Le site occupera "160 techniciens, ingénieurs et équipe de production", qui assureront "toutes les étapes de production du raffinage du lithium".

Le lithium, un élément essentiel de la fabrication de batteries électriques pour voitures, doit être raffiné pour être utilisé ensuite dans un processus industriel.

L'installation de cette usine permettra à l'Allemagne de compléter la chaîne de valeur menant à la production de batteries électriques.

Le lithium raffiné à Guben sera importé du Canada où Rock Tech exploite une mine, selon le quotidien économique Handelsblatt.

"Avec Rock Tech, nous renforçons notre position de future centre de l'e-mobilité en Europe", s'est félicité le ministre de l'Economie du Brandebourg, Jörg Steinbach.

La région accueille déjà la première usine européenne de batterie et d'automobile du géant américain Tesla, qui sera située à 80 km de cette installation.

Celle-ci devrait produire 500.000 véhicules par an, avec un début de production dès décembre, si les autorités allemandes donnent leur agrément définitif.

"La région offre les meilleures conditions pour devenir un endroit central pour la chaîne de production des batteries", a indiqué Rock Tech Lithium dans un communiqué.

L'Allemagne, veux devenir un leader européen de la production de batteries et de voitures électriques dans les prochaines années et concentre déjà une partie importante des 38 projets d'usines de batteries prévus en Europe, avec entre autres Volkswagen qui s'est associé au suédois Northvolt, ou un projet de cellules du chinois CATL à Erfurt (est).

Le pays explore également la possibilité d'exploiter, via la géothermie, d'importantes réserves de litium localisées dans la vallée du Rhin.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Et tout cela avec du bon ……charbon Germain,ils ont toujours aimé les Mines

Alain Boise, Le 12/10/2021 à 06:50

Attention au Lézards jaunes sur les rond-points...
;0))

Lucos , Le 12/10/2021 à 09:12

Pourquoi le groupe canadien Rock Tech Lithium n'a pas choisit la France ?
Vous avez deux heures. (10 minutes suffiront pour les lecteurs qui suivent l'actualité)

Bruno Haas, Le 12/10/2021 à 10:58

La peur des serpents français peut-être ??
;0)

Lucos , Le 12/10/2021 à 11:05

@ Bruno Haas, Le 12/10/2021 à 10:58
C'était un jeu à pile ou face et la France a perdu la face...
On cherche encore un bon joueur de batterie pour mener le bal...
;-)

Clerion , Le 12/10/2021 à 14:02

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 12/10/2021

Ecriture inclusive : "Don’t think with Google"

Un article publié la semaine dernière dans la lettre branchée destinée aux gens de marketing, "Think with Google", promeut l’usage de l’écriture "inclusive". Une démarche politique qui pose un certain nombre de questions. Qui décide dans une entreprise de l’utilisation de l’écriture "inclusive" ? Est-elle compatible avec des enjeux commerciaux ?

Analyse

Catégorie Equipementiers

Semi-conducteurs : ArcelorMittal réduit sa production d'acier à Florange

(AFP) - Le groupe ArcelorMittal va mettre à l'arrêt pendant "une dizaine de jours" deux lignes de production d'acier du site de Florange (Moselle), conséquence du ralentissement de la production automobile lié à la pénurie de semi-conducteurs, a-t-on appris mardi de sources concordantes.

27/10/2021

Les équipementiers de plus en plus inquiets sur leur avenir à court terme

A l’occasion de la Journée de la filière automobile, les équipementiers présents ont fait part aux constructeurs de leur besoin de visibilité sur la production à venir. Ils craignent pour leur trésorerie dans les mois à venir alors que d'autres risques de pénurie se font jour, avec l'arrêt de production de magnésium en Chine.

27/10/2021