Publicité
Equipementiers - 10/09/2020

L'équipementier Schaeffler annonce 4.400 suppressions de postes supplémentaires

(AFP) - L'équipementier automobile allemand Schaeffler a annoncé mercredi vouloir supprimer 4.400 postes supplémentaires en Europe, soit 5% de ses effectifs, pour améliorer sa compétitivité et s'adapter à la chute des ventes provoquée par la crise sanitaire.

Auteur : AFP

Partager cet article

Schaeffler vise une "réduction nette d'environ 4.400 emplois affectant principalement douze sites allemands et deux en Europe", a-t-il indiqué dans un communiqué.
Les sites concernés en Allemagne seront fermés et leur production relocalisée sur d'autres sites.
Il compte ainsi renforcer cinq autres sites en Allemagne, dont celui à Herzogenaurach, la ville de Franconie qui abrite son siège, le tout pour "regrouper des compétences en technologie et production et investir dans les domaines d'avenir".
Le groupe coté, qui figure dans l'indice MDax des valeurs moyennes à Francfort, vise des économies de "250 à 300 millions d'euros" par an et prévoit que "90% seront réalisées en 2023", ayant à inscrire d'ici là des coûts de transformation "d'environ 700 millions d'euros".

Les effectifs de Schaeffler ont déjà diminué d'environ 8.250 postes depuis fin 2018, dans le cadre d'un plan de restructuration, les portant à près de 84.200 à fin juin 2020.
La crise liée à la pandémie de nouveau coronavirus a frappé de plein fouet le secteur automobile qui devait déjà mener tambour battant un changement structurel vers l'électromobilité.
La production mondiale de véhicules pour 2020 devrait diminuer de 20% sur un an et un retour au niveau d'avant la crise n'est pas attendu avant 2024, explique l'entreprise.
"Nous avons pris toutes les mesures nécessaires dès le début pour surmonter la crise actuelle", mais "l'évolution du marché" a fait que "de nouvelles mesures sont inévitables afin d'améliorer l'avenir et la compétitivité du groupe à long terme", a déclaré le président du directoire, Klaus Rosenfeld, dans ce communiqué.
Le gouvernement allemand et les représentants du secteur automobile du pays ont décidé mardi soir d'étudier les options pour la création d'un fonds privé destiné à soutenir des équipementiers en difficulté en raison de la pandémie et de la transformation vers l'électrique.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 10/09/2020

BCA Expertise rejoint l'ANEA

L'ANEA, l'association qui réunit les employeurs des cabinets d'expertise, a été rejoint par le plus grand cabinet de France, BCA expertise, qui compte à lui seul 700 experts salariés.

Services

Avance à l’allumage

C’est beau une voiture. J’en veux pour preuve une jolie ville côtière et une petite pièce de trois francs six sous.

Analyse

Catégorie Equipementiers

Jura : Saint-Claude manifeste pour sauver sa fonderie

(AFP) - Plusieurs centaines d'habitants de Saint-Claude (Jura) ont manifesté samedi en soutien aux 280 salariés de la fonderie automobile MBF, le premier employeur privé de la commune menacé d'une fermeture prochaine.

19/04/2021

Menaces sur trois fonderies du groupe Gupta, en cessation de paiement

(AFP) - Les difficultés du magnat de l'acier Sanjeev Gupta, dans le sillage de la faillite de la banque Greensill, pèsent désormais sur trois fonderies de la Vienne et de l'Indre appartenant à son groupe Alvance, qui seront les premiers vendredi à être déclarés en cessation de paiement.

16/04/2021

Vers les dépôts de bilan de trois fonderies du groupe Gupta

(AFP) - Trois équipementiers automobiles de la Vienne et de l'Indre appartenant au groupe Alvance du magnat de l'acier indo-britannique Sanjeev Gupta, en difficulté financière, doivent tenir jeudi des CSE extraordinaires, préludes à de probables déclarations de cessation de paiements, a-t-on appris mardi de source syndicale.

14/04/2021