Constructeurs - 10/09/2020

Scandale du diesel : l'ancien Président du groupe Volkswagen Martin Winterkorn sera jugé

(AFP) - L'ancien patron déchu de Volkswagen, Martin Winterkorn, sera jugé pour fraude dans le cadre du scandale des moteurs diesels truqués, apogée judiciaire d'une affaire qui a durablement plombé la réputation du secteur automobile allemand.

Auteur : AFP

Partagez cet article     

Le tribunal de Brunswick, chargé du dossier, a jugé après examen de l'acte d'accusation du parquet qu'il y avait "un soupçon suffisant de fraude en bande organisée" contre Martin Winterkorn et quatre autres anciens responsables du groupe.
Les juges ont également validé le renvoi pour "fraude fiscale agravée" et doivent désormais fixer une date pour l'ouverture d'un procès. Ils ont cependant refusé la mise en accusation pour malversations envers Volkswagen et publicité mensongère.
L'affaire a éclaté en septembre 2015, quand Volkswagen a reconnu avoir truqué 11 millions de véhicules en les équipant de dispositifs les faisant apparaître moins polluants lors des tests en laboratoire qu'ils ne le sont en réalité -- entraînant la démission de M. Winterkorn, à la tête du géant de l'automobile depuis 2007.

A son encontre, les magistrats ont renforcé l'acte d'accusation du parquet, qui n'avait pas retenu l'idée de fraude organisée aux échelons les plus élevés du groupe.
Les juges estiment qu'il y a désormais des raisons avérées de soupçonner que les "acquéreurs d'un certain type de véhicules du groupe Volkswagen" ont "été trompés" par l'installation dans les moteurs de logiciels permettant d'afficher des niveaux d'émission d'oxyde d'azote inférieurs à la réalité, souligne le tribunal dans un communiqué.

"M. Qualité"
M. Winterkorn ne sera pas le premier haut dirigeant de Volkswagen a être jugé : le procès pour fraude de Rupert Stadler, l'ancien Président-directeur général de la marque Audi, au coeur du développement des moteurs incriminés, doit débuter fin septembre, aux côtés de trois autres ex-cadres.
Mais avec l'ex-PDG du groupe, la justice s'attaque désormais à l'homme au coeur du scandale, surnommé lors de son mandat "M. Qualité".
Une des questions principales encore ouvertes: qui savait quoi et quand de cette gigantesque tromperie?
Martin Winterkorn, ingénieur de métier connu pour son perfectionnisme, se vantait de connaître "chaque boulon" de ses modèles. Mais Volkswagen a toujours soutenu que seul une poignée d'ingénieurs avaient organisé la tricherie à l'insu de leurs supérieurs.
Le groupe a simplement indiqué en 2016 que l'ex-patron avait été mis au courant par un "mémo" de mai 2014 d'irrégularités sur les niveaux d'émissions aux Etats-Unis.
L'avocat de M. Winterkorn a "salué" dans un communiqué l'abandon de deux chefs d'accusations.
L'actuel Président-directeur général du groupe, Herbert Diess, et le président du conseil de surveillance, Hans Dieter Pötsch, avaient eux aussi d'abord été renvoyés devant un tribunal en septembre 2019 pour manipulation des marchés financiers avant de finalement éviter un procès, moyennant une transaction financière de neuf millions d'euros, en vertu d'un accord avec la justice.

Epilogue
Dans un communiqué transmis à l'AFP, Volkswagen note que la décision concerne "des personnes isolées" et assure qu'il est "dans l'intérêt du groupe, des employés et des actionnaires de faire la lumière sur les faits qui ont entraîné" le dieselgate dont il s'efforce depuis des années à tourner la page.
Le constructeur a déjà soldé une grande partie du volet pénal et civil pour une facture totale qui dépasse à ce jour les 30 milliards d'euros. Une grande partie a été payée aux Etats-Unis.
En Allemagne, il a accepté de débourser quelque 750 millions d'euros pour indemniser 240.000 clients et se presse, après une décision défavorable de la plus haute juridiction du pays, de proposer des accords à l'amiable pour solder une grande partie des 60.000 requêtes restantes.
Volkswagen et des marques du groupe ont également payé trois amendes d'un total de 2,3 milliards d'euros pour tirer un trait sur les enquêtes.
Au civil, le dernier grand procès reste celui d'investisseurs demandant une indemnisation pour la dégringolade du cours de l'action après les révélations, toujours en cours.

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Je comprends aujourd'hui pourquoi beaucoup ne comprennent pas les amendes salées que les allemands ce font infliger à cause du diesel aujourd'hui et à chaque fois ces soupçons "de fraude en bande organisée"!!
Toute l'Europe (sauf celle du nord) est addict et droguée au diesel...(il n'y a que cela sur les routes) et c'est tout une "culture" qui arrange tout le monde !
T'es mort si tu tries pas tes déchets et si tu ne balayes pas ton palier, mais l'écologie ce n'est que des vastes panneaux colorés avec des slogans.
Voyagez (roulez en voiture hybride et ils vous regarderont dépités) en Allemagne, Autriche, nord de L'Italie et pays de l'est ... c'est vert partout mais la puanteur (chimique et autres) est là...et çà ne sent que l'été, car en hiver tout est gelé !! J'exagère à peine. Ils ont la charmante l'habitude de surveiller tout et tout le monde. Les plus charmants dans la surveillance c'est dans le sud Tyrol !! T'es de passage tu rigoles !!
Pour ceux qui croient qu'ils vont croiser dans ces lieus des "sportives" d'enfer allemandes et italiennes et que les allemands roulent tous à 300 km/h sur les autoroutes vont vachement être déçus ! Que des gros diesels qui puent s'ils sont vieux mais pas cabossés comme en France.
Il faut traverser les capitales de la Suisse pour voir rouler lentement ces "sportives" !!
Les amendes suisses je les paye..ils sont organisés pour te trouver !
Depuis des années je sais aussi m'arranger pour passer entre les goutes !!
Finalement ce sont les Suisses les plus écolos dans les faits !

Durand Pierre, Le 10/09/2020 à 12:36

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 10/09/2020

BCA Expertise rejoint l'ANEA

L'ANEA, l'association qui réunit les employeurs des cabinets d'expertise, a été rejoint par le plus grand cabinet de France, BCA expertise, qui compte à lui seul 700 experts salariés.

Services

Avance à l’allumage

C’est beau une voiture. J’en veux pour preuve une jolie ville côtière et une petite pièce de trois francs six sous.

Analyse

Catégorie Constructeurs

Deux vrais hybrides pour Suzuki avant la fin de l’année

Un break hybride et un SUV hybride rechargeable, assemblés par Toyota, arriveront en novembre prochain dans le réseau Suzuki. Et, au printemps 2021, le séduisant petit 4x4 Jimny arrivera en version utilitaire léger, sans son malus de 3.331 euros !

21/09/2020

Usine Smart : le projet de reprise par Ineos "paraît de bonne tenue"

(AFP) - Le projet de vente de l'usine Smart d'Hambach (Moselle) par Daimler au groupe Ineos "paraît de bonne tenue", a estimé jeudi Agnès Pannier-Runacher, la ministre déléguée à l'Industrie, confirmant que la production de Smart se prolongerait "jusqu'en 2024".

18/09/2020

Luciano Biondo, nouveau joueur vedette dans l’équipe de Luca de Meo

Renault a annoncé la nomination de Luciano Biondo au poste de directeur industriel du pôle électrique et véhicules utilitaires légers du Nord de la France qui comprend les usines de Douai, Maubeuge et aussi celle de Ruitz. S’il accepte le challenge c’est pour "le projet que porte Luca de Meo", nous a-t-il dit.

17/09/2020

Mercedes : Un camion à batteries en 2021, un camion à pile à combustible pas avant 2025

Daimler Trucks a révélé hier un camion à pile à combustible doté de plus de 1.000 km d’autonomie avec un seul plein d’hydrogène liquide. Il prévoit des essais clients en 2023 et un début de production en série "dans la seconde partie de la décennie". En attendant, un poids lourd à batteries électriques sera lancé en 2021, doté de plus de 200 km d'autonomie, et de plus de 500 km en 2024.

17/09/2020