Publicité
Publicité
Marchés - 18/10/2021

L'Eurométropole de Strasbourg vote le déploiement d'une zone à faibles émissions (ZFE)

(AFP) - Le conseil de l'Eurométropole de Strasbourg a voté vendredi la mise en place d'une zone à faibles émissions (ZFE) avec un calendrier commun d'interdiction progressive des véhicules les plus polluants pour la capitale alsacienne et les 32 communes environnantes.

Auteur : AFP

Partager cet article

Cette ZFE a été adoptée par deux tiers des votants (66 voix pour, 26 contre, 5 abstentions). Son entrée en vigueur est prévue au 1er janvier 2022 avec, à l'issue d'une année dite "pédagogique", l'interdiction des véhicules classés Crit'Air 5 ou non classés. Les véhicules classés Crit'Air 4 et 3 seront respectivement interdits en 2024 et 2025.   

"La ZFE sera progressive, pédagogique, agile et accompagnera largement la population et les acteur-rices économiques dans cette transition majeure", a assuré, dans un communiqué, Pia Imbs, présidente de l'EMS, sans étiquette mais proche des écologistes.
Une enveloppe de cinquante millions d'euros d'aides a été votée vendredi pour accompagner particuliers et professionnels vers des mobilités alternatives à la voiture individuelle.
Ce montant s'ajoute aux 500 millions d'euros dévolus à la gratuité des transports pour les mineurs, en place depuis septembre, et à l'extension des réseaux de transport en commun et de pistes cyclables.   

Le vote du conseil de l'Eurométropole ouvre désormais une phase de consultation réglementaire, du 18 octobre au 10 novembre, pour les citoyens et de deux mois pour les parties prenantes, détaille l'Eurométropole dans un communiqué.   

Quatre zones à faibles émissions (ZFE) existent déjà en France (métropole de Lyon, Grenoble-Alpes-Métropole, Ville de Paris et Grand Paris). La récente loi Climat et résilience prévoit l'extension de ce dispositif à toutes les agglomérations de plus de 150.000 habitants d'ici à 2025.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

J'aime bien le qualificatif d'agile pour une ZFE.
Le vocabulaire utilisé par les politiques est insondable.

Bruno Haas, Le 18/10/2021 à 12:55

La ZFE à Gilles peut-être ??
;0)

Lucos , Le 18/10/2021 à 15:27

L'impact de la transition à Gilles (?)
… "Une enveloppe de 50 M€ d'aides a été votée vendredi pour accompagner particuliers et professionnels vers des mobilités alternatives à la voiture individuelle. Ce montant s'ajoute aux 500 M€ "
Fouyaya … San !

…. Ils ont bien fait de rester "sous la couette" les Strasbourgeois et les Strasbourgeoises … Enfin c'était toujours pareil les bobos du "centre ville" doivent être satisfaits (lorsqu'ils ont des bagnoles en plus c'est plutôt du thermique vertueux voire du VE donc R.A.B.), ceux de la "banlieue" sans doute un peu moins ! … Jolie "démocratie" !

Subsidiairement, les habitants des communes de l'EMS avaient ils voté dans le "même sens" ?
Z"ont pas encore "benné" le marché de Noël à Strasbourg avec son giga sapin ?
Entre la laïcité prétendue, le principe de précaution et la protection de l'éco système …
C'est bien étonnant ! … Ah … on me dit que ce serait pas bon pour le commerce du centre ville et pour les recettes qui vont avec …
;0))

Ade Airix, Le 18/10/2021 à 16:00

Oulala-san !
A Strasbourg, tu prends le tram, tu changes à Homme de fer et tu va te siroter un p'tit bock devant la cathédrale.
La ZF quoi ??
Jesus gott...
;0)

Lucos , Le 18/10/2021 à 22:17

Und Kirche …
;0)

Ade Airix, Le 18/10/2021 à 22:30

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 18/10/2021

Distribution de Seres en France : la situation s'éclaircit

SN Diffusion a été reconnu par la marque Seres comme son représentant exclusif en France. EcoWay, l'autre importateur de la marque, ne distribuera pas le nouveau modèle, le SF5 dans sa version 100% électrique, "par choix", nous a dit son dirigeant Julien Debard, qui vient en revanche d'enrichir son portefeuille de marque avec Bestune.

Réseaux

Comment aborder la question chinoise en matière de véhicule électrique en 2021 ?

Le véhicule électrique est, depuis plusieurs années, un sujet sur lequel la passion prévaut et où la foi joue trop souvent un rôle plus important que la raison. Dans ce contexte, s’inscrit la crainte d’être roulé dans la farine par des concurrents chinois qui, sous couvert de décarbonation, auraient inventé avec leur administration une machine de guerre destinée à nous dominer voire à nous évincer.  La réalité n'est pas aussi caricaturale.

Analyse

Catégorie Marchés

Xavier Chardon, Président VW Group : "Le réseau fait un travail fantastique pour tenir le portefeuille de commandes"

Comme le mois précédent, les marques du groupe Volkswagen ont manqué de production ce qui se traduit par une baisse des immatriculations à -22% pour les cinq marques (Audi, Cupra, Seat, Skoda et Volkswagen). Cet allongement des délais de livraison n’empêche pas le maintien d’un bon niveau de commandes. Dans ce contexte de pénurie, une part importante du travail du réseau consiste à faire patienter les clients.

03/12/2021