Publicité
Publicité
Constructeurs - 27/04/2021 - #Stellantis

La PFA avance l'idée de la création de "zones Green Deal"

Le comité stratégique de la filière (CSF) automobile de ce lundi 26 avril a validé un avenant à la feuille de route de la filière pour tenir compte de l’accélération des changements depuis 2018. Pour assurer que les composants du véhicule du futur puissent être produit en France la PFA demande au gouvernement la création de "zones Green Deal".

La PFA avance l'idée de la création de "zones Green Deal"

Auteur : Florence Lagarde
Directrice de la rédaction et Directrice de la publication

La lecture de cette actualité est réservée aux abonnés.

Partager cet article


Comment consulter cette actualité ?

Vous avez un abonnement INFORMATIONS, MARCHÉ ou CLUB : Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Choisissez une offre d'abonnement

En souscrivant un abonnement INFORMATIONS au prix de 122,52 € TTC/an

Je m'abonne

Découvrez nos abonnements MARCHÉ et CLUB pour profiter d’un accès illimité aux actualités et de leurs avantages spécifiques !

DÉCOUVREZ TOUS NOS ABONNEMENTS !

Vous pouvez aussi

accéder aux actualités par pack

Pack 10 Actualités

30,00 € HT

Autres actualités

Edition du 27/04/2021

L’Etat fait cotiser Renault et Stellantis à un "fonds fonderie"

Bruno Le Maire a annoncé la création d’un fonds fonderie pour la reconversion des salariés licenciés dans la filière fonderie automobile. Il sera doté de 50 millions d’euros dont 20 millions d’euros apportés par Renault et Stellantis. L’Etat leur demande également d’aider à la consolidation et reconversion du secteur.

Constructeurs

Catégorie Constructeurs

Une page se tourne chez Car East France avec le départ de Serge Cometti

A l’origine de la création de la société Car East France, Serge Cometti a quitté son poste de DG de l’entreprise cet été. Entre 2020 et 2022, il aura géré le lancement de trois marques chinoises : MG, Aiways et Maxus. Benoit Allard, précédemment DGA lui succède.

29/09/2022

Pouvoir d'achat : la prime ne calme pas les esprits chez Stellantis

(AFP) - La prime n'a pas calmé la colère chez Stellantis : plusieurs usines du constructeur automobile ont débrayé mercredi, au lendemain de l'annonce par la direction d'une "prime de partage de la valeur" de 1.000 euros pour aider ses salariés en France à faire face à l'inflation.

29/09/2022

Les constructeurs sont beaucoup moins "verts" qu'il n'y paraît, alerte T&E

L’ONG Transport & Environment (T&E) met en garde les investisseurs institutionnels qui s'efforcent de décarboner leurs portefeuilles : selon ses calculs, les émissions de CO2 des constructeurs, au cours du cycle de vie de leurs véhicules, seraient en réalité 51% supérieures à ce qu’ils communiquent. Les agences de cotation sous-évaluent également très nettement les émissions du cycle de vie (scope 3), dont la divulgation sera obligatoire à partir de 2023 dans l‘UE. T&E recommande aux instances européennes de définir des règles de calcul précises de ces émissions indirectes de CO2.

29/09/2022

Pouvoir d'achat : Stellantis accorde une "prime partage de la valeur" de 500 euros ou 1.000 euros

Cinq jours après le groupe Renault, la direction de Stellantis a proposé aux organisations syndicales des mesures d’urgence suivant les dispositions de la loi sur le pouvoir d’achat du 16 août. Il s’agit essentiellement d’une prime de partage de la valeur de 1.000 euros pour les salaires en-dessous de deux fois le Smic et 500 euros pour ceux entre deux et trois Smic.

28/09/2022