Publicité
Publicité
Constructeurs - 26/07/2021

Le Mexique accuse les Etats-Unis d'une application trop stricte de l'AEUMC

(AFP) - La ministre mexicaine de l'Economie a réaffirmé vendredi le désaccord de son gouvernement sur l'interprétation américaine d'un point de l'accord de libre-échange trilatéral AEUMC qui concerne le secteur automobile.

Auteur : AFP

Partager cet article

L'affaire porte sur les règles en matière de provenance d'un véhicule. Les Etats-Unis entendent appliquer une méthode plus stricte qu'auparavant pour déterminer la proportion d'une voiture qui a été construite dans un pays déterminé.
S'il est établi que les pièces principales d'une voiture ont bien été fabriquées à 75% au Mexique ou au Canada, le pays concerné bénéficiera alors d'une exemption de taxe d'importation s'il est vendu aux Etats-Unis, selon les termes prévus par l'AEUMC.   

"Nous pensons que les règles de provenance n'ont pas été interprétées comme il avait été convenu lorsque nous avons signé l'accord", a déclaré, lors d'une conférence de presse, Tatiana Clouthier, ministre mexicaine de l'Economie, qui a rencontré, jeudi, la représentante américaine au Commerce, Katherine Tai.
L'interprétation plus stricte des Etats-Unis ne permettrait pas à certains véhicules d'atteindre le seuil des 75%, ce qui les exposerait à des taxes, rendant la production au Mexique et au Canada moins compétitive pour les produits vendus aux Etats-Unis.   

Le seuil de 75% constitue déjà, en lui-même, un relèvement important par rapport aux règles en vigueur (62,5%) dans le précédent accord de libre-échange entre les trois pays, l'Aléna, auquel l'AEUMC a succédé en juillet 2020.
"L'incapacité à respecter les règles de l'AEUMC pourrait potentiellement perturber les activités de l'industrie automobile nord-américaine", a prévenu la ministre mexicaine.
Le maintien de la situation actuelle et de la ligne américaine "aurait aussi pour effet collatéral de réduire les investissements dans les domaines cruciaux que sont le développement des véhicules électriques et autonomes", a poursuivi Mme Clouthier.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Quel est le sombre héros de cette histoire ?
;-)

Clerion , Le 26/07/2021 à 15:48

Vas donc chez Speedy, Gonzalez..
;0)

Lucos , Le 26/07/2021 à 16:02

Les gringos sont les perturbateurs et ils ont raison car au Mexique il n’y a des prises que par les narines (selon Trump) et pas de prises électriques !!

Durand Pierre, Le 26/07/2021 à 18:56

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 26/07/2021

Véhicule électrique : l'apanage des pays riches en Europe

L’année dernière, près des trois quarts des immatriculations d’électriques et de PHEV en Europe ont été réalisées dans seulement quatre pays, dont trois d'entre eux rassemblent 70% des bornes de recharge en Europe. L'ACEA souligne cette fracture entre pays riches de l'Europe et ceux de l'Est et du Sud dans une étude qu'elle vient de publier.

Marchés

Un réseau, ça sert d’abord à ajuster son pricing

L’étude très novatrice que le CNPA a fait faire à TCG permet de progresser notoirement dans la clarté des débats sur la distribution de VN et son coût. Elle continue toutefois de conférer à la fiction qu’est le "prix catalogue" une importance centrale. En remettant celle-ci en question, on peut effectuer un pas supplémentaire dans cette voie de la clarification et mettre le doigt sur le travail commercial réalisé par les réseaux et son coût pour les constructeurs et les clients : face à des produits toujours plus chers pour lesquels les clients ont des consentements à payer très en deçà des prix catalogues et très hétérogènes, il faut aller chercher les clients qui ne souscrivent pas spontanément à l’offre constructeur et ajuster les prix. Le réseau est dans cette fonction difficilement remplaçable.

Analyse

Les dirigeants de Valeo prévoient un "retour à la normale" début 2022

Les trois chocs d’offres successifs pour les semi-conducteurs ont provoqué une crise violente et "anormale" qui a coûté la production de 4,3 millions de véhicules au premier semestre 2021. Simultanément, les prix des matières premières ont augmenté ces six derniers mois et cette hausse va se poursuivre encore plusieurs trimestres. Jacques Aschenbroich, PDG de Valeo qui recevait vendredi dernier des journalistes avec Christophe Périllat, DGA, est confiant dans la bascule du marché automobile vers l'électrique.

Equipementiers

Catégorie Constructeurs

Les Smart de la coentreprise avec Geely seront distribués par un nouveau réseau

Smart France recevait hier matin à Paris les concessionnaires Mercedes pour leur présenter le concept qui préfigure la nouvelle gamme. Les futurs véhicules de la marque seront distribués par un nouveau réseau d’agents "commissionnaires" choisis dans le réseau Mercedes, tandis que les véhicules actuels resteront distribués dans le cadre des contrats actuels. Les explications de Cyril Bravard, président de Smart Automobile France.

24/09/2021

Le vietnamien VinFast part à la conquête du marché européen

(AFP) - Le design est italien, le PDG allemand et le constructeur vietnamien : VinFast, filiale du conglomérat Vingroup, s'apprête à partir à la conquête du marché européen très prometteur, mais disputé, des véhicules électriques.

24/09/2021

La piste légendaire de Fiat transformée en immense jardin suspendu

(AFP) - Le constructeur italien Fiat, qui fait partie du groupe Stellantis, a transformé sa légendaire piste d'essai sur le toit de son ancienne usine du Lingotto à Turin en immense jardin suspendu, tout un symbole pour une marque automobile décidée à prendre le virage électrique.

24/09/2021

Ivan Segal, DCF Renault : "Il faut que nous soyons logiques et que nous aidions notre réseau à baisser les coûts"

Depuis l’arrivée de Luca de Meo, la marque Renault a pris de nouvelles orientations dans plusieurs domaines qui commencent à être perceptibles : nouvelle image de marque, rationalisation de sa gamme, rééquilibrage de ses canaux de ventes. Le groupe gère la relation réseau dans un esprit constructif et le renouvellement des contrats se fait sans heurts avec des objectifs partagés de réduction des coûts, nous explique Ivan Segal, directeur commercial France que nous avons rencontré au salon de Munich, lors de la révélation de la Mégane E-Tech électrique.

23/09/2021