Publicité
Publicité
Marchés - 08/09/2022 - #Renault , #Peugeot

Le prix du courant va-t-il freiner les ventes de voitures électriques ?

(AFP) - Les ristournes à la pompe et les prix de l'électricité qui explosent pourraient faire douter les acheteurs potentiels de voitures rechargeables, mais pour des professionnels, la crise énergétique ne fera pas dérailler la transition vers la mobilité "zéro émission".

Le prix du courant va-t-il freiner les ventes de voitures électriques ?

La question des hausses tarifaires commence à se poser pour les exploitants de bornes de recharge publiques.

Auteur : AFP

Partager cet article

Fin août, le prix de gros de l'électricité pour 2023 en France a atteint 1.100 euros le mégawattheure (MWh) contre 85 euros un an plus tôt, conséquence de l'invasion de l'Ukraine par la Russie mais aussi de l'indisponibilité de centrales nucléaires dans l'Hexagone.

Dans le même temps, l'Etat a porté début septembre à 30 centimes le litre, contre 18 centimes auparavant, la ristourne sur le carburant à la pompe.

De tels chiffres "marquent forcément les esprits, donc ça peut interroger certaines personnes quant à la décision de passer à la mobilité électrique", concède Mathias Laffont, directeur "usages et territoires" à l'Union française de l'électricité (UFE), l'association professionnelle du secteur.

Récent, l'engouement pour les voitures 100% électriques n'en est pas moins spectaculaire : de 2% en 2019, elles sont passées à 12% des immatriculations de véhicules particuliers neufs en France sur les huit premiers mois de 2022.

Une croissance amenée à s'accélérer vu les pressions sur les véhicules thermiques, entre restrictions de circulation et interdiction de vente à l'horizon 2035. Avec les hybrides rechargeables, le parc roulant pouvant récupérer de l'autonomie en se branchant sur le secteur représente un million d'unités.

Leurs utilisateurs vont-ils être piégés par une explosion du prix des électrons ? En fait, les Français devraient être globalement protégés.

D'abord, "80% des recharges se font à domicile et au travail", remarque Clément Molizon, délégué général de l'Association nationale pour le développement de la mobilité électrique (Avere-France).

Bouclier tarifaire

Au domicile, le bouclier tarifaire s'applique et la hausse a jusqu'ici été limitée à 4%. Le gouvernement a promis que le dispositif resterait en place en 2023 et que l'augmentation serait "contenue et raisonnable par rapport (au) scénario du pire", soit des factures doublées.

"Quand bien même on aurait une augmentation du prix de l'électricité, il y a une marge qui est assez importante. A domicile, on est à peu près à deux euros aux 100 km, quand en thermique on est entre 12 et 16 euros selon la performance des voitures", ajoute M. Molizon.

D'autant plus que certains fournisseurs proposent des tarifs à prix cassés lors d'heures "hyper creuses", tard le soir ou tôt le matin.

La question des hausses commence en revanche à se poser pour les exploitants de bornes de recharge publiques, sur la voirie ou près de commerces, et aux tarifs très hétérogènes, avec ou sans abonnement permettant d'alléger la note.

Certains points sont orientés "haut de gamme", notamment sur les grands axes, avec des puissances de plus de 50 kW pour des recharges rapides, et leurs tarifs s'en ressentent.

Allego, qui revendique plus de 28.000 prises de recharge en Europe, a annoncé des prix du kWh majorés de 15 à 20% à partir de début septembre dans plusieurs pays, dont la France, "à cause de la hausse des prix de l'électricité dans toute l'Europe".

L'amorce d'un mouvement général ? "On ne s'attend pas à de très grosses répercussions avant 2023", répond Clément Molizon, en revanche "il y a plusieurs contrats importants qui arriveront à échéance l'an prochain". Et tous les opérateurs ne sont pas exposés de la même façon aux prix de gros.

Ionity, concurrent d'Allego, souligne que "la hausse actuelle des prix de l'énergie n'épargne pas les opérateurs" et dit rester vigilant. "À l'heure actuelle, cependant, aucune augmentation de prix n'est prévue".

Même son de cloche chez EDF, qui ne prévoit pas en l'état d'augmenter les tarifs des recharges publiques des bornes exploitées par sa filiale dédiée, Izivia.

Et les constructeurs, comme Peugeot dont la e-208 s'est hissée en tête des ventes de voitures électriques en France, ou Renault dont la Mégane e-Tech vient de sortir, se disent plutôt sereins : le choc pétrolier du printemps a attiré de nouveaux acheteurs.

Pour M. Laffont, "la pertinence du passage à la mobilité électrique doit s'apprécier sur plusieurs années", et des augmentations de prix de recharges, tant qu'elles restent maîtrisées, "ne renversent pas la logique économique du passage à l'électrique".

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Quel blabla de l’AFP.
Non l’augmentation n’a rien à voir avec l’indisponibilité du parc nucléaire Français ( 56 réacteurs) ,d’ailleurs 5 viennent de se reconnecter cette semaine en fin de maintenance.
La cause c’est d’avoir adossé le prix du gaz avec celui de l’électricité grâce à nos commissaires européens aux ordres de Maman.
Olaf vientde taper sur la table et les Grünens acceptent de ne pas fermer leurs trois dernières pauvres centrales nucléaires,mdr .
L’Allemagne découvre que la transition de Mme Merkel était basée sur le gaz Russe et ça commence à ruer dans les brancards,faut dire qu’à 30 Cents le KWh ça fait cher la transition…..
Chez nous c’est recharge à la maison à 15Cents le KWh soit sur une batterie de 45 KWh = merci Lucos la Science)))
Restera les miettes pour les propriétaires de bornes qui vendront 1 € pour essayer de rentabiliser le bizeness.
Bon courage aux voyageurs en VE je garde ma Prius rechargable.
Le plein d’Ethanol tt les trois mois et le retour sur Paris/ Brest sans soucis ,le reste trajet domicile travail en elec et tant que ça durera je garde.
Sinon comme le PSG utilisez le char à voile

Alain Boise, Le 08/09/2022 à 00:25

les 14,70 cents c'est le tarif de nuit. Le jour c'est 18,41 cent.
Je ferai pas votre calcul, j'ai oublié ma 12C chez Zézette..
;0)

Lucos , Le 08/09/2022 à 09:17

Au prix actuels, le coût variable de mon BEV est toujours de 50% inférieur au diesel qu'il a remplacé. C'est sûr que c'était mieux quand il était 75-80% inférieur, mais ca ne remet pas du tout en question la décision.

Arnaud C., Le 08/09/2022 à 09:58

En GB les subsides accordés pour acheter une bagnole électrique viennent d'être supprimés par Thatcher, heu, Truss, la nouvelle Elizabeth.
Que croyez-vous qu'il advînt ? Chute drastique des ventes de VE.
Tant que le marché sera soutenu -avec mes impôts- la comparaison entre le coût du Thermique vs Electrique sera faussé.

Bruno Haas, Le 08/09/2022 à 10:13

Sacré Lucos vous chargez le jour ?
Maso?

Alain Boise, Le 08/09/2022 à 10:37

Je vous l'ai déjà dit. On ne charge pas une voiture de fonction chez soi.
;0)

Lucos , Le 08/09/2022 à 10:47

Rassurez vous Bruno les aides c’est bientôt fini ,et comme le dit souvent Maître Lucos quand on va s’apercevoir qu’un VE revient moins cher à frabriquer qu’une fumante…..
Lucos les entreprises doivent présenter un plan d’économies,pourrez vous toujours charger à l’usine?

Alain Boise, Le 08/09/2022 à 11:03

Alain, les aides bientôt finies ?
Je n'y crois pas une seconde, ne serait-ce que quand les Thermiques se prendront des PV automatiques quand elles mettront une roue dans une ZFE.
L'Etat est coincé, il est obligé d'aider ad vitam les salauds de pauvres pour remplacer leur chignole par un VE

Bruno Haas, Le 08/09/2022 à 11:09

Ok mais bientôt les fumantes ne seront plus fabriquées

Alain Boise, Le 08/09/2022 à 11:11

Si pour vous 2035 c'est bientôt, alors d'accord.
A l'échelle d'un constructeur c'est en effet "demain", mais à l'échelle de ma petite personne c'est dans très longtemps ; je ne le verrai peut-être même pas !

Bruno Haas, Le 08/09/2022 à 11:21

Longue vie à vous

Alain Boise, Le 08/09/2022 à 11:22

Avec tout ce barnum actuel, not'JP a peut-être eu du nez et fait un article d'actualité finalement, car le sentiment actuel est que nous allons tous finir en youngtimers dans 10 ans !
;0)

Lucos , Le 08/09/2022 à 11:36

@Alain Boise "Bon courage aux voyageurs en VE je garde ma Prius rechargable"
4600 km en Europe en BEV, de Paris à la Croatie en passant par l'Autriche et en revenant par l'Italie jusqu'en Vendée avant retour sur Paris.
Hormis 2 stops, tous étaient calés sur des pauses repas ou la nuit, donc totalement masqués.
Coût total en électricité : 209€
Y a t'il une hybride qui permette de faire 4600€ pour 209€ de carburant ???

Frédéric C., Le 08/09/2022 à 11:42

Alain à 11:22
Un grand merci !
Pour vous itou.

Bruno Haas, Le 08/09/2022 à 11:43

Quand le prix du courant freine les VE, ça s'appelle une "Régé" ??
;0))

Lucos , Le 08/09/2022 à 16:11

Frédéric êtes vous allé ou vous vouliez ou bien avez vous suivi l’endroit ou vous deviez recharger…il y a nuance comprenez vous.
Vous êtes allé manger la parceque il y avait une borne ,vous avez dormi à cet endroit car il y avait une borne …..nous n’avons pas la même notion du vagabondage))))

Alain Boise, Le 08/09/2022 à 23:41

@Alain inutile d'aller là où il y des bornes, car dans les "petits pays" que sont la Croatie par exemple il y a un maillage de bornes bien supérieur à celui de la France (que je trouve déjà extrêmement bien pour aller vraiment partout sans se poser de question).
Peut importe où l'on est, il y a de quoi se brancher.
Donc non, les destinations n'étaient pas fonction des bornes.

Frédéric C., Le 09/09/2022 à 10:20

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 08/09/2022

Forever Young

Aujourd’hui, j’essaie de parler jeune à propos des voitures de mes 20 ans. Heureusement, un certain nombre de "youngs" m’ont bien aidé…

Analyse

Catégorie Marchés

Ivan Segal, DCF Renault : "Nous mettons nos gammes en adéquation avec ce que l’on va produire"

Sur les neuf premiers mois de l’année, la marque Renault a progressé de 3,5 points de part de marché sur le canal des particuliers. Son chiffre d’affaires unitaire est en forte hausse grâce à la montée en puissance des modèles du segment C, Arkana et Megane E-Tech que va conforter l’arrivée de l’Austral. Les explications d’Ivan Segal, directeur du commerce France de Renault.

04/10/2022

Japon : vif rebond des ventes de véhicules neufs en septembre

(AFP) - Les ventes de véhicules neufs au Japon ont rebondi de 17,8% en septembre en variation annuelle, selon des chiffres publiés lundi mettant fin à une série de 12 mois consécutifs de repli sur fond des perturbations mondiales des chaînes d'approvisionnement.

04/10/2022