Publicité
Autour de l'auto - 05/08/2022

Loin des villes, une navette autonome tente sa chance en milieu rural

(AFP) - Un véhicule autonome améliorant la mobilité dans les campagnes : plusieurs communes de l'Indre expérimentent jusqu'à fin 2022 un service de navettes automatiques présenté comme une première mondiale.

Auteur : AFP

Partager cet article

Sans jamais dépasser les 50 km/h, un fourgon rose, vert et bleu traverse la Brenne et ses étangs (dans le centre de la France, au sud de Tours). A part quelques protubérances et des capteurs, rien ne permet de le distinguer des minibus conventionnels.

Mais dans la navette construite par la start-up française Milla, pas de conducteur. Question de sécurité face à une technologie encore en chantier, un "opérateur" se place tout de même derrière un volant qui tourne tout seul. Il reprend par exemple la main quand la navette doit dépasser un véhicule mal garé.

Quant aux pédales, elles s'enfoncent et se relèvent sans y toucher, de Mézières-en-Brenne à Martizay, en passant par Paulnay et Azay-le-Ferron.

Quatre arrêts pour un trajet de 17 kilomètres parcourus en 36 minutes.

Gratuit pour les usagers, le service, en place jusqu'au 31 décembre, a coûté près de 800.000 euros, investis pour moitié par l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) dans le cadre du programme Expérimentations navettes autonomes (ENA).

"On ne cherche pas une expérimentation technique mais plutôt sociétale", explique Jean-Bernard Constant, responsable numérique à la communauté de communes Coeur de Brenne. "Il y a 150 expérimentations en France. En revanche très peu sur la ruralité. Et autant de kilomètres sur voie ouverte, c'est une première mondiale".

Cela permet cependant aussi d'étudier "tous les problèmes techniques qu'on n'a pas en ville", ajoute-t-il.

Par exemple, comment gérer les herbes hautes qui poussent et peuvent gêner les capteurs laser du véhicule ? Comment se comporter face à un sanglier qui déciderait de traverser la route ? Comment aussi l'ordinateur va-t-il évaluer un paysage changeant, au gré des saisons ?

Pour les élus locaux, ce test grandeur nature n'est surtout pas un gadget.

La navette autonome pourrait rejoindre, à terme, l'arsenal pour contrer la lente érosion démographique de ce territoire de 5.000 habitants.

"Pas peur du tout"
"On a toujours, comme dans beaucoup de territoires ruraux, eu des problèmes autour de la mobilité : il faut déplacer peu de personnes sur un espace peu dense", détaille Sébastien Lalange, maire de Paulnay et vice-président de Coeur de Brenne.

"La navette autonome est une solution pour le milieu rural. On sait bien que ce qui coûte dans le transport, c'est celui qui conduit. En l'absence de conducteur, la mobilité devient possible financièrement. Ça peut être l'avenir pour des raisons très clairement financières", estime-t-il.

En attendant, les usagers sont ravis, malgré la relative lenteur de la navette électrique et ses freinages un peu brusques.

"On va à la médiathèque d'Azay voir une expo et ça nous évite de prendre la voiture.  (...) Je trouve ça sympa un véhicule automatique, propre. Ça ne me faisait pas peur du tout", sourit Solange Gitton, retraitée.

"Ça s'est très bien passé. Pas de surprise, on savait que ça ne roulait pas vite", apprécie aussi son mari Philippe. "Ça correspond à un besoin dans les secteurs ruraux. Et vu le prix de l'essence, ce n'est pas du luxe".

Dans la touffeur de l'été, la navette commence à connaître un certain succès selon Jean-Bernard Constant.

"On a des habitants qui n'ont pas du tout de solution de mobilité et qui l'utilisent de façon régulière", affirme-t-il. Ainsi, chaque jeudi depuis le début de l'expérimentation mi-juillet, plus d'une dizaine de personnes l'empruntent pour se rendre au marché de Mézières.

"L'étape suivante, c'est que l'opérateur derrière le volant soit derrière un écran et gère plusieurs navettes. Là on aura une vraie logique de développement territorial d'avenir", s'aventure Jean-Bernard Contant.

Lui imagine déjà, "d'ici quelques années", "une flotte de véhicules plus petits qui iront, à la demande, chercher les personnes pour les emmener à leur rendez-vous ou faire les courses". De quoi, espèrent les élus, faire passer l'envie aux habitants de quitter la Brenne.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

...Çà doit être çà ce qu' on appelle la Brenne storming ?
Oui je sais ...je referme bien la porte
;0)

Ade Airix, Le 05/08/2022 à 08:38

Non Adeairix, revenez !
J'adore cet humour déjanté.

Bruno Haas, Le 05/08/2022 à 09:59

Ce n'est pas mon copain (de vacances hi,hi...) mais je suis d'accord !!

Durand Pierre, Le 05/08/2022 à 12:33

... Fouya ya ... Et si en plus Jo valide ... Voilà un mois d'août qui démarre bien !
;0))

Ade Airix, Le 05/08/2022 à 13:09

Les mercateurs parisiens utilisent "Ruralité", les locaux disent simplement "La campagne"...
Que Vishnou protège l'Indre des bobos intellos...
;0))

Lucos , Le 06/08/2022 à 11:08

C'est les bobos faux intellos de Brégançon qui dirigent en caricature la France...avant qu'ils se fassent naturellement virer dans trois ans !
J'ai un copain qui travaille chez Total (il attend son augmentation) qui me dit que c'est son patron qui tient la France. Un autre me dit que c'est son banquier ...mais finalement c'est le CAC Ali dans le baba et les quarante voleurs ...qui mènent la danse !!
Ailleurs c'est les dieus des rats et des macaques, sinon des vaches ...qui mènent la danse !
Pour la réincarnation...de certains il y a le choix !! Dans les marques de l'opium de peuple il y le choix aussi ! Est-ce que Shiva comme çà ???

Durand Pierre, Le 06/08/2022 à 11:29

Jo,
Vous devriez changer de dealer !
Elle a l'air un peu trop forte pour vous celle-là ...
;0)

Lucos , Le 06/08/2022 à 22:57

Alain Boise sera d'accord que vous c'est ma moquette !

Durand Pierre, Le 07/08/2022 à 20:14

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 05/08/2022

Autoactu.com en mode estival

La diffusion de votre lettre Autoactu.com ne sera plus quotidienne à partir du 8 août, pour les vacances d'été. Nous ne vous quittons pas tout à fait et nous vous proposerons des rediffusions et des chroniques exclusives de Jean-Philippe Thery et Bertrand Rakoto.

Autour de l'auto

Diess missed, or not, le patron de Volkswagen paie ses relations avec les syndicats et sa stratégie concentrée sur l’électrique à batteries

Herbert Diess a usé les patiences chez Volkswagen. Son départ a été décidé en son absence pendant un voyage aux Etats-Unis. La méthode est surprenante, mais pour beaucoup le départ d’Herbert Diess était attendu. Le dirigeant n’était pas reconnu pour sa diplomatie et les difficultés liées à sa stratégie d’électrification forcenée ont eu raison de son contrat avec le constructeur allemand. Au premier septembre, son contrat prendra fin et il sera remplacé par le patron de Porsche.

Analyse

Catégorie Autour de l'auto

Taiwan : Le chef de la diplomatie prévient que la Chine prépare une invasion

(Reuters) - Le ministre taïwanais des Affaires étrangères a déclaré mardi que les manœuvres militaires chinoises organisées en représailles à la visite à Taïwan de la présidente de la Chambre américaine des représentants, Nancy Pelosi, s'inscrivaient dans une stratégie globale pour préparer une invasion de l'île.

10/08/2022

Autoactu.com en mode estival

La diffusion de votre lettre Autoactu.com ne sera plus quotidienne à partir du 8 août, pour les vacances d'été. Nous ne vous quittons pas tout à fait et nous vous proposerons des rediffusions et des chroniques exclusives de Jean-Philippe Thery et Bertrand Rakoto.

05/08/2022

75 tués sur les autoroutes ce semestre, en hausse de 46%

(AFP) - Le nombre de personnes tuées sur autoroute ce semestre a explosé (+46%) après le très bas niveau de 2021. En cause, la consommation de drogues, alcool et médicaments est forte progression, selon le bilan annuel de l'Association des sociétés françaises d'autoroutes (Asfa).

28/07/2022