Publicité
Marchés - 03/01/2022

Matières premières : les cours du cuivre et du palladium battent des records en 2021

(AFP) - Le cuivre a connu une année 2021 exceptionnelle, marquée par un record historique en mai dans un environnement plus large de cherté des métaux, l'étain et le minerai de fer connaissant aussi des niveaux records.

Auteur : AFP

Partager cet article

Le métal rouge, baromètre de l'économie mondiale, a culminé le 10 mai à 10.747,50 dollars la tonne sur le London Metal Exchange (LME), battant son précédent record de février 2011.
Le minerai de fer atteignait deux jours plus tard 233,10 dollars la tonne, une première selon l'indice de référence compilé par S&P Platts depuis 2008.
Vendredi vers 15H50 GMT, la tonne de cuivre s'échangeait pour 9.752,50 dollars, en hausse de plus de 25% depuis le début de l'année.
L'appétit de métal rouge provient principalement de la Chine, qui engloutit la moitié de la production de la planète; le minerai de fer profite quant à lui de la forte demande en acier, dont il est un composant essentiel.

Un à-coup de forte demande après plusieurs jours fériés en Chine et une méforme du dollar avaient été les catalyseurs de cette flambée au printemps.
Fortement utilisé dans l'industrie, notamment pour la confection de circuits électriques, le cuivre est également connu pour refléter l'état de santé de l'économie mondiale, d'où son surnom de Docteur Cuivre (Dr Copper).
L'étain, prisé pour les circuits électroniques, les composants automobiles et les batteries, a lui aussi connu une année exceptionnelle en atteignant 40.680 dollars la tonne le 25 novembre, une première dans l'histoire.
Cette poussée traduit une forte demande mais aussi une petite taille de marché qui amplifie les mouvements de prix.   

L'aluminium et le zinc ont également été très demandés, atteignant des sommets en respectivement treize et quatorze ans cette année.
   
Palladium recherché, or calme 
Le prix du palladium a touché le 4 mai 3.018,82 dollars l'once, une première dans l'histoire, porté par des problèmes d'offre alors que la demande augmente.
Métal précieux, le palladium est principalement utilisé par l'industrie automobile pour fabriquer des catalyseurs. Sa demande est donc dopée par les normes anti-pollution de plus en plus strictes à travers le monde.
Mais depuis, le métal a plutôt suivi le chemin de l'or : les métaux précieux ont en effet reculé sur l'année, souffrant de l'appétit pour le risque des investisseurs qui délaissaient donc ces valeurs refuges.
Sur l'année, le palladium recule ainsi de près de 24%, et s'échangeait vendredi à 1.869,01 dollars l'once.
L'or, dont le marché est moins volatile vu son importance dans les portefeuilles des grands investisseurs, a cependant lui aussi reculé sur
l'année : le prix de l'once d'or a cédé 4%, à 1.822 dollars dans les dernières heures d'échanges de 2021.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Les pots catalytiques valent de l’or,jusqu’à 1000€ ,rangez vos caisses surtout les HY,la Gendarmerie est débordée (((

Alain Boise, Le 03/01/2022 à 05:59

Quelqu'un ici a fait Boise 2ème langue ??
;0))

Lucos , Le 03/01/2022 à 09:58

Le prix des voitures électriques n'est pas près de descendre.

Bruno Haas, Le 03/01/2022 à 10:32

Z’etes dans la bagnole Lucos ou dans le melon?
Avez vous digéré les chapeaux ?

Alain Boise, Le 03/01/2022 à 21:36

Zavez remarqué, on ne parle jamais de matière deuxièmes ou troisièmes ?
;0)

Lucos , Le 03/01/2022 à 22:59

Si vous(((

Alain Boise, Le 03/01/2022 à 23:02

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 03/01/2022

Réorganisation du comité exécutif de BMW Group France

BMW Group France annonce des changements au sein de son comité exécutif : Nathanaëlle Heinrich prend la direction des ventes de BMW France, succédant à Olivier Philippot nommé directeur général de BMW Distribution. Pascal Mitsch devient directeur de BMW Motorrad France.

Nominations

Véhicule hybride rechargeable : un soutien problématique y compris du point de vue des intérêts industriels français

Les attaques contre le véhicule hybride rechargeable conduites par les ONG le sont, avec d’assez solides arguments, pour des raisons qui relèvent principalement de la politique environnementale. Le dossier mérite aussi, en France en particulier, un examen en termes industriels et stratégiques. De ce point de vue, malgré les succès en ce domaine de Stellantis et de ses 4 modèles hybride rechargeable assemblés en France, il ressort qu’il est peu opportun de persister dans une politique pro- véhicule hybride rechargeable qui booste surtout les ventes allemandes et suédoises.

Analyse

En 2021, le marché automobile français au plus bas freiné par les semi-conducteurs

Le marché automobile français n’aura pas récupéré en 2021 des volumes perdus en 2020 et pour la deuxième fois il se situe en dessous de 1,7 million de véhicules (VP). Dans ce contexte, le mix énergétique continue de se redessiner tandis que la part des ventes aux particuliers recule encore. Le détails des mouvements de l’année avec les données Autoways.

Marchés

Catégorie Marchés