Publicité
Publicité
Autour de l'auto - 04/05/2021

Minibus : l'âge d'accès au permis abaissé à 18 ans

(AFP) - La conduite de minibus est désormais autorisée à partir de 18 ans dans certaines conditions, ce qui devrait permettre de rajeunir la moyenne d'âge des chauffeurs, a indiqué lundi la Fédération nationale des transports de voyageurs (FNTV).

Auteur : AFP

Partager cet article

Dans le cadre d'une formation professionnelle de conducteur, les minibus (jusqu'à huit passagers en catégorie D et seize en catégorie D1) peuvent être conduit à partir de 18 ans "lorsque ces véhicules sont conduits exclusivement sur le territoire national et à condition qu'ils circulent sans passager, ou que le conducteur exécute des services réguliers dont le parcours de ligne ne dépasse pas cinquante kilomètres", selon un décret paru dimanche au Journal officiel.

Plus généralement, pour les trajets internationaux ou irréguliers, l'âge nécessaire pour conduire des véhicules de catégorie D et D1 a été abaissé de 23 à 21 ans.

Pour la FNTV, "cette réforme va permettre d'attirer de nouveaux profils de candidats aux postes de conducteurs dans les entreprises de transport routier de voyageurs", notamment pour le transport scolaire, "alors qu'il s'agissait jusqu'à présent d'un métier de reconversion en seconde partie de carrière".

Aujourd'hui, l'âge moyen des conducteurs est de 49 ans et la part des salariés du transport routier de voyageurs âgés de 50 ans et plus est de 57%, a indiqué la FNTV dans un communiqué.

Les organisations professionnelles et syndicales de la branche doivent examiner prochainement le dossier de demande d'actualisation du "CAP agent d'accueil et de conduite routière pour les transports en commun", qui sera présenté au ministère de l'Education nationale, afin d'y ajouter des épreuves de conduite.

En ce qui concerne les services de transport scolaire, un arrêté des ministres chargés des transports et de la sécurité routière doit fixer des mesures spécifiques d'accompagnement des conducteurs âgés de moins de vingt ans.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

"lorsque ces véhicules sont conduits exclusivement sur le territoire national et à condition qu'ils circulent sans passager, ou que le conducteur exécute des services réguliers dont le parcours de ligne ne dépasse pas cinquante kilomètres", selon un décret paru dimanche au Journal officiel.
Formule mathématique : si, et, et, et, alors...
Et pour la limitation de vitesse ?
Combien de bus scolaires en circulation avec un maximum de 8 voire 16 passagers ?
Sinon, rentabilité d'un tel outil de déplacement pour les communes ou les département dans ce cas ?
Cette nouvelle mesure me laisse perplexe...

Clerion , Le 04/05/2021 à 08:30

Sans passager !
Je propose le permis aux personnes de plus de 4 ans, qui savent parler, dans la mesure où le minibus reste au garage, sans la clé de contact, le Neiman enclenché, le coupe-batterie sur off.
C'est ce que je fais quand je laisse mon petit-fils jouer dans le RAV4 ou sur le tracteur ; il adore.

Bruno Haas, Le 04/05/2021 à 09:45

Accident de minibus 8 places en Belgique : 16 morts !
8 morts le jour de l'accident et 8 le jour de la reconstitution...

Bruno Haas, Le 04/05/2021 à 10:21

Mort... de rire !
Une fois !
;-)

Clerion , Le 04/05/2021 à 11:11

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 04/05/2021

Pénurie de VO de moins de deux ans en avril

Le marché de l'occasion résiste beaucoup mieux que celui du neuf. Toutefois les VO de moins d'un an sont en net recul depuis plusieurs mois et, en avril, la catégorie des VO de un à deux ans est également touchée, s'effondrant de 72% par rapport à avril 2019.

Marchés

Christophe Prévost, Peugeot France : "30% de trafic en moins en avril mais des ventes privées réussies"

Le nouveau directeur du commerce France de Peugeot se félicite de la réussite des "ventes privées" organisées par le réseau en avril. Toutefois, la baisse du trafic "naturel" en concession, freiné par les restrictions de déplacement, continue de peser fortement sur les ventes aux particuliers. Heureusement, les performances de la marque sur le marché BtoB restent remarquables (+14% par rapport à 2019).

Marchés

Accès à l’information technique : la Feda s’en prend à Tesla

125 euros de l’heure, c’est le montant que les réparateurs indépendants doivent payer pour pouvoir accéder au système électronique de maintenance des modèles Tesla. Un montant qui les exclut de fait du marché de l’après-vente de cette marque, estime la Feda qui a demandé des explications à la marque.

Constructeurs

Catégorie Autour de l'auto