Publicité
Publicité
Constructeurs - 05/11/2021

Nikola veut verser 125 millions de dollars pour régler un différend avec le gendarme boursier

Par AFP

(AFP) - Le fabricant de camions électriques et à hydrogène Nikola a annoncé jeudi qu'il comptait verser 125 millions de dollars au régulateur de la Bourse américaine, la SEC, pour régler un différend judiciaire sur des déclarations trompeuses de son fondateur.

 Cette proposition, formulée lors de la publication des résultats trimestriels de l'entreprise, doit être acceptée par la SEC.

Nikola a par ailleurs indiqué chercher à obtenir des compensations financières auprès de son fondateur et ex-patron, Trevor Milton, pour avoir porté préjudice au groupe.

Le ministère américain de la Justice a inculpé M. Milton en juillet pour avoir menti sur l'activité et la santé financière de Nikola afin de faire grimper le cours de l'action de l'entreprise, cotée à Wall Street depuis juin 2020. La SEC avait en parallèle ouvert sa propre enquête.

M. Milton avait démissionné en septembre 2020.

Nikola soutient que les faits reprochés concernent les déclarations de son ancien dirigeant, mais pas l'entreprise en tant que telle.

"Avec la perspective d'un accord avec la SEC, nous sommes impatients de résoudre les litiges en cours liés à notre fondateur, de mettre fin à ce chapitre et de nous concentrer sur la livraison de camions à nos clients", a déclaré Mark Russell, l'actuel directeur-général de Nikola.

L'entreprise, qui ne commercialise pour l'heure aucun modèle, n'est pas encore rentable. De juillet à septembre, elle a accusé une perte nette de 267,6 millions de dollars. Rapporté par action et hors éléments exceptionnels, cette perte est de 22 cents, un peu moins que ce qu'avaient anticipé les analystes.

A Wall Street, Nikola grimpait de plus de 11% en début de séance.

Réactions

Une paille !! Ces ricains seront toujours les meilleurs dans le bien et dans le mal. Stellantis va s'américaniser et la France va être traitée comme une banlieue de seconde zone !! C'est bien mieux que comme une colonie chinoise au bol de riz. Uncle Ben veille !!

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Analyse

La crise d'approvisionnement révèle les problèmes d’aujourd’hui, et ne dit rien des solutions pour demain

Nombreux sont ceux à voir une crise comme le déclencheur d’une ère nouvelle, l’accès au monde de demain. Seulement, au rôle de déclencheur du Covid s’ajoute celui de révélateur. La crise liée à la pandémie révèle bien plus les problèmes d’hier et d’aujourd’hui qu’elle ne nous entraine vers l’automobile de demain. Tout manque pour faire repartir l’industrie.

Constructeurs - 29/11/2022

Lancia révèle sa nouvelle identité de marque

Lancia organisait hier "the Lancia Design Day", un événement qui pouvait être l’occasion de révéler, espérait-on, le concept-car de la future Ypsilon qui sera commercialisée "début 2024". C’est malheureusement un peu trop tôt pour la future "marque de l’élégance italienne" du groupe Stellantis, qui a en revanche révélé son nouveau logo et sa nouvelle identité de marque.

Constructeurs - 24/11/2022

Pièces de rechange Renault et PSA : quand Mediapart dénonçait une fraude qui n’existait pas…

Dans un article publié en mai 2018 et largement relayé par de "grands médias", Mediapart dénonçait des hausses de tarifs "en violation des règles de la concurrence" des pièces de carrosserie de Renault et PSA. Le quotidien relayait en réalité une action en justice dans laquelle la cour d’appel de Paris vient de conclure qu’aucune violation des règles n’avait été démontrée…

Constructeurs - 23/11/2022

Pierre-Paul Mattei, responsable design Peugeot 408 : "Pousser le curseur loin sans oublier qu’une Peugeot doit avoir de l’allure et rester élégante"

Peugeot organisait hier en avant-première pour les journalistes du jury Car of the Year, les essais de la nouvelle 408 dont les premières livraisons sont prévues en mars 2023. Nous y avons rencontré le responsable design de la voiture, Pierre-Paul Mattei, qui nous explique les spécificités et les défis de cette nouvelle silhouette positionnée entre une berline et un SUV. Cette Peugeot 408 s’inscrit dans le même programme que les 308 et 308 SW avec qui elle partage de nombreux composants.